Les décisions par politiques publiques (CP du 8 Juillet 2019)

Au terme de la Commission permanente du lundi 8 juillet, la Région consacre 110,5 M€ à la mise en œuvre de ses politiques, via plus de 1 300 opérations (dépenses d’investissement et de fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Parmi les décisions votées, on peut retenir :

Aménagement du territoire

5,9 M€ pour les contrats Europe-Région-Pays
Dans le cadre de la mise en œuvre des contrats de partenariat Europe-Région-Pays 2014-2020, laRégion apporte son soutien à 54 opérations. Parmi elles, la construction-rénovation des bâtiments du centre d’expertise agroalimentaire ADRIA à Quimper (873 800 €) ou la création d’un centre aquatique à Douarnenez (600 000 €), en Cornouaille. Citons aussi la réalisation du Pôle des excellences maritimes et de la Fabrique numérique de l’innovation sur le site des Capucins à Brest (400 000 €), la rénovation et l’extension de l’école Georges-Brassens à Berné, dans le Pays du Centre-Ouest Bretagne (200 000 €) ou encore, dans le Pays de Saint-Malo, la construction d’un nouveau navire de sauvetage de la SNSM (150 000 €).

2,5 M€ pour le renouvellementurbain à Saint-Malo
La Région vient d’approuver et de signer la convention qui fixe le cadre de son intervention dans le programme de rénovation urbaine (NPNRU). Celui-ci est engagé jusqu’en 2024 par Saint-Malo Agglomération dans les quartiers de la Découverte, l’Etrier, Marville et Alsace-Poitou (70 M€). Elle y contribue à hauteur de 2,5 M€ d’ici à 2020. Ces crédits porteront sur 5 opérations de reconstitution de logements sociaux hors site.

534 300 € pour 3 communes lauréates du dispositif « centralités »
La Région attribue une subvention à Pleslin-Trigavou (287 000 €), Mellionnec (148 800 €) et Douarnenez (98 500 €) au titre du 1er appel à candidatures partenarial en faveur du dynamisme des centre-villes et bourgs, lancé en 2017. 60 candidatures (35 en phase travaux et 25 en études) avaient été retenues par l’État, la Région, l’Établissement Public Foncier et la Caisse des dépôts.

100 000 € pour le réseau BRUDED en 2019
Association regroupant des collectivités bretonnes, BRUDED favorise la prise en compte du développement durable dans les politiques publiques locales notamment au travers de l’aménagement urbain, l’habitat, les équipements et services publics. La Région reconduit son soutien au réseau, via une participation de 100 000 € pour l’année.

35 000 € pour le programme 2019 de RésOVilles,
Centre de ressources Bretagne Pays de la Loire pour la politique de la ville.

30 000 € pour la formation aux enjeux de santé environnementale
Destinée aux élus locaux et acteurs des collectivités territoriales, cette formation s’inscrit dans le cadre du Plan régional santé environnement (PRSE), pour une meilleure prise en compte de ces enjeux dans la définition des politiques publiques.

Économie

400 000 € pour les technopoles 
La Région soutient les structures qui accompagnent et assurent la promotion de l’innovation en Bretagne. Au titre de leur programme d’animation 2019, elle accorde 100 000 € au POOOL à Rennes (également soutenu par Rennes Métropole, St-Malo Agglomération et l’Etat pour un montant total de 43 000 €), 179 000 € à ADIT Anticipa à Lannion (à qui Lannion Trégor Communauté verse également 75 000 €), 110 000 € à la technopole de Quimper-Cornouaille auxquels s’ajoutent 50 0000 € de Quimper Bretagne Occidentale), 11 000 € pour la Technopole Brest Iroise qui bénéficie parallèlement de plus de 300 000 € de fonds européen FEDER gérés par la Région Bretagne (ainsi que 136 000 € de Brest Métropole et, 25 000 € de Morlaix Communauté).

