Dernières décisions
La région agit sur le territoire - juillet 2019

Au terme de la Commission permanente du lundi 8 juillet, la Région consacre 110,5 M€ à la mise en œuvre de ses politiques, via plus de 1 300 opérations (dépenses d’investissement et de fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Découvrez l'essentiel des décisions.


Martin Boudier

En chiffres

Réunis à Rennes, en Commission permanente, les élus régionaux ont décidé d'engager 110,5 M€ de crédits pour mettre en oeuvre les politiques publiques régionales. Qu'il s'agisse de rénovation des lycées, de formations pour les demandeurs d'emplois, d'aides aux entreprises, de participation à des équipements ou projets culturels, ce sont autant de moyens investis pour développer la Bretagne et accompagner des Bretons. Découvrez la ventilation de ces décisions parmi les six grandes ambitions que s'est donné la Région.

L'essentiel

Aménagement, transport et transitions

Aménagement du territoire

  • 5,9 M€ pour les contrats Europe-Région-Pays à travers le soutien apporté à 54 opérations.
  • 2,5 M€ pour le renouvellement urbain à Saint-Malo. Ces crédits porteront sur 5 opérations de reconstitution de logements sociaux hors site.
  • 534 300 € pour 3 communes lauréates du dispositif « centralités » : Pleslin-Trigavou (287 000 €), Mellionnec (148 800 €) et Douarnenez (98 500 €)
  • 100 000 € pour le réseau BRUDED en 2019 : l'association favorise la prise en compte du développement durable dans les politiques publiques locales.
  • 35 000 € pour le programme 2019 de RésOVilles
  • 30 000 € pour la formation aux enjeux de santé environnementale, pour une meilleure prise en compte de ces enjeux dans la définition des politiques publiques.

Transports

  • 19 M€ pour la mise à 2x2 voies de la RN 164
  • Côté travaux, les opérations se poursuivent au niveau de Châteauneuf-du-Faou (5,9 M€) tandis que démarrent études et travaux sur Rostrenen (9,8 M€). Trois autres tronçons sont concernés : Merdrignac (2,7 M€), Mûr (400 000 €) et Plémet (275 000 €). La Région finance ces investissements routiers à parité avec l’État. 
  • 448 700 € pour le PEM de la gare de Quimper 
  • La Région verse à Quimper Bretagne Occidentale 448 700 € pour les études préalables aux aménagements urbains des abords et de la gare routière du pôle d’échange multimodal.

Économie

Aides aux entreprises

  • 400 000 € pour les technopoles : la Région soutient les structures qui accompagnent et assurent la promotion de l’innovation en Bretagne.
  • 600 000 € pour SATT Ouest Valorisation qui valorise les résultats de la recherche publique au profit de l’innovation des entreprises.
  • 322 000 € pour 8 projets d'entreprises innovantes à travers  des subventions (43 000 €) et des avances remboursables (279 000 €) : 4 entreprises dans le cadre d’Inno Conseil, 2 entreprises dans le cadre d’Inno R&D, 2 entreprises dans le cadre du dispositif Inno Market’Up;   
  • 82 000 € pour le Réseau Entreprendre Bretagne avec une première subvention de 45 000 € au titre du rôle du REB dans le gestion du fonds PHAR, la seconde (37 000 €) est un soutien apporté au fonctionnement du réseau pour qu’il puisse mener à bien ses missions d’accueil, d’accompagnement et de suivi des créateurs ou repreneurs d’entreprises.   
  • 10 000 € pour Rebonds, association qui accompagne les chefs d’entreprises suite à la liquidation judiciaire de leur établissement.
  • 55 000 € pour le salon Entreprendre dans l'Ouest qui permet d’informer, accompagner et conseiller les entrepreneurs sur la création et la reprise d’entreprise.

