Economie
Une filière volaille de chair bretonne durable

Le lundi 17 décembre à Rennes, les acteurs de la filière volaille bretonne étaient réunis pour un point sur la situation de la filière. L’occasion pour la Région de réaffirmer avec l’Etat la volonté de bâtir une filière amont performante et durable et d’annoncer un appel à projets commun pour moderniser les bâtiments d’élevage de volailles dans cette optique.

poules sortant de leur poulailler dans une cour
L'oeil de Paco

Alors que la Bretagne produisait majoritairement un type de poulet répondant à la demande des pays du Moyen-Orient et de l’hémisphère Sud, sa filière volaille peut aujourd’hui monter en gamme et reconquérir le marché national et européen, en particulier celui de la restauration hors foyer. La reprise, en mai 2018,  du groupe volailler Doux et la création de la société Yer Breizh (pour  organiser une filière amont performante) avec le soutien de la Région Bretagne ont ouvert la voie à une évolution. Cette évolution s’inscrit dans dans la politique économique de la Région, déterminée désormais à accompagner la transformation de l’industrie agro-alimentaire bretonne, tout comme dans les orientations du plan national de la filière volaille de chair.

Une montée en gamme de  la filière agroalimentaire

Six mois après la reprise du groupe volailler Doux, la préfète de région Michèle Kirry et le président du Conseil régional Loïg Chesnais-Girard ont fait le point sur les actions menées ou envisagées par la filière avicole pour faire monter en gamme ses productions. Une rencontre où Etat et Région ont rappelé :

  • Leur confiance dans l’avenir de la filière et sa capacité à évoluer,
  • La nécessite d’une stratégie commune des acteurs du secteur pour améliorer la qualité des productions
  • La cohabitation possible de modes de productions différents ( bio ou labellisées, mais pas seulement) pour monter en gamme
  • L’impératif de créer une dynamique collective,
  • Leur volonté d’accompagner les investissements nécessaires pour réorienter la production : appel à projets prochain pour moderniser les bâtiments d’élevage et la création d’une nouvelle usine (abattage, découpe, préparation) adaptée à Châteaulin (Finistère).

Un appel à projets pour la modernisation des bâtiments d’élevage de volailles

Dans les semaines à venir, un appel à projets sera lancé par l’Etat et la Région pour moderniser les bâtiments d’élevage de volailles. L’enjeu : adapter les bâtiments à la production de poulets de qualité et de moderniser les équipements pour une meilleure productivité. Les modalités seront précisées après une concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière volaille.

Une aide régionale à la reprise-transmission d’exploitations avicoles

La Région Bretagne encourage les reprises-transmissions d’exploitations avicoles via le prêt d’honneur BRIT Agricole (Brit comme Bretagne Reprise Initiative Transmission), en partenariat avec la Caisse des Dépôts : un prêt de 50 000 € à taux 0 avec différé de remboursement de trois ans. Créé fin 2016 pour les filières porcine et bovine, ce prêt a été élargi début 2018 aux filières avicole et culture sous serre. Le dispositif a déjà permis de maintenir ou créer 111 emplois, en deux ans, dans la région via l’accord de 61 prêts d’honneur, pour un montant total de 2,6 M€ (qui sont venus conforter un montant total de prêts bancaires de 35,8 M€).