Assises régionales de la vie associative : l’engagement en temps de crise au cœur de cette seconde édition

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les valeurs collectives qui animent le monde associatif ont démontré toute leur importance, malgré le confinement et la distanciation. En Bretagne, de multiples initiatives ont témoigné de la capacité d’innovation des associations, loin d’être épargnées par la crise. Dans ce contexte, la Région et le Mouvement associatif de Bretagne invitent associations et collectivités du territoire à se réunir les 7, 9 et 10 novembre, en ligne. À quelques jours de ces 2ndes Assises régionales de la vie associative, Anne Patault, Vice-présidente de la Région à la vie associative, et Catherine Latour, Présidente du Mouvement associatif de Bretagne, ont présenté cet événement, organisé intégralement en distanciel, permettant de prendre de la hauteur et d’apporter des solutions concrètes à tous, dans un monde bouleversé par une crise qui a déjà fait évoluer les pratiques.

Deux ans après une première édition réussie à Saint-Brieuc, la Région Bretagne et le Mouvement associatif de Bretagne organisent les 2ndes Assises régionales de la vie associative, ce samedi 7 novembre ainsi que le lundi 9 et le mardi 10 novembre.

À l’heure du développement, contraint, des téléactivités, ce rendez-vous propose, durant trois jours de débats, de s’interroger et de relever ensemble les défis d’aujourd’hui : quels sont les nouveaux modes d’engagement ? Quelles coopérations construire avec les collectivités locales ? Comment mieux organiser l’accompagnement de la vie associative ?

Des chiffres récents pour un état des lieux précis

Pour nourrir les échanges qui s’annoncent riches, les participants pourront s’appuyer sur des données récentes, notamment les chiffres-clés issus de deux enquêtes menées par le Mouvement Associatif de Bretagne pendant et après le premier confinement auprès des associations bretonnes et réunis dans une étude du CESER qui sera présentée durant ces Assises, le lundi 9 novembre (10h-12h).

Parmi ces chiffres, on peut ainsi relever que :

  • 72 % des associations n’ont pas pu maintenir plus de 20% de leur activité pendant le confinement ;
  • 88 % d’entre elles ont été obligées d’annuler un ou plusieurs événements ;
  • 50 % des associations ont enregistré une perte de revenus d’activités significative ou totale ;
  • 70 % des associations ont rencontré des difficultés dans la mise en place de solutions.

Des données issues de l’observation de la vie associative en Bretagne, mise en place après les 1res Assises de 2018, les compléteront pour dresser un état des lieux précis à la sortie du premier confinement au printemps dernier. Ces chiffres seront dévoilés et analysés le mardi 10 novembre (9h30-11h).

Kit Solidair’Breizh pour les centres sociaux

Des témoignages rythmeront ces échanges. Parmi eux, celui de la Fédération des centres sociaux et socio-culturels de Bretagne, qui a su réagir dès les premiers jours du confinement en mars dernier pour proposer un dispositif d’entraide à ses 68 structures adhérentes : le kit Solidair’Breizh.

Proposant des outils et des ressources (fiches pratiques, tutoriels, affiches personnalisables…), ce dispositif permet de faciliter la mise en place de démarches d’entraide entre les personnes qui ont besoin d’aide et les personnes qui souhaitent aider. Le centre social fait le lien entre ces différentes personnes afin de développer la solidarité.

Informations, programme et inscriptions sur http://assises-vieassociative.bzh

Retrouvez ci-dessous le communiqué complet.

En pratique