Les décisions par politiques publiques (CP du 8 février 2019)

Au terme de la première Commission permanente de l’année, le 8 février dernier, la Région consacre 499,5 M€ à la mise en œuvre de ses politiques, via près de 1 400 opérations (dépenses d’investissement et de fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Parmi les décisions votées, on peut retenir :

Aménagement du territoire

4,5 M€ pour les contrats Europe-Région-Pays
La Région accompagne la mise en œuvre de ces contrats sur 2014-2020 à travers le soutien apporté à 44 opérations. Parmi elles, la réhabilitation de 349 logements dans les quartiers du Blosne et de Maurepas à Rennes (680 000 €), l’aménagement du « bâtiment totem » du Campus mondial de la mer à Plouzané (2e tranche, 245 800 €), la construction de 11 logements locatifs sociaux à Groix (150 000 €), ou encore l’agrandissement de l’école du Petit-Bois à Plouguin (95 000 €).

292 000 € pour 2 projets lauréats du dispositif « dynamisme des centres villes & bourgs ruraux »
La Région attribue une subvention aux communes de Servon-sur-Vilaine (200 000 €) et de Languédias (92 0000 €) dans le cadre du 1er appel à candidatures partenarial en faveur du dynamisme des centralités, lancé en 2017. 60 candidatures (35 en phase travaux et 25 en études) avaient été retenues par l’État, la Région, l’Établissement Public Foncier et la Caisse des dépôts.

Numérique : 1,39 M€ pour Mégalis Bretagne
Au-delà de l’animation de la plateforme d’administration électronique des collectivités bretonnes et du développement des usages, le syndicat mixte Mégalis Bretagne s’est vu confier la gouvernance du projet Bretagne Très Haut Débit (BTHD). Afin de mener à bien ces missions, le syndicat perçoit de la Région en 2019 la même enveloppe qu’en 2017 et 2018, à savoir 568 200 €, au titre de l’aide au fonctionnement, et 816 780 €, pour la gouvernance de BTHD.

Lancement d’un appel à manifestation d’intérêt sur l’accès à la santé de proximité
La Région met en place un appel à manifestation d’intérêt « Expérimentations territoriales pour garantir l’accès à la santé de proximité en Bretagne » afin de soutenir des réponses innovantes aux enjeux de santé de proximité, en particulier sur les territoires les plus en déficit d’offre. S’adressant à une collectivité ou à un groupe de collectivités couvrant un territoire d’au moins 50 000 hab., ces initiatives peuvent prendre des formes diverses : e-santé, promotion du territoire, accompagnement des installations, création de centres de santé, solutions mobiles. Ce dispositif est doté d’une enveloppe prévisionnelle de 50 000 € en investissement et de 170 000 € en fonctionnement. Les candidats ont jusqu’au 30 avril pour déposer leur dossier.

Economie

3e appel à projets “Transfert de technologies dans les filières santé et biotech”
Après avoir soutenu 11 initiatives en 2017 et 10 en 2018, la Région relance cet appel à projets destiné à encourager les PME bretonnes des secteurs de la santé et des biotechnologies à s’associer avec les centres de recherche, pour développer de nouvelles solutions et faciliter l’appropriation d’innovations issus de laboratoires bretons. L’aide régionale prend la forme d’une subvention plafonnée à 50 000 € par projet, dans la limite de 25 000€ maximum pour chaque partenaire. Les dossiers sont à transmettre avant le 29 avril.

470 000 € pour Emergys et les technopoles de Bretagne
Une enveloppe de 400 000 € est dédiée au dispositif Emergys, incubateur visant à favoriser l’émergence et la structuration de projets de création d’entreprises innovantes et start-ups. En 2018, 43 projets ont été soutenus. S’y ajoute une aide annuelle de 70 000 € pour le fonctionnement de la fédération des 7 technopoles qui travaille à leur structuration régionale en vue d’harmoniser les pratiques, mieux communiquer sur leurs actions auprès des entreprises innovantes...