600 000 € pour SATT Ouest Valorisation
La Société d’Accélération du Transfert de Technologie (Rennes) valorise les résultats de la recherche publique au profit de l’innovation des entreprises. Dans le cadre de son programme 2019-2021, la Région lui accorde 300 000 € auxquels s’ajoutent 300 000 € de fonds FEDER-  Région Bretagne.   

322 000 € pour les entreprises innovantes
Dans le cadre de ses dispositifs Inno, la Région soutient 8 projets d’entreprises pour un montant total de 43 000 €, sous forme de subventions, et de 279 000 €, sous forme d’avances remboursables. Sont concernées :

  • 4 entreprises, dans le cadre d’Inno Conseil : 15 000 € pour Algues Services à Roscoff (29), 10 800 € pour Knows’n Co à Quessoy (22) et B-Appli Studio à Ploërmel (56), 7 344 € à Maison Jouffe à Dinan (22) ;
  • 2 entreprises, dans le cadre d’Inno R&D via des avances remboursables de plus de 84 000 € pour chacune des entreprises VBSV à Kervignac (56) et Coopeo à Lorient (56).   
  • 2 entreprises dans le cadre du dispositif Inno Market’Up avec, respectivement, des avances remboursables de 50 000 et 60 000 € pour Fairfame à Saint-Grégoire (35) et Nanocode à Cesson-Sévigné (35).   

82 000 € pour le Réseau Entreprendre Bretagne avec une première subvention de 45 000 € au titre du rôle du REB dans le gestion du fonds PHAR, le Prêt d’honneur pour l’Amorçage régional. La seconde (37 000 €) est un soutien apporté au fonctionnement du réseau pour qu’il puisse mener à bien ses missions d’accueil, d’accompagnement et de suivi des créateurs ou repreneurs d’entreprises.   

10 000 € pour Rebonds, association qui accompagne les chefs d’entreprises suite à la liquidation judiciaire de leur établissement.

55 000 € pour le salon Entreprendre dans l'Ouest 
Organisé par le JRCE, du 23 au 25 septembre prochains à Rennes, ce salon permet d’informer, accompagner et conseiller les entrepreneurs sur la création et la reprise d’entreprise par la rencontre, sur un même lieu, de tous les professionnels et experts impliqués dans de tels projets.

Économie sociale et solidaire

110 000 € pour la Ligue de l’enseignement 
Soutien annuel aux actions de la ligue qui fédère les 4 ligues départementales, réunissant elles-mêmes 900 associations œuvrant dans les champs du péri scolaire, de la culture, du sport, de la formation, du lien social, de la solidarité internationale ou de la lutte contre les discriminations. Ces 3 axes de travail en 2019 vise à consolider l’emploi associatif, encourager l’engagement des jeunes, et valoriser l’engagement bénévole.

La Région investit 2,2 M€ pour soutenir les projets de 45 entreprises dans le cadre de ses dispositifs PASS

  • Près de 830 000 € pour 24 Pass Investissement TPE (entreprises de moins de 20 salariés qui investissent et créent au moins 1 emploi en CDI), dont 50 000 € pour La Distillerie des Menhirs à Plomelin (29), la SAS Pettier à Fougères (35), 45 600 € pour STMP à Lannion (22) ou encore, 42 000 € à Breizh Recyclage à Baud (56).

  • Plus de 700 000 € d’avances remboursables pour 5 Pass Investissement : 200 000 € pour la SA Josso à Val d’Oust (56), 177 500 € à Bio Armor Développement à Plaintel (22), 57 500 € à Ecoprod à Saint-Nolff, 22 000 € à la Metafer Patrimoine à Plaine-Haute (22) ou encore 245 000 € pour l’acquisition de matériels nécessaire au lancement de l’activité de la nouvelle entreprise Tessa industrie à La Mézière (35).

  • Près de 300 000 € au titre du FSIE, Fonds spécial d’intervention économique, dont l’octroi est conditionné au recrutement de personnes éloignées de l’emploi : 100 000 € pour le site morlaisien de Viséo, 93 500 € pour Larzur à PlounéourLanvern (29), 50 000 € pour Les Biscuits Joyeux à Dinard (35), 50 000 € pour l’association Amper Services à Vannes (56) ou encore 4 300 € pour le commerce d’alimentation générale Proxi Super à  Lampaul-Plouarzel (29).

