Commission régionale de programmation européenne (CRPE)
Un bilan de fin d’année positif

Présentation du bilan de fin d'année par la Commission régionale de programmation européenne (CRPE).

Réunie le 11 décembre, la Commission régionale de programmation européenne (CRPE) a été l’occasion de faire le bilan de l’année écoulée, mais aussi de la bonne progression depuis le début de la programmation en 2015. En effet, sur le total de près d'1 milliard d'euros de fonds européens structurels et d'investissement (FESI) alloués à la Bretagne pour la période 2014-2020, 584 millions d'euros ont été programmés, soit plus de 60%.

15 000 projets sont aujourd’hui cofinancés

Innovation, recherche, environnement, énergie, emploi, formation, agriculture, pêche... environ 15 000 projets sont aujourd’hui cofinancés. La Bretagne maintient ainsi sa position au-dessus de la moyenne des Régions françaises et les programmes bretons sont donc dans une dynamique positive au regard de objectifs à atteindre en fin d’année.

17 nouveaux dossiers

Après avoir échangé sur des sujets d’actualité européenne comme le Brexit et les négociations des futurs programmes après 2020, la CRPE a donné un avis favorable à 17 nouveaux dossiers pour un soutien du FEDER.

 

Quelques exemples de projets :

Dans le domaine des usages numériques, deux projets sont portés par l’Audelor, Agence d’Urbanisme, de Développement Économique et Technopole du Pays de Lorient :

  • le développement du Fablab du parc technologique de Soye à Ploemeur (56),
  • la création d’une plate-forme de mise en réseau des acteurs du numérique et des tiers lieux sur le territoire du Pays de Lorient.

En réponse à l’appel à projets « Recherche collaborative - Croisement de filières », lancé par la Région en janvier 2018 pour la troisième édition, des projets ont été sélectionnés dans les domaines de la santé et de la nutrition. Les projets ont été présentés à la labellisation des pôles de compétitivité concernés.

  • projet ARMORIQUE porté par THERENVA en partenariat avec l’Université de Rennes 1 et le Centre Eugène Marquis : création d’un outil d’aide à la décision en cancérologie.
  • projet VIPP pour « Very Important Premium Peptides » porté par Abyss Ingredients en partenariat avec l’Université de Rennes 1, l’IDMER, RIS Pharma et Capsularis : développement d’ingrédients marins pour la nutrition et la santé (anti-stress).

Pour soutenir le développement de l’excellence des infrastructures de recherche, deux dossiers, également inscrits au Contrat de Plan Etat-Région, sont sélectionnés (acquisition d’équipements de pointe) :

  • un projet porté par l’INSA dans le cadre du grand projet de recherche CYBER SSI qui apportera de nouvelles capacités de développement de la recherche en matière de cybersécurité ;
  • un projet porté par l’Ecole nationale Mines Telecom dans le cadre du projet de recherche VIGISAT qui soutient le développement des capacités d’observation des surfaces terrestres et maritimes via l’image radar haute résolution.

Autres exemples, dans le domaine de la transition énergétique, 4 projets de réhabilitation thermique :

  • 148 logements à Hennebont et 128 logements à Lorient (Lorient Habitat)
  • 50 logements sur le pays de Morlaix (SA HLM d’Armorique)
  • 46 logements à Pontivy (HLM Les Ajoncs)

 

A consulter

Point d'étape sur la mobilisation des fonds européens en Bretagne


Publié le


Partagez ce contenu