Protocole d’accord TER BreizhGo entre la Région et SNCF Mobilités
Un partenariat renouvelé pour une qualité de service accrue

Alors que la convention pour l’organisation et le financement du TER en Bretagne établie entre la Région Bretagne et SNCF Mobilités arrive à son terme, les deux partenaires travaillent, depuis plusieurs mois, sur une nouvelle convention. Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et Frank Lacroix, Directeur général TER à la SNCF, ont signé ce jour, au Technicentre de maintenance Bretagne à Rennes, le protocole qui en fixe les grands principes. A travers ce document, la Région renouvelle sa confiance en la SNCF et réaffirme sa volonté d’améliorer, encore, la qualité de service notamment via des matériels roulants performants, d’augmenter l'offre pour répondre aux besoins des Bretonnes et des Bretons, partout sur le territoire, et ainsi faire un pas de plus vers son engagement pour le climat. Le tout, dans le cadre d’une gestion maîtrisée de l'argent public.

Parmi les principaux objectifs fixés :

Une meilleure qualité de service

La qualité de service mesurée du TER Bretagne est en haut des classements nationaux mais la Région Bretagne souhaite faire encore mieux. Elle en fait l’enjeu numéro 1. Le TER doit s’affirmer comme un mode de déplacement performant et innovant pour conquérir de nouveaux usagers.

Un matériel roulant optimisé

L’ensemble des rames en service sur le TER BreizhGo sont neuves ou récentes. Le dernier Regio2N (des trains plus capacitaires à double étage) vient d’être livré. Au total, entre 2011 et 2019, 26 Regio2N de ces trains -achetés par la Région Bretagne pour un montant total de plus de 250 M€- ont été mis en circulation sur les voies bretonnes, apportant confort et sécurité aux usagers.

L’âge moyen du parc matériel TER BreizhGo est ainsi passé de 23 ans en 2002 à 8 ans en 2019.

Le Technicentre de Rennes, l’outil de maintenance, a parallèlement été redimensionné pour permettre d’entretenir l’ensemble de ce parc de manière performante et efficace.

La Région y a financé, pour un montant total de 15 M€, un important programme de modernisation.

Des modes de distribution et des tarifs adaptés

La gamme tarifaire reste également une priorité pour attirer les voyageurs et rendre le TER accessible au plus grand nombre. Ainsi les abonnés, les jeunes et les personnes les plus fragiles socialement sont au cœur des préoccupations avec des tarifs adaptés.
Côté distribution, les moyens modernes et dématérialisés sont les plus utilisés et doivent être encore développés. Les accueils aux guichets doivent, pour leur part, être adaptés, pour continuer à rendre un meilleur service, là où cela est nécessaire.

Augmenter l’offre de 11%, de manière complémentaire avec le TGV

A la mise en service de la LGV, la Région a commandé 11% de trains.kilomètres supplémentaires pour le TER ce qui représente, au total, 380 trains par jour et plus de 8 millions de kilomètres parcourus par an. La nouvelle convention engagera la SNCF dans l’atteinte de cet objectif d’une offre augmentée, complémentaire à celle du TGV.

Développer la fréquentation

La Région Bretagne est très attachée au développement utile des services de mobilité dont la performance et l’attractivité doivent se mesurer au regard de la satisfaction des usagers mais aussi de la croissance de la fréquentation. D’autant plus que la fréquentation dans les TER est porteuse de dynamique pour tous les territoires desservis.

Offre accrue, qualité renforcée, matériels performants, tarifs attractifs, système de distribution adaptés y contribueront.

Une performance économique accrue

En Bretagne, des efforts de productivité ont déjà été engagés depuis de nombreuses années permettant d’atteindre un niveau de performance élevé, avec le coût de production le moins élevé de France en 2017. C’est donc dans ce contexte favorable qu’ont pu être menés les échanges.

La contribution régionale prévisionnelle s’établit à 101,7 M€ HT en 2019.

Une confiance affirmée dans la SNCF

L’inscription de la nouvelle convention sur un temps long de 10 ans témoigne de la volonté de capitaliser sur la qualité de la relation entre la Région Bretagne et la SNCF Mobilités.

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse complet.

Tags : Trains

Modifié le


Partagez ce contenu