Rencontre des territoires et appel à engagements
La Région invite les élus locaux à s’impliquer dans la Breizh COP

2019 sera, pour la Région, l’année de la mise en œuvre concrète de la Breizh COP, projet collectif visant à construire la Bretagne de demain dans une logique de transition et de sobriété. Alors qu’elle a voté en décembre dernier 38 objectifs, partagés les mois précédents avec un grand nombre d’acteurs, la Région a réuni, ce jour à Pontivy, une centaine de représentants des collectivités pour les impliquer dans cette nouvelle phase opérationnelle du projet : « les territoires sont concernés au premier chef, assure le Président de Région, Loïg Chesnais-Girard, solidaires les uns des autres, ils doivent faire système pour contribuer à l’aménagement équilibré de la Bretagne ».

La Breizh COP ne prendra corps que si chacun - et les territoires en priorité- s’engage au côté de la Région. Co-construire la Bretagne de 2040, c’est réussir ensemble à relever 3 grands défis :

  • faire face à l’urgence climatique et environnementale, en saisissant toute opportunité de transition,
  • réduire les fractures territoriales et construire de nouvelles solidarités locales,
  • maintenir une cohésion sociale en inventant de nouvelles dynamiques de démocratie locale.

Transition : déterminer le bassin de vie pertinent

En s’appuyant sur le cadre législatif (le SRADDET) et ses règles générales, la Région et les collectivités bretonnes ont les moyens d’orienter les documents de planification locaux (SCOT, PLU) pour accompagner leurs projets de développement vers une Bretagne plus sobre et économe.
« Aujourd’hui, nous proposons aux élus d’aller plus loin, explique le Président Chesnais-Girard. En effet, cette phase de co-construction ne donnera des résultats que si chaque territoire prend ses responsabilités au regard de l’intérêt général régional, en termes de mobilités par exemple, en mettant au second plan ses intérêts particuliers ».

La rencontre de ce jour, animée également par les deux Vice-présidents en charge de la Breizh COP,  Laurence Fortin (aménagement territorial) et Thierry Burlot (environnement & climat), a permis de s’interroger sur le système ou l’armature territoriale le plus à même de s’engager, comme le stipule l’objectif 32 de la Breizh COP.

À l’image des « Destinations touristiques » qui font fi des frontières administratives, l’enjeu est de prendre en compte les territoires vécus par les Bretons, au regard de leurs attentes, déplacements et modes de vie. Pour plus d’efficience, il est nécessaire d’identifier les nouveaux espaces de coopération des acteurs locaux, publics et privés, qui soient performants en termes d’action publique et de participation démocratique.

Les collectivités s’engagent et les habitants aussi

Point d’orgue de cette rencontre, l’appel à engagements auquel chaque collectivité -commune, EPCI, Pays, Département- est invitée à adhérer d’ici l’été, via des grilles, déclinées pour chacun des 38 objectifs Breizh COP.

Au-delà, chaque citoyen est invité à s’engager, en s’appuyant sur ces mêmes documents. Rendez-vous du 4 au 7 juin pour une semaine Breizh COP où sera présenté le recueil des engagements

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse complet.