Économie sociale et solidaire

  • 110 000 € pour la Ligue de l’enseignement  
  • La Région investit 2,2 M€ pour soutenir les projets de 45 entreprises dans le cadre de ses dispositifs PASS : 24 Pass Investissement TPE, 5 Pass Investissement, près de 300 000 € au titre du FSIE, 274 000 € pour Bretagne Fruits et Légumes à Domagné (35) dans le cadre de Pass Compétitivité IAA, qui permettra de mobiliser plus de 308 000 € de fonds européens FEADER, 1 Pass Conseil, 2 Pass Export Com et 7 Pass Export RH.
  • 8 000 € pour L’égalité, c’est pas sorcier, cette action vise à réduire les inégalités dans l’apprentissage et améliorer les conditions d’accueil d’apprentis minoritaires dans des formations très sexuées.
  • Près de 200 000 € pour former les bénévoles de 50 associations 

Agriculture

  • 110 000 € pour soutenir les investissements réalisés par 4 exploitations en vue de transformer leur activité et/ou passer 
  • 12 000 € pour l’installation deux agriculteurs de plus de 40 ans.
  • Plus de 110 000 € pour 3 unités de méthanisation Ces projets de microméthanisation sont tous trois portés par des exploitations porcines à Le Tréhou (29), Plourin (29) et La Malhoure (22). Alimentés à 100% par des intrants agricoles, ils produiront du biogaz pour alimenter les chaudières et, ainsi, chauffer les bâtiments d’élevage.
  • 33 000 € pour la reconstitution du cheptel apicole de 7 producteurs.
  • 163 000 € pour le GIE élevages : 80 000 € pour le programme de promotion et de valorisation des races locales bretonnes, 49 000 € pour le programme d’assistance technique pour la filière apicole bretonne, 34 000 € pour le programme d’accompagnement à la modernisation des bâtiments d’élevage pour herbivores.
  • 78 700 € pour soutenir 3 organisations agricoles pour la mise en œuvre de leurs actions en 2019 : la FRSEA Bretagne, l’association Cohérence et la Société hippique rurale de Loudéac.
  • 83 000 € pour la filière équine
  • 40 000 € pour les Assises de l’Élevage et de l’Alimentation 2019 : subvention accordée à Ouest-France qui organise cette rencontre à Rennes, mi-octobre.
  • 23 500 € pour le SPACE 2019 qui se tiendra à Rennes du 10 au 13 septembre prochains.
  • 23 200 € pour le Pôle Fruitier de Bretagne
  • 71 400 € pour l’animation du programme sur l’énergie et les gaz à effet de serre. Il s’agit de mener des actions de sensibilisation auprès des agriculteurs et d’accompagner les territoires autour des stratégies développées dans les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET).
  • 30 000 € pour le label Bois bocage géré durablement : Ce futur label national vise à promouvoir une gestion durable de la haie et à accompagner les agriculteurs dans une meilleure valorisation de leur bocage.
  • 85 000 € pour les investissements bocagers sur le territoire du Couesnon-Marches de Bretagne 

Mer - Pêche

  • 70 000 € pour le salon Itechmer, rendez-vous des professionnels de la mer dont la 13e édition se déroulera à Lorient du 16 au 18 octobre.
  • 28 400 € pour le projet REBENT  dont l’objectif est d’acquérir et mettre en forme des données sur les habitats de la zone côtière et l'ensemble des êtres vivants y coexistant.
  • Aquaculture : 7 producteurs soutenus dans leurs investissements pour un montant total de 106 000 € de fonds régionaux auxquels s’ajoutent 584 000 € provenant du FEAMP. 
  • Soutien aux pêcheurs : 4 000 € pour l’acquisition d’un navire de pêche d’occasion par un jeune pêcheur en vue de créer son entreprise au Guilvinec. Cet appui régional est complété par une aide FEAMP de 24 300 €. 
  • 1 900 € pour les investissements “sécurité” ; 14 000 € pour le changement de moteur de deux navires de pêche ; 23 500 € pour la création d’infrastructures pour les activités ostréicoles sur le port de Paimpol.
  • 2,2 M€ de contribution aux dépenses d’investissement programmées, pour l’année 2019, par le syndicat mixte du port de pêche de Keroman à Lorient.
  • 2,4 M€ pour le dragage de la rade de Lorient 
  • 2,4 M€ pour le dragage du port de Vannes pour de remédier à des difficultés d’exploitation et assurer la sécurité des usagers.
  • 600 000 € pour l’extension de l’aire de réparation navale du port de Lorient qui sera ensuite en capacité d’accueillir des navires allant jusqu’à 150 t.
  • 300 000 € pour des travaux en maçonnerie sur trois ouvrages du port de Saint-Malo, très utilisés par les pêcheurs, situés au sud du bassin Bouvet : le Quai du Val, le Quai Trichet et le Quai du Naye. 

