Égalité homme femme
La Bretagne encourage l’entrepreneuriat au féminin

À l’occasion du Salon Entreprendre dans l’Ouest, la Bretagne et ses partenanires ont signé le 3e plan d’action régional pour l’entrepreneuriat des femmes. L’objectif : atteindre 40% de femmes créatrices d’entreprises en Bretagne d’ici 2020.

Femme posant une bouteille sur une étagère.
L'oeil de Paco

Aujourd'hui, seulement 30% des entreprises créées en France le sont par des femmes. Même si les chiffres progressent (+50% d’augmentation au niveau national entre 2012 et 2016), une disparité est toujours présente. L’entrepreneuriat est pourtant considéré pour bon nombre d’entre elles comme un moyen d’assurer leur emploi, de réaliser leur désir d’indépendance, tout en conciliant plus facilement vie professionnelle et vie privée. Mais la place des femmes dans la société, les stéréotypes du genre ou encore les difficultés à trouver des financements ne sont que quelques exemples de freins à leurs projets.

Un plan d'action pour l'entrepreneuriat des femmes en Bretagne

Promouvoir et développer l’entrepreneuriat féminin est un enjeu important pour la Région Bretagne. C'est pourquoi, depuis 2010, elle est unie avec l’Etat, la Caisse des dépôts et Bpifrance autour d’un plan d’action régional. Ce dernier est un levier pour le développement des femmes mais aussi pour la croissance et l’innovation du territoire. 

Doté de 830 000 € sur trois ans, ce 3e plan d’action régional répond à plusieurs objectifs :

  • atteindre 40% de femmes créatrices d’entreprises en Bretagne,
  • augmenter le nombre de bénéficiaires d'actions d'accompagnements post-création,
  • favoriser l’accès aux financements, notamment au crédit bancaire,
  • améliorer la connaissance statistique des femmes créatrices et repreneuses d’entreprises.

Pour ce faire, les actions du plan s’articulent autour de 4 priorités :

  • la création et la reprise d’entreprises, de la sensibilisation à l’accompagnement post‐création ; 
  • la promotion des outils financiers disponibles et l’accompagnement à l’accès aux financements ;   
  • le développement des actions dans les territoires fragiles (milieu rural, quartiers prioritaires de la  politique de la ville...) et auprès des publics jeunes ; 
  • la valorisation de l’entrepreneuriat des femmes par la formation et la communication.

Tags : Emploi Économie

Publié le


Partagez ce contenu