  • 274 000 € pour Bretagne Fruits et Légumes à Domagné (35) dans le cadre de Pass Compétitivité IAA, qui permettra de mobiliser plus de 308 000 € de fonds européens FEADER.

  • Mais aussi des aides en fonctionnement avec un Pass Conseil sur l’organisation des RH dans le cadre de la mutation d’une TPE en PME (4 500 €), 2 Pass Export Com pour un montant de 30 000 € en soutien de la réalisation de supports de communication ou vente en langues étrangères, et enfin 7 Pass Export RH variant de 7 000 à 15 000 € (pour un montant total d’aides régionales de 91 000 €) destinés à accompagner le recrutement de personnes dédiées aux missions d’exportation dans les entreprises qui souhaitent développer leur activité à l’international.

8 000 € pour L’égalité, c’est pas sorcier
Portée par l’association Pulsart, cette action vise à réduire les inégalités dans l’apprentissage et améliorer les conditions d’accueil d’apprentis minoritaires dans des formations très sexuées. L’aide porte sur la mise en place d’ateliers et actions de sensibilisation, par et pour les jeunes, dans 4 maisons familiales et rurales (MFR) et 3 Centres de formation des apprentis (CFA).

Près de 200 000 € pour former les bénévoles de 50 associations 

Agriculture

110 000 € pour la transformation et ventre directe
Le soutien porte sur les investissements réalisés par 4 exploitations en vue de développer ou créer des ateliers de transformation et/ou de vente directe : un céréalier à Epiniac (35) qui produit son pain agrandit son atelier, un producteur de lait à Hanvec (29) va fabriquer fromages, yaourts et crèmes ; à Scrignac (29), c’est une activité de transformation de lait de brebis qui est en projet et, à Inzinzac-Lochrist (56), un arboriculteur va créer un nouvel atelier pour la transformation cidricole. 

12 000 € pour l’installation deux agriculteurs de plus de 40 ans.

Plus de 110 000 € pour 3 unités de méthanisation Ces projets de microméthanisation sont tous trois portés par des exploitations porcines à Le Tréhou (29), Plourin (29) et La Malhoure (22). Alimentés à 100% par des intrants agricoles, ils produiront du biogaz pour alimenter les chaudières et, ainsi, chauffer les bâtiments d’élevage.

33 000 € pour la reconstitution du cheptel apicole
Ce sont 7 producteurs qui sont aidés pour l’achat d’essaims via des aides variant de 450 € à 9 080 €.

163 000 € pour le GIE élevages
La Région confie l’animation de plusieurs de ses dispositifs au GIE et lui accorde en 2019 :

  • 80 000 € pour le programme de promotion et de valorisation des races locales bretonnes,
  • 49 000 € pour le programme d’assistance technique pour la filière apicole bretonne,
  • 34 000 € pour le programme d’accompagnement à la modernisation des bâtiments d’élevage pour herbivores.

78 700 € pour soutenir les organisations agricoles
La Région accorde aussi une aide à 3 autres organisations pour la mise en œuvre de leurs actions en 2019 : la FRSEA Bretagne (29 300 €), l’association Cohérence (18 600 €) et la Société hippique rurale de Loudéac (1 500 €).

83 000 € pour la filière équine
dont 60 800 € pour le programme d’animations en 2019 de l’association nationale du cheval breton (ANCTB).

40 000 € pour les Assises de l’Élevage et de l’Alimentation 2019
Cette subvention est accordée à Ouest-France qui organise cette rencontre à Rennes, mi-octobre.

23 500 € pour le SPACE 2019 qui se tiendra à Rennes du 10 au 13 septembre prochains.

