Contrat d’objectifs “Alimentaire” : adapter les compétences et répondre aux besoins du secteur

Emploi, compétences, formation et orientation : l’État, la Région Bretagne et les partenaires sociaux du secteur alimentaire s’engagent à agir, ensemble, sur ces quatre volets indissociables pour répondre aux enjeux de la filière qui emploie 96 000 personnes en Bretagne, soit 7% de la population active bretonne en emploi. Avec cette volonté commune, leurs représentants ont signé un contrat d’objectifs pour la période 2019-2022, ce jeudi, au sein du nouveau service de restauration du lycée Ernest-Renan, à Saint-Brieuc.

Les signataires présents : Loïg CHESNAIS-GIRARD, Président de la Région Bretagne, Georgette BRÉARD, Vice-présidente de la Région Bretagne à la formation et l’orientation, Dominique RAMARD, Conseiller régional en charge du suivi et de l’animation de ce contrat d’objectifs, Philippe MAZENC, Secrétaire général pour les affaires régionales, représentant la Préfète de la région Bretagne, Michèle KIRRY, Michel STOUMBOFF, Directeur de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Bretagne, Emmanuel ETHIS, Recteur de la région académique Bretagne, Michel LE BOT, Président de la CPREFP alimentaire, Annie SAULNIER, Présidente de l’Association Bretonne des Entreprises Agroalimentaires (ABEA), Jean-François APPRIOU, Président de la Coopération Agricole Ouest, et Pierre LABBÉ, Président de la Confédération générale de l’alimentation en détail (CGAD) Bretagne.

Premier secteur d’activité industriel en Bretagne, l’agroalimentaire n’a pas été épargné par la crise sanitaire, même si elle a mis en lumière ses différents métiers. La nécessité d’une souveraineté alimentaire forte est certes revenue au premier plan mais les circuits de distribution ont été totalement déconstruits et les habitudes de consommation complètement bousculées. La filière est ainsi confrontée à une accélération des mutations et doit pouvoir compter sur un capital humain mobilisé et formé pour s’y adapter.

Technologique, organisationnelle et managériale, la transformation du monde industriel en cours obligent les entreprises du secteur à relever plusieurs défis :

  • la nécessité de renforcer l’attractivité du secteur au sens large ; la nécessité de réinventer et d’optimiser les recrutements et les évolutions internes ;
  • la poursuite d’actions contribuant au développement de l’alternance (contrats d’apprentissage et de professionnalisation) et à une intégration durable des personnes dans l’entreprise ;
  • la nécessité d’adapter les formations à l’organisation des entreprises, de proposer aux salariés des innovations pédagogiques et d’anticiper les évolutions d’organisation.

L’État, la Région et les représentants de la filière décident de conjuguer leurs forces pour adapter les compétences afin que les perspectives d’emplois profitent pleinement à la Bretagne, ses territoires, ses entreprises et ses actifs.

Quatre défis à relever

Le contrat d’objectifs emploi, compétences, formation & orientation “Alimentaire” formalise les engagements des partenaires. Il porte sur la période 2019-2022 et vise à répondre à plusieurs enjeux :

  • anticiper les besoins en compétences et préparer aux métiers de demain,
  • accompagner la montée en compétences des actifs, dans un contexte d’accélération des mutations technologiques et organisationnelles,
  • anticiper et accompagner les évolutions engendrées par les transitions énergétiques, environnementales et numériques sur les métiers et les besoins en compétences,
  • favoriser une meilleure appréhension de la réalité des métiers et leurs conditions d’exercice participant, plus globalement, aux processus d’orientation et d’évolution professionnelles.  

Trois ambitions partagées

L’objectif est d’évoluer dans un cadre quadripartite, pour une meilleure articulation des acteurs ainsi qu’un décloisonnement des approches permettant de construire des réponses globales.

À travers le contrat d’objectifs emploi-compétences-formation-orientation, les partenaires s’engagent ensemble autour de 3 ambitions, dont la mise en œuvre s’appuiera sur un diagnostic emploi-compétence, partagé et élargi :

  • proposer une offre de formation adaptée et complémentaire notamment en matière d’accompagnement des salariés dans leur parcours professionnel (diagnostics, entretiens, formations adaptées et complémentaires) ;
  • améliorer la connaissance du secteur et de ses métiers auprès de tous les publics : production d’informations en lien avec les réalités socio-économiques en termes d’emplois participant à alimenter la plateforme digitale d’information et d’appui à l’orientation IDÉO(1) et les ateliers sectoriels de PRÉPA Projet, organisation d’événements permettant de faire découvrir les métiers tels que les Olympiades des métiers, appui à la construction du dispositif AgroAvenir visant à faire connaître au plus grand nombre les métiers de l’agroalimentaire ;
  • accompagner les entreprises dans leur gestion prévisionnelle des emplois et des compétences : mise en place d’actions permettant de développer de telles démarches ; accompagnement RH des dirigeants ; développement du numérique pour faire face aux mutations économiques auxquelles sont confrontées les entreprises.

Les transitions numérique et environnementale constituent des axes de travail transversaux majeurs dans la mise en œuvre de ce contrat d’objectifs.

Ce contrat d’objectifs sera aussi le lieu d’expression des engagements spécifiques de la filière alimentaire sur les objectifs de la Breizh COP, la filière alimentaire étant au cœur de la démarche du “bien manger pour tous” portée par la Région Bretagne, et du projet structurant “compétences et recrutement “, volet du contrat stratégique de la filière agroalimentaire accompagné par l’État, notamment au travers de la nouvelle charte emploi du secteur alimentaire.

Les actions du contrat d’objectifs seront déployées en complémentarité avec les initiatives menées par le Campus des Métiers et des Qualifications (CMQ) «Techniques et Technologies alimentaires» de Quimper.

Moyens et pilotage

Pour mener à bien ce contrat, chaque partenaire mobilise les moyens relevant de sa compétence en veillant à la bonne articulation et complémentarité des actions mises en œuvre.

Instance de concertation et de coordination, le comité d’orientation, constitué de représentants des signataires, se réunira au moins une fois par an afin de définir les axes de travail, de valider les axes de travail annuels, d’organiser le suivi et d’établir un bilan des actions.

Le 5e contrat d’objectifs signé en Bretagne

Avant de signer ce jeudi le contrat d’objectifs “alimentaire” avec les partenaires sociaux de la filière, l’État et la Région Bretagne s’étaient auparavant engagés sur les mêmes bases avec les représentants des branches professionnelles “bâtiment” (mai 2019), “produits de la pêche et de l’aquaculture” (novembre 2019) et “Travaux Publics” et “métallurgie” (janvier 2020).

(1) Idéo, c’est le nouveau service public d’information et d’aide à l’orientation en Bretagne, coordonné par la Région et assuré par les acteurs de l’orientation et de l’évolution professionnelle. S’appuyant sur 470 points d’accueil en Bretagne et surtout une plateforme accessible tout prochainement à toutes et tous, ce service propose un accueil personnalisé et individualisé à toute personne désireuse de s’informer sur les métiers, les formations et l’emploi.

Retrouvez ci-dessous le communiqué complet et le Contrat d’objectifs emploi-compétences-formation-orientation “Secteur alimentaire”.

En pratique