285 000 € pour Act Food Bretagne
Act Food Bretagne fédère les 5 Centres d’innovation technologiques agroalimentaires (Adria, Zoopôle, Vegenov, Idmer et CEVA). Cette aide régionale vient soutenir le programme d’actions annuel bâti autour de 4 enjeux :

  • Construire une offre globale de services pour les entreprises, qui pourrait aboutir à l’émergence de projets collaboratifs entre centres,
  • Donner de la visibilité aux actions d’Act Food au sein de l’écosystème innovation,
  • Faire émerger des projets collaboratifs structurants,
  • Communiquer de manière ciblée auprès des entreprises.     

40 000 € pour Start West 2019
Le POOOL (fusion de la Technopole Rennes Atalante et de la French Tech Rennes-Saint-Malo) organise le Start West 2019 pour favoriser les rencontres entre porteurs de projets innovants du Grand Ouest et investisseurs. Cet événement, co financé par les Pays de la Loire (20 000 €) et Rennes Métropole (12 000 €), se déroulera le 21 mars au Roazhon Park de Rennes.

40 000 € pour Femmes de Bretagne
Avec l’appui de la Région, l’association anime un blog ainsi que des rencontres et ateliers visant à rompre l’isolement des porteuses de projet de création ou reprise d’entreprises.

550 000 € pour les entreprises innovantes
Dans le cadre de ses dispositifs Inno, la Région soutient les projets de 11 entreprises pour un montant total de 97 500 € sous forme de subventions, et de 452 000 €, sous forme d’avances remboursables. Sont concernées :

  • 7 entreprises, dans le cadre d’Inno Conseil : 15 000 € pour Huon à Bégard, Extr’Apple à Pleudihen-sur-Rance, Premel Cabic à Plounevez-Lochrist, Ouibike à Plescop, Néo à Lorient, AC2 Développement à Hennebont, et 7 500 € pour Geffrault à Étrelles ;
  • 1 entreprise, dans le cadre d’Inno R&D : Jules à Rennes perçoit une avance de 130 600 € pour le développement d’une application en lien avec la recherche de contrefaçons ;
  • 2 entreprises, dans le cadre d’Inno R&D collaborative : une avance remboursable de 162 600 € pour Nobel Sport à Pont-de-Buis et de 103 700 € pour ENSTA à Brest pour leur projet commun dans le domaine des matériaux énergétiques et de la pyrotechnie ;
  • 1 entreprise, dans le cadre d’Inno Market’up (création d’un poste de direction marketing et commercial) : une avance remboursable de 55 000 €, avec différé de remboursement d’un an, pour Open Agora à Rennes

2,5 M€ dédiés au Pass Commerce Artisanat 2018
Porté par les intercommunalités avec le soutien de la Région, ce dispositif vise à accompagner le développement des TPE du commerce et de l’artisanat de proximité (- de 7 salariés en CDI) dans les communes de moins de 5 000 hab. ou en zone de revitalisation rurale (ZRR). Il s’agit d’accompagner les entreprises de proximité mais aussi de contribuer au dynamisme des centres-bourgs. Fin 2018, 43 des 59 EPCI de Bretagne l’avaient adopté et 336 projets avaient déjà été accompagnés dans 190 communes.

5,4 M€ pour soutenir les projets des entreprises :

  • 667 000 € pour 20 Pass Investissement TPE (entreprises de moins de 20 salariés qui créent au moins 1 emploi en CDI et investissent), désormais ouverts aux entreprises du secteur de la culture, notamment du cinéma et de l’audiovisuel. Parmi les TPE soutenues, citons M2G Bretagne Granits au Hinglé, Jalis Méca à Minihy Tréguier, Eco Plastic Système à Cavan (22), SM2G à Treffendel, Coutarel à Saint-Domineuc (35) ou encore Nicol à Surzur (56), toutes aidées à hauteur de 50 000 € (plafond) ;
  • 760 000 € d’avances remboursables pour 7 Pass Investissement : 300 000 € pour Le Domaine des Ormes à Epiniac (35), 200 000 € pour Bretagne Chimie Fine à Pleucadeuc (56), 86 000 € pour Guylegall à Rédéné (29), 63 500 € pour Rototec à Miniac-Morvan (35), 47 500 € pour l’hôtel Penhat à Camaret (29), 34 000 € pour le camping Les Rives-de-Vilaine à Férel (56) et 22 500 € pour l’hôtel Le Parc Fétan à Larmor-Baden (56) ;
  • 3,9 M€ de subventions pour 9 entreprises dans le cadre du dispositif Pass Compétitivité IAA qui permet de mobiliser, en complément, 4,4 M€ de FEADER. Parmi les bénéficiaires : Cooperl Arc Atlantique à Plestan, la Compagnie lampaulaise de salaison à Lamballe, Gelagri Bretagne à Loudéac (22), la Société laitière de Vitré (Groupe Lactalis, 35) ou Guyader Traiteur àKervignac (56) …

