Evénement cinéma
« Plaire, aimer et courir vite » décroche le Prix Louis-Delluc 2018

Tourné pour partie en Bretagne, le nouveau long métrage « Plaire, aimer et courir vite » réalisé par Christophe Honoré a reçu le prestigieux prix Louis-Delluc en décembre 2018. La Région Bretagne, qui l’a soutenu, est fière de ce succès !


Jean-Louis Fernandez

Nous sommes en 1990. Arthur, 20 ans, est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite… Tourné en juin-juillet 2017, à Rennes à Rennes (Ille-et-Vilaine) et à Binic (Côtes d’Armor) avec des techniciens et des figurants bretons, le nouveau film de Christophe Honoré (avec Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès, Adèle Wismes…) a été produit par Les Films Pélléas.

C’est l’un des seize longs métrages aidés par la Région en 2017, via une politique active d’aide à la création cinématographique : il a bénéficié de son soutien financier (170 000 € en 2017) et de l’aide logistique d’Accueil des tournages en Bretagne. 

Ecrivain, réalisateur, scénariste, dramaturge et metteur en scène né à Carhaix dans le Finistère, Christophe Honoré avait déjà réalisé une dizaine de longs métrages dont « Les Chansons d’amour », « Les Bien-Aimés » et « Non ma fille tu n’iras pas danser » (tourné aussi en Bretagne). Sélectionné au festival de Cannes 2018, « Plaire, aimer et courir vite » lui fait terminer l’année au sommet avec le prix Louis-Delluc, souvent comparé au prix Goncourt en littérature. Un grand grand Bravo !

La Région Bretagne soutient le cinéma

La Région Bretagne accompagne la création de projets cinématographiques et audiovisuels longs et courts dans tous les genres (fiction, documentaire, animation…), à travers son Fonds d’aide à la création cinématographique et audiovisuel (Facca). En 2017, elle a consacré un budget total de plus de 3 M€ à la création audiovisuelle et cinéma dont 930 000 € pour le long métrage. Elle a ainsi soutenu 16 projets de longs métrages (via une aide à l’écriture, au développement ou à la  réalisation) et dont 9 longs métrages accompagnés par une aide à la réalisation comme « Plaire, aimer et courir vite ».

Tags : Arts et culture

Publié le


Partagez ce contenu