BJE devient Breizh Invest PME
Un nouveau nom pour une nouvelle stratégie

Conforter les centres de décision des PME sur le territoire est indispensable au maintien des emplois et au développement économique équilibré de la Bretagne. BJE qui devient Breizh Invest PME y contribue et vient compléter la palette d’outils financiers déployée par la Région Bretagne et ses partenaires pour accompagner, de manière cohérente, les entreprises, à chaque étape de leur vie. Porté par la Région Bretagne, Bpifrance et quatre banques régionales -Caisse d’Épargne, Arkéa, Banque Populaire Grand Ouest et Crédit Agricole-, Breizh Invest PME intervient en fonds propres pour consolider les projets de transmission et de développement des PME bretonnes. Ce nouveau nom a été officiellement adopté, ce mardi 7 mai à Rennes, devant une centaine de partenaires et prescripteurs, en présence de Martin Meyrier, Vice-président de la Région Bretagne à l’économie, l’innovation, l’artisanat & aux TPE, Marc Brière et Mathieu Bourdais, respectivement Président et Directeur exécutif de Breizh Invest PME.

Région Bretagne

D’abord ciblée sur le soutien à la création innovante, BJE (Bretagne Jeunes Entreprises) s’est progressivement orientée sur l’accompagnement des entreprises en phase de reprise-transmission ou de développement. Afin de donner davantage de visibilité à ce nouveau positionnement et à la stratégie qui l’accompagne, BJE devient Breizh Invest PME. Placée sous la présidence de Marc Brière, une nouvelle équipe dirigeante a également été mise en place.

Augmenter, en fonds propres, le capital des entreprises

Doté d’un capital de 7,7 M€, Breizh Invest PME (BIP) peut s’appuyer sur un actionnariat stable depuis la création de BJE en 2003 : la Région Bretagne (26,8 %), Bpifrance (23,2 %) et 4 établissements bancaires régionaux Caisse d’Épargne, Arkéa, Banque Populaire Grand Ouest et Crédit Agricole (12,5 % chacun).
L’ambition est d’augmenter les fonds propres de petites entreprises (en particulier industrielles réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 1 M€) afin de produire un effet de levier, sécurisant et facilitant l’accompagnement bancaire. Avec des tickets d’entrée allant jusqu’à 400 000 €, la participation au capital, aux côtés des dirigeants, reste toujours minoritaire.
Avec un objectif de 6 à 7 prises de participations par an, Breizh Invest PME compte aujourd’hui un portefeuille de 26 entreprises bretonnes dont il a permis le développement ou la reprise-transmission. Parmi les dernières entrées au capital réalisées, on peut citer Spectaculaires à Saint-Thurial (35), Prolann-SRMP à Rospez (22), Algo Paint à Vern-sur-Seiche (35), La thermodynamique de Bretagne à Clohars-Carnoët (29) ou encore Vikim Diffusion à Plérin (22).

Nouvelle brique dans l’accompagnement des entreprises

Chef de file du développement économique, la Région Bretagne veut être aux côtés des entreprises qui créent emplois et valeur ajoutée sur son territoire. Pour favoriser leur compétitivité, elle propose des soutiens adaptés à leur taille et à chaque étape de leur vie. C’est en ce sens qu’avec ses partenaires,-au premier rang desquels Bpifrance-, elle développe une palette de dispositifs financiers qui, par l’effet de levier qu’ils produisent, facilitent et sécurisent l’accompagnement bancaire, et rendent possible la réalisation des projets d’entreprises.

Breizh Invest PME vient compléter la palette des dispositifs régionaux de financement de la reprise-transmission tels que le fonds BRIT ou le Contrat de développement transmission (CDT) proposé avec Bpifrance.


Zoom sur la société Vikim Diffusion à Plérin

Le 19 avril, Breizh Invest PME a investi avec Ouest-Croissance au capital de Vikim Diffusion, pour en faciliter la reprise par Isabelle et Thomas Villeneuve. La société assemble et commercialise des accessoires de rasage, notamment des blaireaux, sous les marques Plisson, pour les boutiques spécialisées et l’univers du luxe, ou La Maison du Barbier, pour la GMS. Employant une dizaine de personnes, elle réalise un chiffre d’affaires de près de 2 M€. Ses nouveaux dirigeants, qui disposent d’une solide expérience dans la distribution et le digital, portent un projet ambitieux de développement notamment à l’international.