530 000 € au titre du FSIE
Le Fonds spécial d’intervention économique (FSIE), est mobilisé pour accompagner la déconstruction de l’ancien site de GAD à Lampaul-Guimiliau (29) mené par l’Établissement Public Foncier de Bretagne (335 000 €). Sont également encouragés les investissements matériels de 2 entreprises : 150 000 € pour CELVIA à Ploërmel (56) et 45 000 € pour Ouvéo Bretagne à Plélan-le-Petit (22). Ces 2 sociétés prévoient, dans leur projet de développement, de créer près de 45 emplois sur le territoire.

Économie sociale et solidaire

355 000 € pour la CRESS
Dans le cadre d’une convention triennale, la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire se voit attribuer une aide régionale pour soutenir ses activités 2019.

735 000 € pour les 21 Pôles de développement de l’ESS
La Région a encouragé la création de Pôles de développement de l’ESS dans chaque Pays de Bretagne et soutient désormais leurs activités. Chacun des    21 Pôles se voit accorder 35 000 € pour pouvoir mettre en œuvre ses projets en 2019.

280 000 € pour Bretagne Active
La Région accompagne Bretagne Active dans le cadre de ses missions d’ingénierie financière et d’appui aux entreprises de l’ESS.

100 000 € pour le Mouvement Associatif de Bretagne
Pour la période 2017-2019, la Région a établi une convention avec le MAB, qui fédère et anime le réseau associatif, autour de 2 axes : affirmer et faire connaître le fait associatif ; soutenir et renforcer la vie associative.

50 000 € pour un projet d’innovation sociale
La Région soutient, à travers une avance remboursable de 50 000 € le lancement, par l’association La Grenouille à grande bouche, d’une revue culinaire en complément du restaurant participatif, créé il y a un an dans le quartier du Blosne à Rennes.

110 000 € pour soutenir 8 emplois associatifs
Après avoir perçu 15 000 € en 2018, 7 associations bénéficient de 14 000 € de soutien à la création d’un emploi associatif dans leur structure : Cap vers la nature, Echobat, le Réseau d’Éducation à l’Environnement en Bretagne (REEB), Familles rurales, le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) Forêt de Brocéliande, Liberté Couleurs et la Ligue de Bretagne de Handball. Au même titre, l’association Les Landes se voit attribuer une aide de 12 600 € après le passage à 90% de sa coordinatrice de projets.

Agriculture

5,5 M€ pour le Programme de développement rural
Au titre de l’année 2019, la Région consacre une enveloppe de 5 M€ au financement des appels à projets visant à soutenir, dans le cadre du PDR, les investissements d’amélioration de la performance globale et de la durabilité des exploitations (matériels agro-environnementaux et la modernisation des exploitations).
Elle contribue, par ailleurs, à hauteur de 500 000 € au plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAEA) sur le volet “rénovation des bâtiments et équipements associés pour l’économie d’énergie et la limitation de gaz à effet de serre”.

150 000 € de participation à la dotation Jeune agriculteur pour l’année 2019, en complément de la participation du FEADER et de l’État.

120 000 € pour soutenir les investissements réalisés par 4 exploitations en vue de transformer leur activité et/ou passer à la vente directe.

274 000 € pour 5 unités de méthanisation
La première est une unité de micro-méthanisation à Beuzec-Cap Sizun (29) à laquelle la Région contribue pour 34 000 €. Les quatre autres, situées à Loudéac, Saint-Rieul (22), Guichen et Boisgervilly (35) bénéficient chacune d’une aide de 60 000 €.

108 900 € pour l’acquisition par 57 exploitations d’un pré-refroidisseur de lait (41) ou d’un récupérateur de chaleur (16) pour leur tank à lait, en vue de réaliser des économies d’énergie.

