Recherche en environnement et agroalimentaire
Une collaboration renforcée entre l'Irstea et la Région Bretagne

Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et Marc Michel, Président directeur général d’Irstea, ont signé, ce jour au siège du centre Irstea de Rennes, une nouvelle convention pluriannuelle sur 2018-2020 pour soutenir et renforcer les capacités de recherche, d’expertise, de formation et d’innovation en Bretagne, dans le secteur des sciences et technologies des procédés pour l’environnement et l’agro-alimentaire.

Loïg Chesnais-Girard, Président du Conseil régional, et Marc Michel, Président directeur général d'Irstea. Région Bretagne

Cette convention va permettre de développer des connaissances et technologies innovantes dans la gestion et transformation des produits biologiques des filières agricoles, agroalimentaires et environnement, dans une optique d’économie circulaire. Elle vise aussi à offrir aux acteurs locaux une politique partenariale ambitieuse.

Les axes prioritaires de la convention :

  • Développer des connaissances et des technologies innovantes pour la maîtrise des atmosphères industrielles et des procédés de transformation des produits biologiques, y compris les déchets organiques, en vue d’assurer leur qualité.
  • Evaluer les filières et leur écoconception.
  • Mutualiser les équipements scientifiques de haute performance dans une logique de consolidation des expertises locales et d’ouverture à la communauté scientifique.
  • Soutenir le transfert des résultats de recherche vers le monde socio-économique en contribuant à l’innovation.
  • Favoriser le développement de projets interrégionaux, européens et de collaborations internationales.
  • Contribuer au dialogue sciences-société.

Les plateformes technologiques du centre Irstea de Rennes

L’accord Irstea/Région Bretagne s’appuie sur les trois plateformes de l’institut :

  • APIVALE (approche intégrée pour la valorisation des effluents organiques),
  • AERAULIQUE (souffleries et équipement de mesure et de diagnostic aéraulique),
  • AgroSCANs-PRISM (plate-forme rennaise d’imagerie et spectroscopie multi-modales).

Rattachée au réseau Biogenouest, cette plate-forme mutualise les équipements et comquipements utilisés dans des domaines très vastes : neurophysiologie, nutrition, biochimie structurale, sciences des aliments, génie des procédés, électronique, instrumentation IRM et traitement du signal et de l’image.  Au sein de cette plate-forme, Irstea porte spécifiquement la composante Agro-SCANs dont l’équipe développe des méthodes d’IRM et de RMN innovantes pour répondre aux besoins en caractérisation des agroindustries, de l’agriculture et de l’aquaculture. 

Zoom sur deux projets inscrits au Contrat de plan Etat-Région (CPER)

  • Projet CPER-Bretagne APIVALE (2015-2020) sur la valorisation des effluents organiques
    Il s’agit, en lien fort avec l’INRA, de fédérer au niveau de la région Bretagne les compétences de la communauté scientifique (GIS APIVALE mis en place fin 2017) et de développer une recherche partenariale dans le domaine de la valorisation des effluents organiques sur les territoires dans une perspective d’économie circulaire (microméthaniseurs urbains) tout en prenant en compte les risques sanitaires liés à la gestion des effluents (transferts d’agents microbiens, de gènes d’antibiorésistance ou de résidus médicamenteux).
    Pour en savoir plus, cliquez-ici.

  • Projet CPER-Bretagne IA-HT Usine du Futur (2015-2020) sur les procédés de transformation
    Il a pour objectif de développer une offre technologique de pointe pour aider les industriels à optimiser les procédés de transformation des produits, à améliorer la qualité et la traçabilité des aliments, tout en réduisant les impacts environnementaux. L’enjeu est de renforcer les travaux afin de permettre le développement de solutions opérationnelles pour les partenaires économiques et industriels. Un exemple de résultats récent est le développement d’un prototype de four de cuisson sous vide partiel.
    Pour en savoir plus, cliquez-ici.

À propos de l’Irstea :
l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture, est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) placé sous la double tutelle des ministères de la recherche et de l’agriculture. Pluridisciplinaires, tournées vers l’action et l’appui aux politiques publiques, ses activités de recherche et d’expertise impliquent un partenariat fort avec les universités et les organismes de recherche français et européens, les acteurs économiques et porteurs de politique publique. L’institut est membre fondateur de l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement, AllEnvi, et du réseau européen Peer. Il est labellisé « Institut Carnot » depuis 2006.

Le centre Irstea de Rennes est dédié au domaine des Ecotechnologies ; et plus particulièrement au génie des procédés pour la sûreté alimentaire et la valorisation des effluents et déchets organiques. Les activités du centre portent sur le développement de connaissances et de briques technologiques innovantes et sur l’évaluation technique et environnementale de filières ; dans une logique de bioéconomie et d’économie circulaire. www.irstea.fr.

À propos de la Région Bretagne :
L'effort conjugué de la Région et des collectivités positionne aujourd'hui la Bretagne parmi les territoires français les plus actifs dans la recherche et l'innovation. 1,1 milliards d’€, c’est ce que pèse la recherche dont 20 M€ alloués par la Région. Elle concentre à ce jour 12 800 postes de chercheurs dans le public et le privé et quelque 500 brevets déposés par an. Pour aider au diagnostic des besoins technologiques et au développement de nouveaux produits et procédés, les entreprises bretonnes peuvent s’appuyer sur 14 centres d’innovations technologiques, 7 technopoles et 4 pôles de compétitivité : Images & réseaux à Brest, Rennes et Lannion, Mer à Brest, Valorial dans l’agroalimentaire et ID4CAR pour l'automobile haut de gamme. Soutenue par les Investissements d'avenir, la Région s'est dotée d'une SATT Ouest valorisation, d'un institut de Recherche technologique B-COM et d'instituts Carnot dont AgriFood transition, le dernier né.

La Région participe au renforcement de la recherche, en soutenant équipes scientifiques et programmes de dans 7 domaines stratégiques identifiés par le schéma régional de l'enseignement supérieur et de la recherche :
•    Innovations sociales et citoyennes pour une société ouverte et créative
•    Chaîne alimentaire durable pour des aliments de qualité
•    Activités maritimes pour une croissance bleue
•    Technologies pour la société numérique
•    Santé et bien-être pour une meilleure qualité de vie
•    Technologies de pointe pour les applications industrielles
•    Observation et ingénieries écologiques et énergétiques au service de l'environnement.


Modifié le


Partagez ce contenu