6e Rencontres nationales arbres et haies champêtres
La Région Bretagne valorise le bocage

À travers ses différentes politiques sectorielles, la Région Bretagne soutient la création, la gestion ou la valorisation du bocage breton qui rend de multiples services : intérêts agronomiques, lutte contre l’érosion des sols, préservation de la qualité de l’eau, rétention d’éléments minéraux, réservoir de biodiversité, impacts climatologiques positifs… Elle est partenaire des 6e rencontres nationales arbres et haies champêtres organisées par l'Afac-Agroforesteries, qui mobilisent l'ensemble des acteurs concernés pour informer, échanger, coconstruire et développer les perspectives nationales pour la filière professionnelle.

Samuel Jouon

La gestion du bocage doit se faire de manière durable et pérenne afin de permettre le maintien d’un maillage de qualité. La Région Bretagne soutient à la création, la gestion ou la valorisation du bocage breton en tenant compte des spécificités territoriales, pour véhiculer une image positive auprès des citoyens et apporter une valeur économique aux agriculteurs.

Préservation de la ressource en eau et des sols

Le bocage participe à la lutte contre l’érosion des sols et le transfert des polluants. Il limite également l’importance des inondations et participe à la recharge en eau des nappes souterraines.  Maintenir et restaurer le bocage en Bretagne est essentiel pour préserver la ressource en eau.

Des programmes de plantation et d’entretien du bocage ont été soutenus dans les bassins-versants (via le dispositif Breizh Bocage), avec le financement des collectivités locales, de la région, de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et des Départements. Entre 2008 et 2013, ce sont près de 2500 kms de haies et/ou talus qui ont été implantés. Le 2ème dispositif Breizh Bocage 2015 -2020 vise à poursuivre cette dynamique.

Préservation de la biodiversité

Le bocage participe à la diversité des biotopes et à renforcer les connexions entre les milieux, boisés notamment. La présence d’essences d’arbres diversifiées associées à l’ourlet herbeux qui accueille la haie est indispensable à de nombreuses espèces. La stabilisation ou le renforcement des densités bocagères sont nécessaires ainsi qu’une amélioration très sensible des conditions de gestion.

Avec la mise en place du Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE), les continuités écologiques d’importance régionale ont été identifiées. Le bocage représente une sous-trame constitutive du SRCE breton et la Région Bretagne s’implique désormais fortement dans la mise en œuvre de ce Schéma, notamment avec le soutien aux territoires dans l’identification des trames vertes et bleues locales et la définition de plans d’actions pour les préserver et les restaurer.

Pour cela, le programme Breizh bocage par son appui à la gestion du bocage ainsi que les Mesures Agro-environnementales et Climatiques en faveur du bocage (MAEC « bocage ») constituent des outils opérationnels pour améliorer les conditions d’entretien du bocage.

La Région soutient un projet d’échange scientifique ayant pour objectif la définition d’un Plan de Gestion du Bocage respectant au mieux la biodiversité, mais également un projet de cartographie régionale des grands types de végétation. Cette carte constituera un outil intéressant, permettant d’avoir une vision globale de la distribution spatiale des végétations à l’échelon régional, départemental, intercommunal et communal permettant d’identifier les territoires à forts enjeux de biodiversité.

Lutte contre le réchauffement climatique

Le bocage constitue avec la forêt un potentiel de séquestration de carbone important, à condition de mettre en place une gestion durable et dynamique de la haie. La construction de filières de valorisation matière et énergétique issues du bocage géré durablement constitue un enjeu majeur.

La Région Bretagne, cheffe de file de la transition énergétique finance le Plan Bois Énergie qui vise à multiplier les chaudières bois et à accompagner la structuration de l’offre en bois, avec par exemple le projet de labellisation du bois énergie issu du bocage. Par ailleurs, la Région accompagne les territoires dans l’élaboration de leurs Plans Climat Air Énergie et Territoire (PCAET), cet outil doit permettre de diminuer les consommations d’énergies fossiles et de gaz à effet de serre en développant notamment les énergies renouvelables.

Territoires

Le bocage n’est pas homogène à l’échelle régionale et les territoires proposent des approches différentes sur ce thème. L’identité paysagère et le renforcement des partenariats locaux (publics et privés) sont des enjeux importants à mettre en relief pour créer une dynamique locale, indispensable à l’émergence de projets cohérents. Les thèmes eau, biodiversité et climat peuvent être articulés au sein des projets de territoire en renforçant la cohérence de l’action publique.

 

Le Programme de Développement Rural Breton : un effet levier pour le bocage

Le deuxième pilier de la Politique Agricole Commune (PAC) est géré par les Régions depuis 2014. En Bretagne, les crédits FEADER permettent de nombreuses actions en faveur du bocage, dont le programme Breizh bocage.

Celui-ci est décliné localement par 45 EPCI ou syndicats mixtes, il couvre 80% du territoire régional. Financé par l’Europe, la région Bretagne, l’Agence de l’Eau et les 4 départements bretons, il soutient en particulier l’implantation de nouvelles haies.

Ces territoires impliqués dans Breizh bocage, assurent également des actions visant à améliorer les conditions d’entretien des haies en proposant des plans de gestion, des MAEC Bocage, un accompagnement vers la valorisation du produit de la taille des arbres.

Les agriculteurs bénéficiaires peuvent être soutenus pour investir dans du matériel dédié à l’entretien. Enfin, le programme Leader, directement issu du PDR permet également le financement de projets territoriaux notamment en faveur du bocage.

Outre l’implantation de nouvelles haies, le programme Breizh bocage s’inscrit donc dans une recherche de cohérence pour améliorer la densité bocagère et les conditions de gestion des haies existantes.

La région Bretagne entretient des relations contractuelles avec les Pays et les EPCI. Le programme Leader permet aux pays de financer des projets locaux parmi lesquels figure le bocage. Les EPCI sont devenus compétents sur de nombreux domaines auxquels est lié le bocage (gestion de l’Eau, trame verte et bleue, développement économique) et leurs projets constituent une nouvelle orientation forte pour le bocage. Enfin, la région Bretagne anime la BreizhCOP, véritable conférence régionale pour les transitions. Le bocage y est en bonne place pour concrétiser les évolutions agricoles vers l’agroforesterie, les transitions énergétiques vers une place plus importante du bois énergie et plus généralement un cadre de vie pour les générations futures.