AAP “au croisement des filières” : la Région encourage 13 projets collaboratifs porteurs d’innovation

Crédit : Région Bretagne

Créer des synergies entre entreprises et laboratoires de recherche pour développer des projets créateurs d’activité en Bretagne, c’est l’ambition de l’appel à projets “Innovation collaborative au croisement des filières” porté par le Conseil régional, avec l’appui de fonds européens, et la mobilisation des Pôles de compétitivité. Alors qu’elle vient de sélectionner les 13 lauréats de l’année 2019, la Région en a lancé la 5e édition. Martin Meyrier, Vice-président de la Région à l’économie, l’innovation, l’artisanat et aux TPE, a invité Dominique Dubois, Pdg de Multiplast, à témoigner, ce jour à Rennes, de son expérience collaborative au sein du projet SOLID SAIL 2.0, lauréat en 2018.

Aujourd’hui, les projets innovants porteurs de valeur se développent, le plus souvent, au croisement des filières économiques. Là où secteurs public et privé de la recherche viennent renforcer leur dynamique, en créant des synergies autour de projets collaboratifs portés par des PME. À travers l’appel à projets “innovation collaborative au croisement des filières”, en appui de fonds européens FEDER jusqu’en 2019, la Région Bretagne souhaite encourager les PME à s’associer entre elles et avec un centre de recherche, pour élaborer des projets de R&D structurants pour l’économie régionale. Pour ce faire, elle s’appuie sur les Pôles de compétitivité et mobilise les technopoles pour épauler le montage de ces collaborations, liées à l’un des 7 grands domaines d’innovations stratégiques bretons (cf. encadré ci-contre) identifiés dans la Glaz économie, stratégie régionale de développement économique, d’innovation et d’internationalisation. Après quatre éditions de cet appel à projets, ce sont 43 collaborations qui ont été soutenues depuis 2016 dont 13 sélectionnées en 2019.

45 acteurs impliqués et 13 projets retenus en 2019

Pour la 4e édition de l’appel à projets lancée début 2019, 13 projets labellisés par les Pôles de compétitivité (Atlanpole Biotherapies, EMC2, iD4CAR, Images & Réseaux, Pôle Mer Bretagne Atlantique, Valorial et Vegepolys Valley) ont été retenus. Ils visent à mettre au point des produits, services ou procédés innovants, susceptibles d’être impactants en termes de création d’activité et donc d’emplois. Tous les projets relèvent de l’un ou plusieurs des 7 domaines d’innovation stratégiques. Ils bénéficient d’un montant total d’aides de 5,8 M€ dont 3,1 M€ de la Région, 1,9 M€ du fonds FEDER et 800 000 € de collectivités bretonnes partenaires. Les 13 projets associent, au total, 45 acteurs : 21 en Ille -et-Vilaine, 11 dans le Finistère, 7 dans les Côtes d’Armor et 5 dans le Morbihan. Les lauréats associent dans leurs projets au moins deux domaines d’innovation stratégique, au premier rang desquels les technologies numériques (9) et les technologies de pointe appliquées à l’industrie.

Nouvel appel à projets ouvert jusqu’au 4 mars

La 5e édition est lancée ce 16 décembre, avec l’obligation d’inscrire les projets dans les objectifs de la Breizh COP et des transitions stratégiques pour la Bretagne (numérique, écologique, climatique, sociétale ou méthodologique). Cet appel à projets est préparé en amont par la Région, les pôles compétitivité et les 7 technopoles qui organisent des ateliers sur le territoire, à Rennes, Brest, Saint-Brieuc, Quimper, Lorient, Vannes, Lannion. Les participants peuvent y rencontrer de futurs partenaires, échanger sur le montage de projets, présenter une idée ou une compétence… Les candidats peuvent désormais se rapprocher des pôles de compétitivité et déposer, auprès d’eux, leur pré-dossier de candidature avant le 4 mars. L’étape de pré-sélection des 8 et 9 avril sera suivie par la phase de labellisation des projets (jusqu’au 22 juin 2020). La décision de la Région de soutenir les projets interviendra au cours du second semestre 2020.

Quelques pré-requis pour candidater :

  • projets de R&D collaboratifs structurants,
  • consortium d’au moins 2 entreprises et 1 centre de recherche (le porteur : une PME ou ETI bretonne),
  • budget du projet (indicatif) : de 0,5 € à 1 M€,
  • durée du projet : 12 à 36 mois,
  • labellisation par un pôle de compétitivité.

> Retrouvez ici le communiqué complet avec l’ensemble des lauréats de l’appel à projets.