Archéologie sous-marine
Épave de la Cordelière : Où en sont les investigations ?

En juin 2018, la Région et le DRASSM lançaient des recherches pour retrouver l'épave de la Cordelière et du Regent. Après quelques semaines de fouilles : aucune trace des deux bateaux... mais des milliers de données à explorer ! Une prochaine campagne de recherche aura lieu en juin 2019.

Dès juin 2019, les recherches de la Cordelières et du Regent reprennent !
Dès juin 2019, les recherches de la Cordelières et du Regent reprennent ! Nicolas Job

En juin dernier, la Région et le DRASSM (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines) ont mené une campagne de recherches sous-marines au large de Brest avec l’objectif de retrouver les épaves de la Marie-Cordelière et du Regent, deux navires de guerre coulés en 1512, lors d’un affrontement naval entre l’armada anglaise et les flottes françaises et bretonnes.

Pendant 3 semaines, le navire scientifique André-Malraux a « ratissé » un périmètre de 5 km² près de l’entrée du Goulet de Brest : une zone dangereuse où de nombreux bateaux ont fait naufrage par le passé. Les équipes de Michel L’Hour et d’Olivia Hulot y ont découvert une dizaine d'ancres, mais surtout, une épave en bois d’un très ancien navire commercial, baptisé pour l’heure "Sud Minou 1", qui pourrait avoir sombré entre les 14e et 15e siècles, mais… pas de Cordelière ni de Regent.

En attendant une 2e campagne de prospection prévue en juin 2019, les analyses et recherches documentaires se poursuivent en France et en Angleterre (dans les archives du Portsmouth History Center, la plus grande bibliothèque maritime du Royaume-Uni) avec l’espoir d’y trouver des éléments sur le Regent, fleuron de la flotte d’Henri VIII qui sombra avec la Cordelière.. Ces recherches devraient permettre de mieux délimiter la zone à explorer en juin 2019 pour enfin trouver les épaves des deux navires.

À suivre...


Tags : Patrimoine Mer

Publié le


Partagez ce contenu