Environnement

  • 1,9 M€ pour l’action des SAGE dans les bassins versants la Région accompagne les nombreuses actions pour reconquérir une eau de qualité non polluée.
  • 190 000 € pour le Conservatoire du littoral : le soutien annuel apporté à l’organisme public lui permet d’être aidé dans ses procédures d’acquisition, de gestion et de valorisation des sites littoraux.
  • 75 000 € pour Images & Réseaux et le projet PRIDE 
  • 30 000 € pour structurer les Repairs Cafés bretons dont les actions consistent à sensibiliser les particuliers au réemploi et à la réparation d‘objets de consommation.

Education et formation tout au long de la vie

Jeunes, lycéens et apprentis

  • 9,7 M€ de travaux dans les lycées publics ;
  • 900 000 € sont par ailleurs attribués à l’ensemble de l’opération de réfection des toitures du gymnase du lycée Laënnec à Pont-l’Abbé (études et travaux) et 733 000 € pour la rénovation de la toiture de la laverie du lycée Jean-Moulin à Saint-Brieuc.
  • 606 000 € pour l’aménagement des lycées privés ; 5,3 M€ pour le fonctionnement des lycées privés ; 
  • 3,9 M€ pour équiper les lycées publics avec l'acquisition d’équipements pédagogiques et d’équipements permettant aux lycées de fonctionner et d’accueillir de nouvelles formations ; 297 000 € pour l’équipement informatique des lycées publics.
  • 225 000 € de soutien au CRIJ pour l’année 2019 dans le cadre d’une convention de partenariat.
  • 35 000 € pour 2 Points Accueil Ecoute Jeunes qui permettent d’apporter un premier niveau de réponse aux jeunes en proie à des problèmes de santé, des difficultés scolaires, relationnelles ou psychologiques ou en situation de décrochage social ;
  • 14 000 € pour la prévention des risques en milieu festif : elle reconduit son soutien au collectif Orange Bleue, porté par l’ANPAA Bretagne, qui forme des acteurs relais de prévention.
  • 4 200 € pour 3 projets d'« Accélérateur d'initiatives jeunes » 

Recherche & Enseignement supérieur

  • 4,3 M€ de bourses doctorales (ARED) 
  • 5,8M € pour les bourses sanitaires et sociales attribuées sur critères sociaux aux élèves en formations.
  • 895 000 € pour des travaux dans les instituts de recherche et universités
  • 256 000 € pour l’achat d’équipements scientifiques : dans le cadre du contrat de plan État-Région, la Région finance l’acquisition de matériels scientifiques pour 3 projets de recherche : CARE (recherche contre le cancer), NAM Ouest Paimpont et VIGISAT2 (images satellites HD).
  • 13 500 € pour Boost’Europe, ce dispositif encourage les équipes bretonnes à s’impliquer dans des projets européens de recherche. 

Formation tout au long de la vie

  • 1 M € pour la formation des personnes détenues : la Région propose des dispositifs permettant de préparer, dans les 7 établissements pénitentiaires bretons en gestion publique, la sortie de prison et une réinsertion durable.
  • 520 000 € pour la formation des artisans 
  • 487 000 € pour les formations Qualif Emploi territorial 
  • 295 000 € d’appui au Congé Individuel de Formation 
  • 290 000 € pour le projet Métal Job : un projet qui vise à mettre en relation les entreprises industrielles pourvoyeuses d’emplois et des demandeurs d’emploi qui méconnaissent ces métiers.
  • 227 000 € pour former au commerce et au tertiaire 
  • 78 000 € pour former les actifs du secteur agricole pour les accompagner dans la transition numérique, le passage à l’agroécologie et le développement de valeur ajoutée.
  • 100 000 € pour le fonctionnement de la plateforme téléphonique du FONGECIF Bretagne 
  • Cette plateforme régionale propose un service d’information, d’orientation et de conseil ouvert à tous les publics dans le but de faciliter les transitions dans les parcours professionnels.
  • 25 000 € pour le Learning Show 2019

Culture, tourisme et patrimoine

Tourisme & Patrimoine

  • 107 000 € pour les villes et petites cités labellisées 
  • 44 800 € pour le projet européen CAPITEN (nautisme) 
  • Piloté par la Région, ce projet pluriannuel axe son travail partenarial sur la définition d’itinéraires de petits et grands cabotages à voile sur l’Arc Atlantique et la mise en place de supports nautiques en libre-service, Nautic Lib.