23 200 € pour le Pôle Fruitier de Bretagne
La Région soutient le programme d’animation 2019 du Pôle, dont le développement et la structuration s’inscrivent dans une stratégie de préservation du patrimoine fruitier de Bretagne, riche notamment de plusieurs milliers de variétés de pommes.

71 400 € pour l’animation du programme sur l’énergie et les gaz à effet de serre
La Chambre régionale et la FR CIVAM pilotent le programme d’animation sur l’énergie et les gaz à effet de serre en agriculture avec le soutien de la Région et de l’ADEME. Il s’agit de mener des actions de sensibilisation auprès des agriculteurs et d’accompagner les territoires autour des stratégies développées dans les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET).

30 000 € pour le label Bois bocage géré durablement
Ce futur label national vise à promouvoir une gestion durable de la haie et à accompagner les agriculteurs dans une meilleure valorisation de leur bocage, notamment sous forme de bois énergie. 

85 000 € pour les investissements bocagers sur le territoire du Couesnon-Marches de Bretagne
Dans le cadre du programme Breizh Bocage, la Région soutient ce projet visant à renforcer le bocage par la plantation et le dégagement des plants.

Mer - Pêche

70 000 € pour le salon Itechmer, rendez-vous des professionnels de la mer dont la 13e édition se déroulera à Lorient du 16 au 18 octobre.

28 400 € pour le projet REBENT 
Versée au Muséum d’histoire naturelle de la station de biologie marine de Concarneau, cette aide s’inscrit dans la volonté régionale d’améliorer la connaissance sur la biodiversité marine en épaulant le projet REBENT comme REseau de surveillance des biocénoses BENThiques côtières. L’objectif de REBENT est d’acquérir et mettre en forme des données sur les habitats de la zone côtière et l'ensemble des êtres vivants y coexistant.

Aquaculture : 7 producteurs soutenus dans leurs investissements pour un montant total de 106 000 € de fonds régionaux auxquels s’ajoutent 584 000 € provenant du FEAMP. Sont ainsi aidés l’acquisition de matériels de production, d’un chaland amphibie pour la récolte des moules de bouchots, de calibreuse, d’une ligne de tri, lavage et conditionnement des coquillages, d’équipements de refroidissement et de congélation de poissons... 

Soutien aux pêcheurs :

  • 4 000 € pour l’acquisition d’un navire de pêche d’occasion par un jeune pêcheur en vue de créer son entreprise au Guilvinec. Cet appui régional est complété par une aide FEAMP de 24 300 €. 
  • 1 900 € pour les investissements “sécurité” réalisés par un patron-pêcheur sur son navire à Audierne : installation de bouchains et création d’un gaillard, auxquels s’ajoutent 11 500 € du FEAMP.
  • 14 000 € pour le changement de moteur de deux navires de pêche au Guilvinec et à Saint-Brieuc pour une meilleure efficacité énergétique, mobilisant 28 000 € du FEAMP.
  • 23 500 € pour la création d’infrastructures pour les activités ostréicoles sur le port de Paimpol. Une aide complétée par 117 400 € du FEAMP.

2,2 M€ de contribution aux dépenses d’investissement programmées, pour l’année 2019, par le syndicat mixte du port de pêche de Keroman à Lorient.

2,4 M€ pour le dragage de la rade de Lorient
Un plan de gestion opérationnelle des dragages de la rade a été élaboré par un groupement constitué de la Région, de DCNS, de Lorient Agglomération et de la Compagnie des Ports du Morbihan. Pour la 1re année de sa mise en œuvre, la Région affecte 2,4 M€ à une 1re tranche de travaux de dragage et immersion des sédiments qui débutera au 4e trimestre 2019.

2,4 M€ pour le dragage du port de Vannes
Afin de remédier à des difficultés d’exploitation et assurer la sécurité des usagers, la Région finance des opérations de dragage dans l’ensemble du port. Démarrage prévu en septembre. 

600 000 € pour l’extension de l’aire de réparation navale du port de Lorient qui sera ensuite en capacité d’accueillir des navires allant jusqu’à 150 t.

