Conférence bretonne de la transition énergétique
Les acteurs de la conférence s’engagent pour le climat

Philippe MAZENC, Secrétaire général aux affaires régionales, et André CROCQ, Conseiller régional délégué à la transition énergétique, ont réuni ce jour la Conférence bretonne de la transition énergétique (CBTE) à Saint-Brieuc, à l’occasion de la semaine « La Bretagne s’engage pour le climat » organisée du 3 au 7 juin dans le cadre de la Breizh COP. Ce temps d’échanges et de concertation était placé sous le signe de l’engagement : la mobilisation d’un large panel d’acteurs, à travers l’ensemble du territoire, autour de priorités communes, est la clé pour atteindre les ambitieux objectifs régionaux en matière d’implication des citoyens, de développement des énergies renouvelables, de productions décarbonées, d’adaptation au changement climatique.

La transition énergétique est d’ores et déjà une réalité sur les territoires bretons

33 retours d’expérience ont été présentés et témoignent du foisonnement des initiatives et de résultats concrets en matière d’aménagement durable, de mobilités du quotidien, de performance énergétique de l’habitat, de déploiement des énergies renouvelables. Il s’agissait de faire connaître et essaimer les bonnes pratiques, les projets exemplaires mis en œuvre à travers l’ensemble du territoire breton sur les thématiques de l’adaptation au changement climatique, de la mobilisation citoyenne et de la planification énergétique.

3 exemples parmi les 33 retours d’expérience

RESSAC, un projet d’adaptation au changement climatique du PNR Armorique

Lancé en 2017 et financé par l’ADEME, Ressac est un programme de recherche-action du Parc naturel régional d’Armorique sur les risques côtiers et l’adaptation au changement climatique. Il consiste à comprendre comment les individus perçoivent les effets du changement climatique, et en particulier la vulnérabilité de leur territoire par rapport aux risques côtiers pour favoriser ensuite le passage à l’action publique en proposant des actions d’adaptation qui puissent être appropriées par les habitants. Une maquette de la presqu’île de Crozon est actuellement en développement pour permettre d’accompagner un discours de médiation, favorisant le partage de connaissances sur l’adaptation au changement climatique.

La Communauté de Communes du Val d’Ille d’Aubigné mobilise ses citoyens pour le climat

Désireuse de mettre en œuvre de manière optimale de son Plan climat air énergie territorial (PCAET), la collectivité invite ses administrés à se mobiliser à travers différentes initiatives : formations à l’autonomie énergétique, accompagnement de projets collectifs, appels à projets citoyens sur les mobilités durables, sensibilisation… Elle souhaite ainsi renforcer son ingénierie sur la conduite du changement auprès des élus des communes et des populations.

L’éolien terrestre en Cornouaille : planifier localement pour diversifier le mix électrique

À l’instar de la Bretagne, la Cornouaille importe une grande partie de l’électricité qu’elle consomme. Quimper Cornouaille Développement a souhaité réinterroger la place de l’éolien terrestre sur son territoire et informer les collectivités locales des potentiels. Ainsi, une étude identifie les zones favorables au développement de l’éolien terrestre en tenant compte des évolutions réglementaires, des contraintes environnementales et des prescriptions des documents locaux d’urbanisme. Elle montre que, malgré un habitat diffus, le gisement éolien existe. D’ici 20 ans, la puissance installée en éolien en Cornouaille pourrait être multipliée par trois.

Poursuivre et amplifier la mobilisation : des engagements énergie-climat

Six acteurs bretons, représentant des collectivités, des associations, des entreprises, ont témoigné de leur engagement pour contribuer à l’atteinte des objectifs énergie-climat de la Bretagne. Dans un format court et dynamique, ces acteurs de la transition énergétique ont présenté un éventail d’initiatives varié, porté par des structures différentes. L’objectif était de convaincre d’autres acteurs de valoriser, à leur tour, leurs actions et d’aller encore plus loin dans leurs engagements de sorte que la transition énergétique bénéficie à tous les citoyens et à tous les territoires.
Sont ainsi intervenus : le Pôle Énergie Breizh (syndicats d’énergie), l’association SMILE sur les réseaux énergétiques intelligents, la société coopérative Triskalia, le réseau des agences locales de l’énergie et du climat Breizh ALEC, Saint-Brieuc Agglomération et la commune de Plélan-Le-Grand.

Le Pacte biogazier breton, un engagement pour développer le gaz vert en Bretagne

Pour déployer les énergies renouvelables, la Bretagne doit s’appuyer sur ses atouts : le vent, mais aussi la biomasse. Compte tenu de la ressource disponible sur son territoire, le développement d’une production de gaz renouvelable est possible. Les 6 signataires du futur Pacte biogazier breton (État, Région Bretagne, ADEME, Pôle Energie Bretagne, GRTgaz, GRDF) ont présenté le contenu de ce projet qui vise à mobiliser et à engager de nombreux acteurs pour faciliter le développement de la production de gaz vert en Bretagne.

Le Pacte repose sur 3 piliers :

augmenter la production de gaz renouvelable à partir de ressources maîtrisées,

optimiser les valorisations du biogaz breton,

structurer l’animation locale de la filière (accompagnement des projets, formation des exploitants, optimisation des modèles technico-économiques…).

La possibilité d’injecter le biogaz dans les réseaux de distribution et de transport du gaz ouvre de nouvelles perspectives de mobilisation du biogaz dans le mix énergétique breton et dans des utilisations telle que la mobilité (bio-GNV).

Les objectifs visés par le Pacte biogazier breton :

Multiplier par 6,4 la production de gaz renouvelable (tous usages confondus) d’ici à 2030

Injecter dans les réseaux 1700 GWh de biogaz à l’horizon 2025, soit l’équivalent de 10% de la consommation bretonne de gaz naturel en 2018.

La présentation du futur Pacte, à l’issue d’une année de travaux collaboratifs, sera suivie d’une consultation des membres de la CBTE pendant un mois, pour une signature prévue en septembre.

À propos de la Conférence bretonne de la transition énergétique 

La Conférence bretonne de l’énergie, installée depuis 2010, est devenue la Conférence bretonne de la transition énergétique en novembre 2017. Co-présidée par l’État et la Région, cette instance de concertation réunit, une à deux fois par an, tous les acteurs de l’énergie en Bretagne : ADEME, élus et parlementaires, opérateurs, syndicats des énergies renouvelables, CESER, réseaux économiques et associatifs.

Plus d’informations ; http://www.ambition-climat-energie.bzh/

Tags : Climat Énergie

Modifié le


Partagez ce contenu