Lycée public de Ploërmel : le projet devient réalité

Une dizaine de jours après avoir ouvert le lycée Simone-Veil de Liffré, c’est le coup d’envoi de la construction d’un autre établissement que Loïg Chesnais-Girard est venu donner ce 24 septembre. En effet, les premiers élèves du lycée de Ploërmel sont attendus pour la rentrée 2022, au sein d’un tout nouvel ensemble qui portera, lui aussi, le nom d’une femme remarquable : celui de l’historienne bretonne, Mona-Ozouf, qui a dédié une grande partie de ses travaux de recherche à l’école publique. Quelques élèves de 4e du collège Beaumanoir à Ploërmel qui seront parmi les premiers à faire leur rentrée dans l’établissement en septembre 2022, étaient également présents.

Après des années d’attente et de nombreuses études démographiques, une étape importante est franchie : le lycée public de Ploërmel devient réalité. Le terrassement, débuté au printemps, est achevé et la construction proprement dite démarre. Ce 24 septembre, le Président de la Région Bretagne -qui est le maître d’ouvrage de l’équipement- est venu officialiser le début de ces travaux par deux actes symboliques : la pose d’un panneau présentant l’esquisse du projet et la plantation d’un châtaignier qui vient désormais accompagner chaque construction nouvelle de la Région Bretagne.

Crédit : Région Bretagne – le Président Chesnais-Girard donne le coup d’envoi de la construction du lycée de Ploërmel, en présence d’élus et de personnalités.

À cette occasion, le Président a également confirmé que l’établissement porterait le nom de l’historienne et philosophe bretonne Mona Ozouf.

Biographie de Mona Ozouf

Née en 1931, Mona Sohier-Ozouf est issue d’une famille d’instituteurs, défenseurs de la langue bretonne. Elle a suivi sa scolarité à Saint-Brieuc puis à Rennes, et est sortie agrégée en philosophie de l’École normale supérieure de jeunes filles.
Historienne au CNRS, elle a mené des travaux de recherche sur l’école publique et la Révolution française, essentiellement. Elle a publié plusieurs ouvrages dont La Fête révolutionnaire, en 1976, ou Le Dictionnaire critique de la Révolution française, codirigé par François Furet, en 1988. Elle a également écrit La République des instituteurs (1989), avec son mari Jacques Ozouf. En 2009, elle a publié “Composition française. Retour sur une enfance bretonne”, œuvre dans laquelle elle revient sur son itinéraire de Bretonne républicaine.
C’est après avoir rencontré Mona Ozouf, en août 2019 lors d’une de ses interventions à l’École des filles du Huelgoat, que Loïg Chesnais-Girard a demandé à l’historienne de donner son nom au nouveau lycée public de Ploërmel.

Un lycée général et technologique de 865 élèves

Dans deux ans, les lycéennes et lycéens des 51 communes(1) dépendant de l’établissement pourront faire leur rentrée dans un tout nouvel équipement. Le futur lycée public de Ploërmel, d’une capacité de 865 élèves, viendra compléter l’offre éducative locale et répondre à la croissance démographique des 10-19 ans attendue sur ce territoire d’ici 2040 (+29%).

L’Académie de Rennes a défini la carte des formations pour le lycée en lien avec les atouts et besoins du territoire : l’établissement sera en capacité d’accueillir 795 élèves pré-bac en filières générales scientifiques, économiques et sociales et littéraires, de la Seconde à la Terminale, et technologiques ST2S (sciences et technologies de la santé et du social) et STL (sciences et technologies de laboratoire) en classe de Première et de Terminale.

Il proposera également 70 places post-bac dont la filière reste à confirmer par l’Académie : BTS SP3S (secteur Sanitaire et Social) ou BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations).

Pour assurer les enseignements et le fonctionnement de l’établissement, est attendue une équipe composée de 60 enseignants, 23 agents administratifs et 25 agents régionaux chargés des missions d’accueil, restauration et entretien.

35 M€ pour un bâtiment économe et durable

Construit sur un terrain de 25 000 m², mis à disposition par Ploërmel Communauté, l’établissement bénéficiera d’un emplacement idéal au cœur du futur quartier de Réhumpol : il sera ainsi, tout à la fois, à proximité du centre-ville, de l’échangeur de Ronsouze (RN24), d’équipements sportifs et du pôle d’échange multimodal en cours d’aménagement par la communauté de communes.

Côté architecture, à l’issue des procédures de concours, la Région -qui délègue la maîtrise d’ouvrage à SemBreizh- a sélectionné le Cabinet AIA(2) de Larmor-Plage comme maître d’œuvre.

L’investissement, estimé à 35 M€, permettra de voir naître un équipement de qualité, évolutif et adaptable aux modifications pédagogiques ou démographiques, disposant des outils numériques adaptés et ouvert sur l’extérieur, avec une salle polyvalente pouvant accueillir des événements hors temps scolaire.

Il répondra par ailleurs aux enjeux de développement durable, fixés par la Région quant à :

  • la santé des usagers (qualité de l’air, de l’eau, des matériaux, niveau 1 du label “Bâtiment biosourcé”) ;
  • l’énergie (performance de niveau “Energie 3 Carbone 1”, RT 2020) ;
  • la gestion de l’eau, des déchets et des espaces végétalisés ;
  • l’écogestion avec l’optimisation de l’exploitation et de la maintenance des bâtiments.

L’ensemble, une surface bâtie totale de 11 200 m², sera composé de 2 bâtiments, en bardage métallique sur ossature bois et planchers mixtes bois/béton :

  • un bâtiment principal sur 3 niveaux regroupant, au rez-de-chaussée, les fonctions accueil, administration, foyer des élèves, CDI, salle polyvalente… et dans les étages, les salles de cours banalisées et spécialisées ;
  • un bâtiment accueillant la restauration de 495 places assises et un pôle logistique (1 niveau).

Sont également prévus 7 logements de fonction en duplex et la réserve foncière laisse la possibilité, le cas échéant, d’envisager l’implantation d’un atelier pédagogique et/ou d’un internat.

(1) les 51 communes de la sectorisation : Billion, Buléon, Brignac, Campénéac, Concoret, Cruguel, Evriguet, Gourhel, Guéhenno, Guégon, Guillac, Guilliers, Helléan, Josselin, Forges de Lanouée, Lantillac, Loyat, La Grée St Laurent, La Croix Helléan, La Trinité Porhoët, Forges de Lanouée, Mauron, Ménéac, Mohon, Monterrein, Monterlot, Néant S/ Yvel, Ploërmel, Plumelec, St Brieuc de Mauron, St Léry, St Malo des Trois Fontaines, St-Servant, Taupont, Tréhorenteuc, Val d’Oust, Augan, Bohal, Caro, Lizio, Malestroit, Missiriac, Pleucadeuc, Ruffiac, St Abraham, St Congard, St Guyomard, St Laurent S/ Oust, St Marcel, St Martin S/ Oust, Sérent.
(2) Le cabinet AIA a été sélectionné pour assurer la maîtrise d’œuvre du projet de lycée de Ploërmel. Il est, à ce titre, mandataire du groupement AIA Architectes, AIA Studio environnement, AIA Ingénierie, AIA Management de projet, Eland, JLBI Acoustique, COFITEX, Armor Ingénierie.

En pratique