300 000 € pour des travaux en maçonnerie sur trois ouvrages du port de Saint-Malo, très utilisés par les pêcheurs, situés au sud du bassin Bouvet : le Quai du Val, le Quai Trichet et le Quai du Naye. 

Environnement

1,9 M€ pour l’action des SAGE dans les bassins versants
Pour reconquérir une eau de qualité non polluée, la Région accompagne les nombreuses actions conduites par les syndicats mixtes et collectivités dans les bassins versants, y compris dans les huit baies touchées par les algues vertes.

190 000 € pour le Conservatoire du littoral
Le soutien annuel apporté à l’organisme public lui permet d’être aidé dans ses procédures d’acquisition, de gestion et de valorisation des sites littoraux.

75 000 € pour Images & Réseaux et le projet PRIDE
Il s’agit dans le cadre du projet SMILE smart grids, de mettre en place un service public valorisant les données d’énergie. Pour ce faire, il a été demandé au pôle I&R de constituer une plate-forme de démonstration permettant, avec une solution logicielle adaptée, de croiser les données en temps réel. La 2e phase de PRIDE consiste à tester sa puisance en condition réelle.

30 000 € pour structurer les Repairs Cafés bretons
À parité avec l’ADEME, la Région finance la CoBEN (Confédération bretonne de l’environnement et de la nature) pour les opérations Repairs Cafés consistant à sensibiliser les particuliers au réemploi et à la réparation d‘objets de consommation.

Transports

19 M€ pour la mise à 2x2 voies de la RN 164
Côté travaux, les opérations se poursuivent au niveau de Châteauneuf-du-Faou (5,9 M€) tandis que démarrent études et travaux sur Rostrenen (9,8 M€). Trois autres tronçons sont concernés : Merdrignac (2,7 M€), Mûr (400 000 €) et Plémet (275 000 €). La Région finance ces investissements routiers à parité avec l’État. 

448 700 € pour le PEM de la gare de Quimper
La Région verse à Quimper Bretagne Occidentale 448 700 € pour les études préalables aux aménagements urbains des abords et de la gare routière du pôle d’échange multimodal.

Jeunes, lycéens et apprentis

9,7 M€ de travaux dans les lycées publics
Après y avoir déjà dédié plus de 121 M€ depuis le début de l’année, la Région consacre, lors de cette commission, 9,7 M€ à la modernisation du bâti des lycées publics bretons, dont 1,5 M€ pour les études préalables aux travaux de reconstruction de l’internat garçons du lycée Jean-Guéhenno à Vannes. 1,2 M € sont aussi affectés aux études du projet de construction d’un bâtiment d’enseignement au lycée de l’Elorn, à Landerneau.

900 000 € sont par ailleurs attribués à l’ensemble de l’opération de réfection des toitures du gymnase du lycée Laënnec à Pont-l’Abbé (études et travaux) et 733 000 € pour la rénovation de la toiture de la laverie du lycée Jean-Moulin à Saint-Brieuc.

606 000 € pour l’aménagement des lycées privés
Parallèlement, la Région participe à 12 opérations engagées dans des établissements privés bretons. La Maison Familiale Rurale de Guilliers se voit ainsi allouer 350 000 € pour la création de la 2 e aile de son internat et d’une salle de visioconférence. Le lycée Ste-Elisabeth-St-Blaise de Douarnenez bénéficie d’une aide de 97 000 € pour des travaux de réfection d’étanchéité de la toiture terrasse.

3,9 M€ pour équiper les lycées publics

  • acquisition d’équipements pédagogiques : du matériel de transport, manutention et magasinage pour le lycée de Brocéliande à Guer, des établis d’horloger pour la formation au Diplôme de Métier d’Art horlogerie du lycée Jean-Jaurès à Rennes, du matériel pour les filières mécanique, aéronautique et spatiale du lycée Tristan-Corbière à Morlaix ;
  • achat d’équipements permettant aux lycées de fonctionner et d’accueillir de nouvelles formations : mobiliers, véhicules, matériels pour les services lingerie et restauration, pour l’entretien et la maintenance…

5,3 M€ pour le fonctionnement des lycées privés
Il s’agit du solde de la dotation annuelle de fonctionnement permettant d’assurer l’entretien et les dépenses courantes liées à l’activité pédagogique des lycées. Un acompte correspondant à 70% de la dotation avait déjà été versé en février.