31 900 € pour 29 Pass’Bio (600 à 1 350 € d’aides) pour la réalisation de diagnostics conversion ou suivis de conversion (24 en secteur laitier, 3 en maraîcher, 1 en volailles et 1 en céréales).

18 000 € pour l’installation de 3 agriculteurs de plus de 40 ans : en vaches laitières à Pleyben et en élevage porcin à Loc Eguiner (29) ainsi qu’en viande bovine à Ploemel (56). Ils bénéficient, chacun, d’une subvention de 6 000 €.

Près de 30 000 € pour soutenir des serristes
Avec l’appui de la Région et du Département des Côtes d’Armor, 3 exploitations mettent en place des installations de recyclage des solutions nutritives et de systèmes de récupération d’eaux de pluie, pour éviter tout rejet dans le milieu et limiter les prélèvements d’eau dans la nappe phréatique, à Pleubian et Camlez (2).

135 000 € pour soutenir les organismes agricoles
En ce début d’année la Région accorde une aide de 45 000 € à 3 organisations pour la mise en œuvre de leurs actions en 2019 : Jeunes agriculteurs de Bretagne, l’Association Régionale pour l’Agriculture Paysanne (ARAP) et Solidarités Paysans de Bretagne.

Lancement d’un appel à projets pour moderniser les bâtiments de la filière volailles de chair
La Région accompagne la transformation des modèles agricoles et agroalimentaires. Elle lance un appel à projets spécifique pour les investissements en bâtiment neuf dans la filière volailles de chair, un peu plus de six mois après son entrée au capital de Yer Breizh, à l’été 2018. Ce dispositif, doté d’une enveloppe de 5 M€, vise à soutenir la construction de bâtiments neufs “dynamiques” (ventilation), de 1 200 m² et plus, avec lumière naturelle. La Région soutiendra ces investissements à hauteur de 25% (montant de dépenses éligibles compris entre 50 000 et 200 000 € HT). Ce taux peut être majoré de 10% pour un projet porté par un jeune agriculteur (JA). Les exploitants ont jusqu’au 20 septembre 2019 pour présenter leur projet.

33 000 € pour la filière équine
La Région accorde une subvention de plus de 25 000 € pour soutenir l’animation et la coordination de manifestations par le Comité régional d’équitation de Bretagne. La collectivité accompagne, d’autre part, le Comité régional de tourisme équestre à travers une aide de 8 000 €.

30 000 € pour soutenir les filières de production de qualité
La Région accompagne en 2019 les associations Lait de foin (20 000 €) et Blé noir Tradition Bretagne (10 000 €).

98 500 € pour le Salon de l’agriculture de Paris 2019
Cette subvention est accordée à la Chambre régionale d’agriculture, en charge d’organiser la présence bretonne au SIA à travers l’espace “Terres et Mers de Bretagne”, vitrine de la qualité des filières alimentaires bretonnes.

Mer - pêche

1 M€ pour le syndicat mixte des ports de pêche de plaisance de Cornouaille
La Région contribue au budget 2019 du syndicat mixte en lui allouant 350 000 € en fonctionnement et 650 000 € pour ses investissements.

92 500 € pour l’AGLIA
Membre de l’Association de Grand Littoral Atlantique, la Région lui attribue 55 000 € au titre de sa cotisation 2019 et contribue, à travers une participation de 37 500€, aux projets PROSPECTE 2019 et 2020, visant notamment à mettre en place divers supports de vulgarisation de l’information.

980 000 € pour le fonctionnement des ports bretons
Propriétaire des infrastructures portuaires, la Région prend en charge les dépenses d’entretien et d’exploitation de ses 22 ports (eau, électricité, entretiens de cales…).
140 000 € sont réservés aux ports du Finistère, 470 000 € à ceux du Morbihan, et 370 000 € à ceux des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine.

7 000 € pour l’enregistrement de la Voix des Océans
Pierre Mollo, scientifique spécialiste du plancton, et Antonio Santana, pianiste brésilien, ont créé ensemble une œuvre symphonique dédiée à la mer et au plancton. Afin que cette œuvre puisse être diffusée dans les écoles, les centres de découverte du milieu marin ou lors d’événements dédiés à la mer, la Région participe à sa captation vidéo.

