Accueil de volontaires internationaux dans 17 lycées
Retour sur l’expérience en SVE de 20 jeunes

Danois, allemands, italiens, estonien, serbe, tunisien ou encore portugais… En 2018/2019, ils auront été 20 jeunes à venir d’horizons plus ou moins lointains pour passer l’année scolaire, ou une partie, dans un lycée breton. Après deux premières années concluantes, la Région et l’État ont reconduit cet accueil en Service Volontaire Européen (SVE) qui s’inscrit dans un projet pluriannuel Erasmus +. Un point d’étape était organisé ce jeudi, au lycée Jules Lesven, à Brest, avec l’ensemble des participants et les représentants d’autres établissements intéressés, à l’avenir, par la démarche.

Les volontaires présents dans les lycées bretons Région Bretagne

Une contribution active à la vie du lycée

Afin de contribuer à l’ouverture sur l’Europe et sur le monde des lycées bretons et de leurs élèves, la Région et ses partenaires ont imaginé l’accueil, dans les établissements, de jeunes en Service Volontaire Européen. Ce dispositif permet à des candidats, originaires d’Europe ou de pays partenaires d’Erasmus+, de vivre une expérience dans un autre pays, de découvrir une autre culture, tout en partageant la leur.

Les 20 volontaires, âgés de 18 à 28 ans, ont pleinement participé à la vie quotidienne du lycée en prenant part à des ateliers de soutien linguistique, en animant le foyer ou la cafétéria, en développant des activités interculturelles.

En provenance de 16 pays, ils ont été intégrés dans 17 établissements (10 publics, 7 privés), à Brest, Saint-Brieuc, Redon, Quintin, Quimper, Lorient, Ploemeur et Lanester.

Mobilité étudiante : une chance pour l’avenir

La vidéo projetée ce jour témoigne, à travers le parcours et le portrait de plusieurs jeunes volontaires, des premiers ressentis, difficultés puis satisfactions liés à cette expérience.

À leur arrivée sur le sol breton, il a fallu, pour la plupart, un temps d’adaptation alors que leur niveau de français, plus ou moins approximatif, ne facilitait pas les prises de contact et qu’ils devaient aussi, dans le même temps, assimiler un autre système éducatif, avec ses propres règles et méthodes d’apprentissage.

Une fois ces barrières levées, les jeunes ont immédiatement perçu les précieuses opportunités qu’une telle expérience de mobilité peut représenter. Cette ouverture culturelle a renforcé leur faculté d’adaptation, développé leur autonomie et permis un gain de confiance en soi : des compétences acquises qui favoriseront nécessairement l’insertion professionnelle future des volontaires.

Vingt-quatre lycées, l’année prochaine

Les discussions qui ont ponctué la journée, à laquelle assistait Forough Salami-Dadkhah, Vice-présidente de la Région à l’Europe et à l’International, ont permis d’évoquer aussi les pistes d’amélioration possibles dans l’accueil des jeunes. En effet, le dispositif est reconduit l’année prochaine et devrait même s’amplifier avec la participation de 24 lycées bretons en 2019/2020.

Cet essor du SVE est rendu possible par la mobilisation de 7 associations bretonnes dont la FDMJC22 qui pilote l'ensemble, au côté de la Région et de l’État (Rectorat et DRJSCS) qui participent financièrement à l’accueil des jeunes.

Parmi les 20 volontaires intégrés dans des lycées bretons, 5 jeunes ont mené leur expérience dans un lycée brestois : Katharina Stecher (Allemagne) et Miriam El Bouhali Fernandez (Espagne) au lycée Jules Lesven. Debora Constisciani (Italie), Madgalena Szewczuk (Pologne) et Anita Hartung (Allemagne) au lycée Vauban.

Retrouvez ci-dessous en page 2 du communiqué de presse tous les volontaires présents dans les lycées bretons.

Tags : lycées

Modifié le


Partagez ce contenu