297 000 € pour l’équipement informatique des lycées
Dans le cadre de sa politique de développement du numérique éducatif, la Région finance la mise à disposition d'équipements (ordinateurs, logiciels périphériques...) dans l’ensemble des lycées publics.

225 000 € de soutien au CRIJ pour l’année 2019 dans le cadre d’une convention de partenariat.

35 000 € pour 2 Points Accueil Ecoute Jeunes
En Bretagne, 13 PAEJ apportent un 1er niveau de réponse aux jeunes en proie à des problèmes de santé, difficultés scolaires, relationnelles, psychologiques ou en situation de décrochage. En juillet, la Région soutient le fonctionnement 2019 des PAEJ de Saint-Malo et Rennes en leur attribuant respectivement une subvention de 20 000 € et de 15 000 €.

14 000 € pour la prévention des risques en milieu festif
La prévention des conduites en milieu festif constitue l’un des objectifs de la politique régionale visant à permettre aux jeunes d’être acteurs et actrices de leur santé. A ce titre, elle reconduit son soutien au collectif Orange Bleue, porté par l’ANPAA Bretagne, qui forme des acteurs relais de prévention.

4 200 € pour 3 projets d'« Accélérateur d'initiatives jeunes »
Pour la 5e année de suite, en partenariat désormais avec la seule plateforme de financement participatif Kengo, l’appel à projets Accélérateur d5initiatives jeunes soutient les 18-29 ans développant en Bretagne un projet innovant et créatif. Les porteurs de projets ont jusqu’au 13 octobre pour atteindre le seuil des 70% de financement. Avant cette date, 3 initiatives 0nt déjà rempli l’objectif et bénéficie par conséquent de l’aide régionale : l’espace d’accueil associant café, épicerie, lieu d’animation culturelle et salle d’activités Le Mélar dit - un bistrot mais pas que - (2 550 €), le service de décoration florale événementielle Jasmin, Jasmine (1 050 €) et l’enregistrement du premier album de la chanteuse et harpiste Aya Telennmor (600 €).

Recherche & Enseignement supérieur

4,3 M€ de bourses doctorales (ARED)
La Région accompagne les projets de recherche pour lesquels les établissements d’enseignement supérieur recrutent des doctorants, via des bourses régionales : les Allocations de REcherche Doctorale (ARED). À raison de 15 000 € par année de travaux de thèse, elle apporte son soutien à 145 thèses en année 3 et 115 en année 2.

5,8M € pour les bourses sanitaires et sociales
C’est aussi la Région qui attribue des bourses, sur critères sociaux, aux élèves qui suivent ces formations. Après y avoir affecté 500 000 € en février, elle alloue 5,8 M€ à ce dispositif d’aides.

895 000 € pour des travaux dans les instituts de recherche et universités
Dans le cadre du CPER 2015-2020, la Région participe à la réhabilitation du bâtiment E sur le Campus de Villejean à Rennes (800 000 €). Elle contribue aussi à la 4e phase du projet de restructuration conduit, sur le site de Ploufragan, de Smart Agri ELEPHANS (95 000 €).

256 000 € pour l’achat d’équipements scientifiques
Toujours dans le cadre du contrat de plan ÉtatRégion, la Région finance l’acquisition de matériels scientifiques pour 3 projets de recherche : CARE (recherche contre le cancer), NAM Ouest Paimpont et VIGISAT2 (images satellites HD).