Transport

146,8 M€ pour les transports en commun BreizhGo
Conformément au budget 2019, la Région affecte 140 M€ aux transports interurbains et scolaires suivis, au quotidien par ses quatre antennes départementales basées à Saint-Brieuc (28 M€), Quimper (36 M€), Rennes (46 M€) et Vannes (30 M€).

Elle consacre par ailleurs une enveloppe de 6,8 M€ à la desserte des îles bretonnes.

20 M€ pour renouveler le matériel ferroviaire
Ces crédits régionaux sont dédiés aux investissements prévus en 2019 pour renouveler le matériel ferroviaire du TER.

Environnement & transition énergétique

142 000 € pour le Conservatoire botanique national
La Région soutient les actions conduites en 2019 par le Conservatoire de Brest autour de la connaissance, l’expertise et le conseil en matière de flore et d’habitats naturels en Bretagne.

100 000 € pour l’animation en 2019 des pôles biodiversité et paysages de l’Observatoire de l’Environnement
La contribution de la Région permet, en particulier, de développer, aux côtés de l’État, des démarches de structuration de la connaissance utiles à la politique régionale en faveur de la biodiversité.

80 000 € pour une étude sur l’hydrogène
Soucieuse d’optimiser l’usage des énergies renouvelables, la Région finance une étude consacrée au développement de la filière de l’hydrogène renouvelable en Bretagne.

Jeunes, lycéens et apprentis

Dispositif de soutien aux structures accueillant des « capitaines santé » en service civique en 2019
Au croisement de sa politique jeunesse et santé, la Région a choisi de promouvoir l’engagement des jeunes en faveur de la santé de leurs pairs. Elle encourage la mise en place d’un réseau de jeunes « capitaines santé » au sein des lycées et structures accueillant des jeunes en insertion. Pour ces dernières, la collectivité adapte son appui en mettant en place des missions de service civique sur les questions de santé.
Elle y affecte une enveloppe de 24 000 €, équivalente à 20 services civiques d’une durée de 12 mois.

5e édition d’« Accélérateur d'initiatives jeunes »
Pour la 5e année de rang, la Région, en partenariat désormais avec la seule plateforme de financement participatif Kengo, propose de soutenir les jeunes âgés de 18 à 29 ans développant en Bretagne un projet innovant et créatif. Forte d'un bilan positif de 66 initiatives plébiscitées par les internautes lors des quatre éditions précédentes (11 opérations en 2015, 16 en 2016, 17 en 2017 et 22 en 2018), la Région reconduit cet appel à projets en 2019. Les porteurs de projets ont jusqu’au 13 octobre pour atteindre le seuil des 70% de financement sur Kengo.

48,3 M€ de travaux dans les lycées publics
En ce début d’année, la Région consacre 43,4 M€ à la modernisation du bâti des lycées publics bretons, dont 25,3 M€ pour la construction d’un internat mutualisé accueillant les 544 élèves des 3 lycées de la cité Kerichen à Brest. Une enveloppe de 6,1 M€ est aussi allouée à la restructuration d’un bâtiment du lycée Fulgence-Bienvenüe à Loudéac, ou encore 900 000 € pour la création de nouveaux locaux pour l’exploitation agricole du lycée de Merdrignac.

3,6 M€ pour l’aménagement des lycées privés
Parallèlement, la Région participe à 66 opérations engagées dans des établissements privés bretons. Le lycée La Mennais-Saint-Armel à Ploërmel en est l’un des principaux bénéficiaires : il se voit attribuer près de 400 000 € pour la rénovation de son gymnase et autres espaces sportifs.

28 M€ pour le fonctionnement des lycées publics
D’ici au 30 mars, la Région attribue un premier acompte de la dotation de fonctionnement 2019 aux 115 lycées et EREA publics de Bretagne (28 M€). Le versement du solde interviendra à la fin juin.

3,75 M€ pour l’équipement informatique des lycées
Dans le cadre de sa politique de développement du numérique éducatif, la Région finance la mise à disposition d'équipements (ordinateurs, logiciels ou périphériques) dans l'ensemble des lycées publics.

