Session extraordinaire
La Bretagne s’engage pour le climat et la biodiversité

Alors que la COP 25 va s’ouvrir à Madrid la semaine prochaine avec pour slogan Time to change, la Région Bretagne s’apprête à prendre des engagements forts pour l’avenir de son territoire et construire son chemin de transition, ce jeudi 28 novembre, lors d'une session extraordinaire qui réunit les élus à Brest.


Simon Cohen

Parmi les engagements qui seront pris par les élus de la Région Bretagne réunis en session plénière ce jeudi 28 novembre, à Brest :

  • Zéro artificialisation des terres agricoles et naturelles à horizon 2040 : objectif posé et qui devra être pris en compte dans les futurs documents d’urbanisme (SCOT) ;

  • Tendre vers le « Zéro phyto » à horizon 2040 : conséquence de notre engagement pour soutenir la transformation de tous les modèles agricoles vers l’agroécologie. C’est notre stratégie du bien manger pour tous. La Bretagne a la responsabilité d’une partie de la souveraineté alimentaire de notre pays, nous le réaffirmons. Mais cette souveraineté doit se conjuguer avec de fortes ambitions environnementales ;

  • L’inconstructibilité des trames verte et bleue ;

  • La prise en compte dans les projets d’aménagement de la ressource en eau ;

  • Le développement de l’hydrogène vert (par exemple à partir des énergies marines) et des cars au GNV (gaz naturel pour véhicules).


Ces engagements sont le prolongement de la COP bretonne, la Breizh COP, qui, après 18 mois de travaux et sous le parrainage de Nicolas Hulot et d’Erik Orsenna, s’était traduite par un grand rassemblement à Saint-Brieuc, en juin, conclu par l’annonce de plus de 5 000 engagements en faveur du climat et la biodiversité pris par les citoyens, les entreprises, les associations, les collectivités.

 

Voir la Session en vidéo

Publié le


Partagez ce contenu