13 500 € pour Boost’Europe
Lancé il y a deux ans avec le soutien de la Région, ce dispositif encourage les équipes bretonnes à s’impliquer dans des projets européens de recherche. L’Université de Bretagne Occidentale, le CNRS, l’École nationale des ingénieurs de Brest (ENIB) et l’INSERM en bénéficient lors de cette commission, après avoir postulé à différents appels à projets.

Formation tout au long de la vie

1 M € pour la formation des personnes détenues
En charge de la formation professionnelle des personnes sous main de justice, la Région propose des dispositifs permettant de préparer, dans les 7 établissements pénitentiaires bretons en gestion publique, la sortie de prison et une réinsertion durable. En 2018, 728 personnes en ont bénéficié.

520 000 € pour la formation des artisans
La Région accompagne la Chambre régionale de métiers et d’artisanat de Bretagne (CRMAB) dans son programme de formations destinées aux actifs du secteur mais ouvertes aussi aux demandeurs d’emploi. En 2018, la participation de 530 000 € a permis à la CRMAB de proposer 1 236 stages à 8 665 personnes, dont 3 463 demandeurs d’emploi.

487 000 € pour les formations Qualif Emploi territorial Depuis janvier, la Région a réorganisé et revu ces dispositifs de formation professionnelle. « Qualif Emploi territorial » regroupe les anciennes Actions territoriales expérimentales (ATE), activées pour répondre à un besoin précis, repéré localement, d’une ou plusieurs entreprises proposant des emplois durables. Depuis début 2019 , 799 places ont été proposées dans ce cadre pour former notamment des demandeurs d’emploi ou de jeunes décrocheurs aux métiers du numérique, de l’électrotechnique, de l’agriculture ou du bâtiment.

295 000 € d’appui au Congé Individuel de Formation
Ce soutien au Projet de Transition Professionnel, qui a remplacé le congé individuel de formation (CIF) depuis l’entrée en vigueur de la loi du 5 septembre 2018, permettra de soutenir 70 personnes en 2019. En 2018, la subvention de 300 000 € versée ay CIF avait cofinancé la formation de 244 personnes.

290 000 € pour le projet Métal Job
Dans le cadre du Pacte breton d’investissement dans les compétences (PRIC), la Région soutient le projet Métal Job, porté par l’Union des Industries de Métiers de la Métallurgie Bretagne (UIMM), qui vise à mettre en relation les entreprises industrielles pourvoyeuses d’emplois et des demandeurs d’emploi qui méconnaissent ces métiers.

227 000 € pour former au commerce et au tertiaire
La Région soutient la Chambre de commerce et d’industrie régionale dans la mise en place d’actions de formation au profit des actifs des entreprises de moins de 10 salariés du secteur du commerce et du tertiaire marchand. En 2019, l’objectif est de former près de 1 800 personnes. En 2018, 1 840 personnes dont 241 demandeurs d’emploi en ont bénéficié.

78 000 € pour former les actifs du secteur agricole
La Chambre régionale de l’agriculture de Bretagne bénéficie en 2019 d’une participation de la Région pour proposer des actions de formation aux professionnels de l’agriculture pour les accompagner dans la transition numérique, le passage à l’agroécologie et le développement de valeur ajoutée. En 2018, 323 personnes ont été formées dans le cadre de cette expérimentation.

100 000 € pour le fonctionnement de la plateforme téléphonique du FONGECIF Bretagne
Cette plateforme régionale propose un service d’information, d’orientation et de conseil ouvert à tous les publics dans le but de faciliter les transitions dans les parcours professionnels.

25 000 € pour le Learning Show 2019
Accompagnant les acteurs de la formation professionnelle, la Région soutient cet événement destiné aux professionnels du secteur dont la 3e édition se déroulera les 16 et 17 octobre, à Rennes.

Tourisme & Patrimoine

107 000 € pour les villes et petites cités labellisées
La Région apporte son soutien à deux associations œuvrant à la promotion du patrimoine architectural breton : les Petites cités de caractère (64 000 €) et l’Union des villes d’art et d’histoire (43 000 €).

