Semaine Breizh COP
En Bretagne, on bouge avec et pour les jeunes !

Ils étaient plusieurs milliers d’étudiants, lycéens, collégiens et même écoliers, à défiler, mi-mars, dans les rues des villes de Bretagne pour la Marche pour le climat. Nombre de jeunes sont en effet particulièrement sensibles aux effets du dérèglement climatique et prêts à s’investir pour la transition énergétique et climatique. Et, parce qu’ils ont, comme tous les Bretons, leur part à prendre et leur rôle à jouer dans ce projet d’avenir pour la Bretagne qu’est la Breizh COP, le mercredi 5 juin leur était entièrement dédiée, dans le cadre de la semaine Breizh COP.

Pour cette journée, le Président de la Région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, a notamment invité des Bretons, qui se sont engagés dès le plus jeune âge, à partager leurs initiatives. Devant un public de 400 personnes (jeunes, représentants des collectivités, services de l’Etat ou associations), la parole était libre, chacun a pu témoigner de ses initiatives et de son engagement dans divers domaines. Ont tout particulièrement été entendus des témoignages d’actions ou projets menés pour sensibiliser ou lutter contre le dérèglement climatique. Parmi les démarches présentées, plusieurs ont été soutenues par la Région Bretagne. Leur présentation est venue illustrer l’énergie, multiforme, déployée par ces jeunes adultes en faveur d’une Bretagne durable et solidaire.

Quelques exemples d’engagement :

NIELS de FRAGUIER

est, depuis novembre 2018, délégué européen de la jeunesse au Conseil de l’Europe. À ce titre, il participe à l’élaboration de propositions de politiques de la jeunesse sur les droits sociaux et la participation inclusive. Étudiant en Master international leadership et développement durable en Suède, les jeunes et leur autonomisation, l’inclusion sociale, la paix et le développement durable sont ses sujets de prédilection.

Evan Adelinet et Maud Torre-Vatinel

Plus connu sous le pseudo EVAN DE BRETAGNE, le "Youtubeur 100% pur beurre" présente à travers ses vidéos les initiatives de Bretons, et tout particulièrement celles d’acteurs locaux investis dans le développement durable. De son côté, Maud, alias la Baroudeuse Culinaire, partage sur son site sa passion pour la cuisine de qualité et les découvertes culinaires. Ensemble, du 17 au 29 juin, avec le Cyclo’Trip breton, ils vont sillonner la Bretagne à vélo à la rencontre de Bretons qui œuvrent pour construire un monde durable, comme, par exemple, des membres de l’association Blé Noir Tradition Bretagne, des aquaculteurs à Saint-Malo... Chaque jour, une nouvelle rencontre, et chaque jour un nouveau post sur leur blog pour nous la présenter. Une initiative développée en lien avec la Marque Bretagne et le Comité régional du tourisme.

MARIE TABARLY,

la navigatrice multicarte, s’est entourée de marins, d’artistes, de sportifs et de scientifiques pour mener The Elemen’Terre Project, à bord du Pen Duick VI. Partie fin 2018, cette expédition menée dans l’Atlantique Nord (entre France, Groenland et Islande) vise notamment à partager et apporter un autre regard sur l’état de la planète, le changement climatique et son impact sur le milieu maritime et les populations littorales. L’aventure, faite de rencontres, d’observations et de réflexions, s’inscrit parfaitement dans les valeurs portées par la Région à travers la Breizh COP. 

EMMANUEL CARUSO

est étudiant à Sciences Po en master 2 Concertation et territoires en transition. Il suit ce cursus en alternance en tant que chargé d’affaires publiques chez RTE (Réseau de Transport d’Électricité). Très impliqué dans les questions de dérèglement climatique, il est très investi dans les Marches pour le climat.

ALEXANDRE SOLACOLU

est le fondateur de Hoali, une plateforme et une application destiné à améliorer la performance du tri des citoyens. S’adressant en premier lieu aux collectivités, Hoali leur permet de facilite la vie de leurs éco-citoyens en leur fournissant des indications sur les bons gestes de tri, sur les lieux de collecte adaptés à chaque type de déchets, sur les calendriers de collecte… Utilisée sur le territoire de Saint-Brieuc par 3 000 adeptes, l’application a permis à la collectivité de modifier son système de ramassage des déchets pour l’adapter au plus près aux besoins et usages de ses ménages. L’objectif d’Alexandre Solacolu est que Hoali devienne l’application de référence pour la gestion des déchets par les citoyens. Le 25 avril dernier, il a reçu le prix Innovation sociale et nouveaux business models lors de la cérémonie Crisalide Eco-activités.   

CORENTIN DE CHATELPERRON

est un ingénieur qui promeut l’innovation low-tech. Une innovation qui répond à des besoins de base, de manière simple, écologique et accessible.

Parti en 2009 au Bangladesh, pour travailler dans un chantier naval de production de bateaux en composite de fibre de verre, il a d’abord eu l’idée de remplacer la fibre de verre par la fibre de jute, une ressource naturelle locale, moins polluante et moins chère. Après avoir construit et rejoint la France avec son premier voilier qui intégrait 40% de composite en jute et 60% de composite en verre, il crée le projet de recherche Gold of Bengal sur l’utilisation du jute en renfort pour matériaux composites. Trois ans plus tard, c’est un second prototype de bateau, 100% composite en jute, qui voit le jour. Baptisé Gold of Bengal.

Corentin de Chatelperron partira pour une expédition de 6 mois pour tester le Gold of Bengal mais aussi pour explorer des moyens d’être plus autonome grâce aux low-technologies. Des dispositifs permettant de répondre à des besoins de base de façon accessible, simple et écologique.

Il fera alors naître un nouveau projet : le Low-tech Lab, un programme de recherche collaborative sur les low-tech. L’objectif de ce nouveau projet, intitulé Nomade des mers, est d’offrir à tous un savoir open source sur les low-tech, tout en impliquant tout type d’acteur (particuliers étudiants, entreprises, associations…).