960 000 € pour équiper les lycées publics et privés

  • acquisition d’équipements pédagogiques : du matériel pour le nouvel atelier de maintenance automobile du lycée professionnel de Pont-de-Buis-Lès-Quimerch, un fourneau pour le lycée hôtelier de Dinard et 2 presses à injecter pour la filière plasturgie du lycée Marcellin-Berthelot à Questembert ;
  • achat d’équipements permettant aux lycées de fonctionner et d’accueillir de nouvelles formations : mobiliers, matériels pour les services lingerie et restauration, pour l’entretien et la maintenance…

38 M€ pour le fonctionnement des CFA
La refonte du système de formation en alternance prévue par la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » d’août 2018 entrera en vigueur début 2020 et retirera aux Régions les leviers essentiels lui permettant d’assurer un rôle primordial de régulation de l’offre de formation sur le territoire : carte des formations, ouverture de sections, actions qualité avec les CFA...

En attendant, la Région maintient son action en faveur de l’apprentissage dont les effectifs s’approchent de l’objectif annoncé des 20 000 apprentis en 2020. Afin d'assurer le fonctionnement pédagogique de 26 CFA, la Région affecte une 1re enveloppe de 38 M€, correspondant au versement de la moitié de la dotation 2019.

15,7 M€ pour les aides aux employeurs d'apprentis
La Région continue d’apporter son soutien aux entreprises, associations et structures publiques ayant signé un contrat avec des apprentis avant début 2019, à travers des aides individuelles cumulables avec celles accordées par l’État.

Évolutions de la carte des formations professionnelles initiales : 104 ouvertures de section
Conformément aux orientations arrêtées lors de sa session de décembre, la Région fait évoluer une dernière fois la carte des formations professionnelles initiales, sous statut scolaire et en apprentissage. Parmi les 129 ouvertures, fermetures, augmentations de capacité ou encore expérimentations effectives à la rentrée 2019, figurent 104 ouvertures de formation, du CAP au Master, et 15 pérennisations, après expérimentation.

401 000 € pour 72 projets éducatifs Karta
À travers son dispositif Karta, la Région soutient les projets éducatifs menés par et pour les lycéens autour de 5 thèmes : santé, développement durable, ouverture au monde, éducation à l'art, lutte contre les discriminations. Dans le cadre du 3e appel à projets de l’année 2018-2019, 72 lycées bénéficient d’une subvention de la Région en février.

98 500 € pour la mobilité des apprentis et étudiants
La Région accorde entre autres 64 900 € pour des séjours en Italie, Espagne, Allemagne, au Royaume-Uni, Pays-Bas et Costa-Rica réalisés par 158 apprentis (CMA des Côtes d’Armor, CMA et CCI d’Ille-et-Vilaine, lycée Théodore-Monod du Rheu, CMA du Morbihan, lycée horticole de St-Jean-Brévelay, lycée agricole de Châteaulin et Institut National de l’Hygiène et du Nettoyage Industriel à Rennes).

La collectivité participe aussi aux déplacements de 131 étudiants de formations sanitaires et sociales en Hongrie et République Tchèque pour y découvrir d'autres systèmes de soins.

4 900 € pour 6 volontaires internationaux
Six jeunes sont accueillis dans des établissements bretons. Pendant 6 à 10 mois, ils participent à l’animation de la vie lycéenne, assistent l’équipe éducative et les élèves dans leurs projets et contribuent à l’ouverture de ces établissements à l’international.

 

Recherche, enseignement supérieur

786 300 € pour le C@mpus numérique
Financé à parité par la Région et l’État, le C@mpus permet aux universités bretonnes d’être connectées en permanence. Son déploiement se poursuit tant sur le plan des équipements que des services.

125 300 € pour le Cancéropôle Grand Ouest
Associant les Régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire, le CGO poursuit son action en faveur de la recherche contre le cancer. Sont soutenues, en Bretagne, les équipes de l’Université Rennes 1, l’Université de Bretagne Occidentale, l’INSERM et le CHU de Brest, via un appel à projets annuel.

34 400 € pour Boost’Europe
Lancé il y a deux ans avec le soutien de la Région, ce dispositif encourage les équipes bretonnes à s’impliquer dans des projets européens de recherche. L’Université de Bretagne Occidentale, l’Université de Rennes 1, l’IFREMER et le CNRS en bénéficient lors de cette commission, après avoir postulé à différents appels à projets.