Culture et sport

  • 230 000 € pour le Centre chorégraphique national
  • 227 0000 € pour l’association de collectage Dastum en faveur de la préservation du patrimoine culturel immatériel breton : musiques, chants, contes et récits.
  • 65 000 € pour le collectif des festivals engagés FEDDS. Le collectif réunit 31 structures qui militent pour des manifestations écologiquement vivables, socialement équitables, économiquement viables.
  • 50 000 € pour l’association Polarités (musiques actuelles) l’association a pour mission d’aider les acteurs des musiques actuelles à se professionnaliser.
  • 30 000 € pour l’édition 2019 du festival des insulaires qui aura lieu, du 20 au 22 septembre, à Batz.
  • 445 000 € pour la formation de 8 clubs phares (haut niveau)Ce dispositif permet d’améliorer les conditions de formation de jeunes sportifs, de veiller à leur santé, éthique sportive et insertion professionnelle.

Langues de Bretagne

  • Un dispositif d’aide à l’écriture de fictions tv en breton. Elle lui affecte une enveloppe de 4 500 € par an, permettant de soutenir 3 auteurs.
  • 993 000 € pour l’enseignement du breton aux adultes : cinq associations se répartissent cette aide pour former des demandeurs de d’emploi à la langue bretonne.
  • 26 000 € pour la mise en place des examens du Diplôme de Compétence en langue bretonne en 2019-2020
  • 10 800 € pour initier au théâtre en breton dans les écoles 
  • Soutien à 3 structures de promotion du breton. La Région soutient l’activité de plusieurs associations. Parmi elles : Ar Redadeg a Di Da Di qui organise la course de relais en breton à travers la Bretagne, le Studi ha Dudi, l’Union Bretonne pour l’Animation des Pays Ruraux.
  • Soutient à 3 associations de promotion du gallo Bertègn Galèzzles Assemblées Galèzes et Gallo Tonic.
  • 386 500 € pour la production et le doublage en breton 
  • Lors de cette commission, la Région finance 5 productions de Dizale (224 300 €), 3 programmes de Lionel Buannic Krouin (72 000 €), 2 projets de Kalanna Production (55 200€) et 1 série de Tita Productions (35 000 €).

 

Qu'est-ce que la commission permanente ?

Emanation de l'assemblée régionale, la commission permanente compte 27 conseillers régionaux de la majorité et de l'opposition (élus à la proportionnelle des groupes politiques représentés au sein de l'assemblée). Elle se réunit chaque mois pour mettre en œuvre, par délégation, les décisions prises par le Conseil régional en session plénière.
Les commissions permanentes 2019 par politique et par département/pays

Les six grandes «missions»

Une présentation du budget régional autour de six « missions budgétaires » traduit le projet du mandat 2016-2021, construit autour de six grandes ambitions politiques pour la Bretagne. 
Mission 1 : Pour un aménagement équilibré, garant de la cohésion, de la performance et de la solidarité territoriale
Mission 2 : Pour une économie dynamique au service de filières fortes et créatrices d'un emploi durable
Mission 3 : Pour une formation permettant à chacun de construire son propre parcours vers la compétence et l'emploi
Mission 4 : Pour une Bretagne de toutes les mobilités
Mission 5 : Pour une région engagée dans la transition écologique
Mission 6 : Pour le rayonnement de la Bretagne et la vitalité culturelle bretonne

Une présentation plus complète des commissions permanentes par politique et par département et pays dans la rubrique dédiée aux décisions du Conseil régional 
Les commissions permanentes 2019 par politique et par département/pays

 


Publié le


Partagez ce contenu