Formation : première des compétences régionales
Plan Energie et Charte restauration, les priorités de cette rentrée

À la veille de la rentrée scolaire, le Président Loïg Chesnais-Girard, entouré des élues en charge des questions de formation, a souhaité informer les élèves et leurs parents des priorités que s’est fixées la Région. L’objectif premier est d’accueillir les jeunes dans les meilleures conditions pour faire en sorte que les « années lycée » soient sources de réussite, d’épanouissement et d’insertion professionnelle future.

Plan énergie et Charte restauration : ces deux grands projets portés par la Région en 2019 s’inscrivent dans la dynamique de la Breizh COP et du bien-manger. Il s’agit d’offrir aux jeunes un cadre de formation adapté tout en les incitant, au quotidien, à devenir éco-citoyen, à consommer moins et mieux et à lutter contre le gaspillage.

> Le Plan Energie :

La Région s’engage à prendre part à la transition énergétique dans les 115 lycées publics dont elle a la charge. Voté en juin, ce plan prévoit de réduire les consommations d’un vaste patrimoine immobilier (1 500 bâtiments sur 1,8 million de m²) dont la facture énergétique s’élève à 14 M€/an.

Pour ce faire, il faut réhabiliter et isoler les bâtiments vieillissants avec des matériaux sains, produire et utiliser davantage d’énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques en toiture, chaudières bois...).

Ce programme intègre un volet pédagogique qui mobilise élèves et équipes éducatives : à chacun, dès l’école, d’adopter les bons gestes qui contribueront à bâtir une Bretagne plus sobre et durable.

> La Charte restauration :

Au lycée, la pause déjeuner, c’est sacré ! C’est aussi un temps éducatif où la Région trouve toute sa place pour informer et former les jeunes bretons au bien-manger.

Construite avec les équipes de direction et de restauration, cette charte vise à atteindre la même qualité de services dans les 98 restaurants du réseau public (10 millions de repas servis par an).

La Charte repose sur 29 engagements qui préconisent des repas simples et faits maison, privilégiant les produits frais et locaux. Cette gestion durable des selfs implique les gestionnaires en charge des achats, les 98 chefs cuisiniers, les 270 autres personnels de restauration et les agents polyvalents intervenant en cuisine et en salle.

> Numérique et projets éducatifs

En Bretagne, la Région a aussi choisi d’aller au-delà des compétences fixées par la loi en accompagnant notamment les lycées dans l’utilisation de ressources numériques.

La nouvelle loi sur l’école et la réforme du baccalauréat oblige la Région à adapter son dispositif dans des délais très courts : le Pass ressources pédagogiques (20€ par élève) permettra à tout établissement d’acquérir, soit de nouveaux manuels scolaires, soit des outils numériques.

A noter, aussi, que la Région accompagne plus de 2 000 projets éducatifs par an, hors programmes scolaires, via le dispositif Karta qui fait l’unanimité auprès des enseignants et de leurs élèves.

115 lycées publics :

81 000 élèves

1 480 bâtiments (1,8 million de m²)
100 M€ de travaux/an

98 restaurants - 10 M de repas/an

86 internats - 12 500 internes

2 500 agents techniques pour l’accueil et l’entretien

Retrouvez ci-dessous le dossier de presse complet.

Tags : Formation Lycée

Modifié le


Partagez ce contenu