44 800 € pour le projet européen CAPITEN (nautisme)
Piloté par la Région, ce projet pluriannuel axe son travail partenarial sur la définition d’itinéraires de petits et grands cabotages à voile sur l’Arc Atlantique et la mise en place de supports nautiques en libre-service, Nautic Lib.

Culture

230 000 € pour le Centre chorégraphique national
Basé à Rennes et dirigé depuis 2019 par FAIR(E), nouveau collectif issu du hip hop, le centre fait rayonner la danse contemporaine dans toute la Bretagne avec mission de diffuser la création dans tous les territoires, en lien avec la population. La Région l’accompagne dans son projet artistique et culturel.

227 0000 € pour l’association de collectage Dastum
La Région encourage l’action de Dastum en faveur de la préservation du patrimoine culturel immatériel breton : musiques, chants, contes et récits, collectés puis archivés.

65 000 € pour le collectif des festivals engagés FEDDS
FEDDS comme Festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne. Le collectif réunit 31 structures qui militent pour des manifestations écologiquement vivables, socialement équitables, économiquement viables.

50 000 € pour l’association Polarités (musiques actuelles)
Basée à Quimper, l’association a pour mission d’aider les acteurs des musiques actuelles à se professionnaliser, et ce, à tous les stades de leurs projets : répétition, formation, diffusion, promotion auprès des publics…

30 000 € pour l’édition 2019 du festival des insulaires qui aura lieu, du 20 au 22 septembre, à Batz.

Sport

445 000 € pour la formation de 8 clubs phares (haut niveau) 
Ce dispositif, entièrement financé par la Région depuis 2015, permet d’améliorer les conditions de formation de jeunes sportifs, de veiller à leur santé, éthique sportive et insertion professionnelle. Landerneau Bretagne Basket est ainsi accompagné à hauteur de 90 000 € et le Rugby club vannetais pour un montant de 63 000€. 

Langues de Bretagne

Un dispositif d’aide à l’écriture de fictions tv en breton
Afin de dynamiser et promouvoir la création de séries télévisées en breton, la Région met en place un dispositif d’aide individuelle au développement de scénarios de séries tv courtes en langue bretonne. Elle lui affecte une enveloppe de 4 500 € par an, permettant de soutenir 3 auteurs.

993 000 € pour l’enseignement du breton aux adultes
Cinq associations, Kelenn, à Quimper, Skol an Emsav, à Rennes, Mervent, à Plonéour–Lanvern, Roudour à Carhaix et Stumdi, à Landerneau, se répartissent cette aide pour former des demandeurs de d’emploi à la langue bretonne en session longue (3 et 6 mois) lors de l’année scolaire 2019-2020.

26 000 € pour la mise en place des examens du Diplôme de Compétence en langue bretonne en 2019-2020

10 800 € pour initier au théâtre en breton dans les écoles
Cette aide est versée, au titre de l’année scolaire 20182019, aux troupes professionnelles Teatr Ar Vro Bagan (4 100 €), Mat ar jeu (3 000 €), Teatr Piba (2 300 €) et Strollad La Obra (1 400 €).

Soutien à 3 structures de promotion du breton...
La Région soutient l’activité de plusieurs associations. Parmi elles : Ar Redadeg a Di Da Di (14 000 €) qui organise la course de relais en breton à travers la Bretagne, le centre de formation Studi ha Dudi (13 000 €), l’Union Bretonne pour l’Animation des Pays Ruraux (UBAPAR, 4 400 €) qui propose des stages BAFA et BAFD en breton.

… et à 3 associations de promotion du gallo
Bertègn Galèzz (Rennes, 20 000 €), les Assemblées Galèzes (Loudéac, 2 500 €) et Gallo Tonic (Liffré, 500 €).

386 500 € pour la production et le doublage en breton
Lors de cette commission, la Région finance 5 productions de Dizale (224 300 €), 3 programmes de Lionel Buannic Krouin (72 000 €), 2 projets de Kalanna Production (55 200€) et 1 série de Tita Productions (35 000 €).


Modifié le


Partagez ce contenu