42,7 M€ pour les écoles sanitaires et sociales
Trente-deux instituts
(IFSI, Askoria, IFTEK...) formant aux carrières sanitaires et sociales bénéficient, en ce début d’année, d’une dotation de fonctionnement de la part de la Région, responsable de ces formations supérieures.

500 000 € pour les bourses sanitaires et sociales
C’est aussi la Région qui attribue des bourses, sur critères sociaux, aux élèves qui suivent ces formations.

Formation tout au long de la vie

8,3 M€ pour le dispositif Qualif Emploi en 2019
Depuis le mois de janvier, la Région a réorganisé et revu ces dispositifs de formation professionnelle. En ce qui concerne les aides individuelles au financement de formations qualifiantes, Qualif Emploi individuel regroupe désormais les anciens Chèque Formation et Chèque Reconversion. Qualif Emploi individuel permet aux demandeurs d’emploi ou au personnes licenciées économiquement ou en Contrat de sécurisation professionnelle de construire un projet de formation débouchant sur un titre ou diplôme facilitant le retour à l’emploi. Le plafond de l’aide est de 3 500 € pour les formations de niveau BTS,/DUT/Bac/BEP/CAP et de 3 000 € pour celles de niveau Licence/Master.
Le Chèque Validation devient, lui, Qualif VAE.

1,4  M€ pour l’aide pour l’accompagnement à la qualification
Via les parcours proposés dans les dispositifs de la nouvelle gamme PREPA, la Région accompagne les personnes les plus éloignées de l’emploi vers l’obtention d’une qualification, garante d’une meilleure insertion professionnelle. Observant que la phase située entre la sortie de la formation PREPA et l’entrée effective dans une formation qualifiante est propice aux abandons, la collectivité crée une aide de 500 €, versée à l’organisme de formation, pour accompagner le stagiaire durant cette période transitoire délicate.

Culture

1,6 M€ pour l’Orchestre symphonique de Bretagne
La Région est le financeur principal de l’OSB, basé à Rennes mais qui se produit sur l’ensemble du territoire. La Ville de Rennes, Rennes Métropole, les Départements d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan ainsi que la DRAC Bretagne apportent également leur part de subventions.

300 000 € pour le Festival interceltique de Lorient
Pour sa 49e édition, le FIL accueillera du 2 au 11 août la Galice. La Région accompagne ce grand événement dédié aux musiques celtiques au côté de la DRAC et des collectivités locales.

300 000 € pour les 4 écoles des Beaux-Arts
L’ESEAB regroupe les 4 écoles supérieures d’art de Brest, Quimper, Rennes et Lorient, soit plus de 900 étudiants, ce qui en fait la plus grande école d’art de France. La Région participe à son fonctionnement.

252 000 € pour le bureau Accueil des tournages
Rattaché au Comité régional du tourisme, Accueil des tournages a accompagné, en 2018, 238 projets de films.

240 000 € pour promouvoir les cultures bretonnes
Basée à Perros-Guirec, la fédération Gouelou Breizh regroupe une cinquantaine de fêtes et festivals traditionnels sur la Bretagne historique avec pour objectif de développer le réseau et de soutenir la scène et la création bretonnes. De son côté, Tamm Kreizh, installée à St-Brieuc, veille à faire connaître les pratiques traditionnelles. Les deux associations bénéficient chacune d’une subvention annuelle de 40 000 €. Quant à Amzer Nevez, le centre œuvre depuis Ploemeur au développement et à la promotion de la culture bretonne (musique, danse et langue). Il reçoit une dotation annuelle de 160 000 €.

Sport

526 000 € pour le Campus Sport Bretagne (Dinard)
La Région verse au GIP gestionnaire de ce campus d’excellence une dotation annuelle au fonctionnement de 426 000 € pour qu’il puisse remplir ses missions d’accueil, de soutien au sport de haut niveau, de formation aux métiers du sport et de R&D. S’ajoute à cette enveloppe une aide exceptionnelle de 100 000 € pour la réalisation d’une étude de faisabilité sur le Liv-lab Breizh Digital Sport, projet autour des sports connectés à développer dans des quartiers de villes prioritaires.

135 000 € pour 13 clubs « en voie d’accès à l’élite »
Il s’agit d’accompagner les clubs atteignant un niveau national dans l’accès au plus haut niveau de leur discipline, voire au professionnalisme. Cette aide VAE, pour Voie d’Accession à l’Élite, concerne l’Aurore Vitré Basket-Ball, le CEP Lorient Basket-Ball, le Cercle Paul Bert Handball (Rennes), Lanester Handball, Rennes Etudiants Club Rugby, le Cercle Paul Bert Gymnastique (Rennes), le Stade Rennais Rugby, Thorigné-Fouillard Tennis de Table, le Cercle Paul Bert Bréquigny Football -féminin- (Rennes), le Stade Brestois 29 (football féminin), l’Union Sportive de Saint-Malo (football féminin), le Bad’Club Rostrenen, le Badminton Club de Guichen-Bourg des Comptes.

Langues de Bretagne

1,1 M€ pour le réseau Diwan
À la rentrée 2018, plus de 3 500 élèves étaient scolarisés dans le réseau Diwan. La Région accompagne l’association dans ses actions de promotion du breton, notamment celles menées pour animer et utiliser la langue bretonne dans les internats bilingues.

983 700 € pour l’Office public de la langue bretonne
La Région participe, à hauteur de 55%, au fonctionnement et aux activités de l’établissement public de coopération culturelle soutenant, notamment, la formation des locuteurs en breton.

Soutien à 5 structures de promotion du breton...
La Région soutient aussi l’activité de plusieurs associations en 2019 (attribution complémentaire) : la fédération d’associations de parents d’élèves Div Yezh (56 0000 €), l’association Kelenn (30 000 €), les centres de formation Stumdi (115 900 €), Skol an Emsav (103 150 €) et Mervent (98 350 €).

… et à 3 associations de promotion du gallo
Au titre de leur fonctionnement en 2019, la Région attribue un deuxième versement d’aides aux associations Chubri (60 000 €), Cllâssiers (30 000 €) et La Granjagoul (10 000 €).

194 800 € pour des Ententes de pays
Ces Tiez ar Vro regroupent, sur un territoire, les associations ou fédérations œuvrant au développement de la culture et de la langue bretonnes. Elles interviennent en matière d’enseignement et de formation pour adultes, de création culturelle, de loisirs ou de sports. Sont aidées en février : Sked (Brest), Ti ar Vro Kemper (Quimper), Ti ar vro Treger-Goueloù (Trégor-Goëlo), Kerne Leon Treger (Morlaix), Yezhoù ha Sevenadur (Nantes), Ti Douar Alre (Auray) et Ti ar Vro Bro Kemperle (Quimperlé).

125 000 € pour le théâtre en breton
La Région accompagne en 2019 les troupes de théâtre professionnelles en langue bretonne, Ar Vro Bagan (100 000 €) et Teatr Piba (25 000 €).

Près de 105 000€ pour deux maisons d’édition en breton
Il s’agit de Keit Vimp Bev et Skol Vreizh qui se voient attribuer respectivement 74 800 € et 30 000 € pour leur fonctionnement et leurs activités en 2019.
Par ailleurs, un soutien est apporté à l’édition de 11 ouvrages en breton par Keit Vimp Bev (3), Sav-Heol (3), Al Lanv (1), Locus Solus (1), Mass Productions (1), Mouladurioù Hor Yezh (1) et TIR (1), pour un montant total de 7 100 €.

36 000 € pour la Fédération des chorales bretonnes
La Région soutient le fonctionnement et les actions en 2019 de Kanomp Breizh qui fédère 25 chorales, réunissant 1 000 chanteurs et chanteuses, en langue bretonne.

Tourisme et Patrimoine

1,8 M€ pour aider les professionnels à investir
Pour faire de la Bretagne une destination d’exception, la Région accompagne les acteurs du tourisme, publics et privés, dans leurs investissements (25 à 30% du coût global). Ce mois-ci, elle participe à la création de 7 gîtes d’étape pour les randonneurs, dans les terres et en bord de mer, à la modernisation de 9 centres nautiques et à la rénovation de 5 centres et villages de vacances.


Modifié le


Partagez ce contenu