Evénement Cinéma
Les succès bretons au 33e Festival du film court de Brest

Parmi plus de 200 films venus de toute l’Europe, le Festival européen du film court de Brest met à la une les courts-métrages réalisés en Bretagne, du 6 au 11 novembre 2018. Au programme : une sélection « made in Breizh » dans les films en compétition et une soirée spéciale « succès bretons » 2018 !


Tournage de Belle à croquer d’Axel Courtière : pixellephoto.fr / conception graphique affiche festval 2018: Ewen Prigent

Temps fort de la vie culturelle en Bretagne pour le cinéma, le festival nous invite chaque année à une plongée dans le cinéma d’Europe. A travers une diversité de courts métrages, qui explore tous les genres et tous les sujets, ce grand rendez-vous des professionnels du cinéma est aussi un grand moment de rencontre entre leurs films et les spectateurs.

Un programme « Made in Breizh » en compétition

Les courts-métrages nés en Bretagne (souvent avec l’aide de la Région) ont toute leur place dans cette programmation riche en films, mais aussi en rencontres et en événements. Ainsi la sélection «  Made in Breizh »  met en avant cette année neuf films courts de fiction ou d’animation réalisés et/ou tournés en Bretagne. Nouveauté de cette édition, elle entre dans les quatre programmes de films en compétition aux côté des trois autres : compétition européen, compétition France, compétition « ovni ».

En chiffres

240 films programmés, 30 pays d'Europe représentés, 68 films en compétition, 8 programmes jeunes public, 400 professionnels présents et 500 fims proposés au marché du film.

Une soirée « succès bretons »

Cette année, une soirée « succès breton » met aussi à l’honneur trois courts métrages primés dans les festivals. Ils seront présentés au Petit-Théâtre du Quarz le samedi 10 novembre à 19h30, en présence de leurs réalisateurs et/ou producteurs.

Ce magnifique gâteau !

Emma De Swaef et Marc James Roels, Belgique/France /  44' / 2018
Production : Beast Animation (Belgique) en coproduction avec Vivement Lundi ! (Rennes) et Pedri Animation (Pays-Bas)
Aide de la Région Bretagne : 35 000 € voté en 2015

Une anthologie sur la colonisation africaine à la fin du 19e siècle. Elle est découpée en cinq récits qui mettent en scène un roi perturbé, un pygmée travaillant dans un hôtel de luxe, un homme d’affaires ruiné, un porteur égaré et un jeune déserteur.

Grand Prix du long métrage du Festival International du Film d’Animation de Bucheon en Corée, le Prix du long métrage au Festival International du Film d’Animation d’Ottawa (prestigieuses manifestations dédiées au cinéma d’animation en Amérique du Nord), Grand Prix du festival Anim’est en Roumanie et Prix du film professionnel de plus de 10 mn au Festival International du Film d’Animation de Krok en Russie.

Buddy Joe

Julien David, France / 13' / 2017
Production : JPL Films
Aide de la Région Bretagne : 33 000 € voté en 2014

Un après-midi, Hilton, peintre et décorateur pour le cinéma, se confie au micro de son beau-fils Julien. Il témoigne avec humour de sa lutte quotidienne et permanente contre la maladie de Parkinson, son « Buddy Joe » et du sens de la vie. 

Prix du public au Festival d'animation de Rennes Métropole 2018

Les Bigorneaux

Alice Vial, France / 24'50 / 2017
Production : Les films du Cygne
Aide de la Région Bretagne : 33 000 € voté en 2016

À Brignogan-Plages, Zoé, trente ans, travaille au bar « Les Bigorneaux » avec son père Guy. Serveuse, barman et patronne à la fois, elle s'épuise à tout prendre en charge, épaulant Guy depuis la mort prématurée de sa mère. Un matin, elle se met à souffrir de vertiges et de nausées qui vont perturber son quotidien.

César du meilleur court-métrage de fiction 2018

Au programme

Made in Breizh 1 (compétition)

Jeudi 8 novembre à 21h30  au Quarz, Petit Théâtre  et vendredi  10 novembre à 14h au cinéma Les Studios

  • « Tête bèche » réalisé par Violette Gitton (Black Sheep)
  • « Jeter l’ancre un seul jour » réalisé par Paul Marques Duarte (Blue Hour Films) - avec l'aide de la Région Bretagne
  • « Le Cavalier seul » réalisé par Thomas Petit (Autoproduction)
  • « Lettres rebelles » réalisé par Sonia Larue (Paris-Brest Productions) - avec l'aide de la Région Bretagne
  • « Gros Chagrin » réalisé par Céline Devaux (Sacrebleu Productions) - avec l'aide de la Région Bretagne

Made in Breizh 1 (compétition)

Vendredi 9 novembre à 21h30 au Quarz, Petit Théâtre et samedi 10 novembre à 16h au cinéma Les Studios

  • « La Bête » réalisé par Filippo Meneghetti (Parpika Films) - avec l'aide de la Région Bretagne
  • « Anna Jaouen » réalisé par Maël Diraison (Kalanna) - avec l'aide de la Région Bretagne
  • « Vacarm »e réalisé par Marion Cros (Imperatorem Films) - avec l'aide de la Région Bretagne
  • « Ultra Pulpe » réalisé par Bertrand Mandico (Ecce Films) - avec l'aide de la Région Bretagne

Panorama Animation 2 et Les compositeurs à l'honneur

samedi 10 novembre à 16h au Quarz, Grand Théâtre et à 17h30 au Quarz , Petit Théâtre

  • « Raymonde ou l’évasion verticale » réalisé par Sarah Van Den Boom (Papy 3D Productions / JPL Films) - avec l'aide de la Région

Question de famille

Dimanche 11 novembre à 15h30 au QUarz, Petit Théâtre 

  • « Sous tes doigts » réalisé par Marie- Christine Courtès (Vivement Lundi !) - avec l'aide de la Région

 

La Région Bretagne soutient le cinéma

La politique de la Région Bretagne pour le cinéma et l’audiovisuel soutient la création dans tous les genres (documentaires de création, fictions, films d’animation courts ou longs) via le Fonds d’aide à la création cinématographique et audiovisuelle en Bretagne. En 2017, ce soutien s’est traduit par 26 aides à l’écriture, 20 au développement et 66 à la réalisation. Elle accompagne, en particulier, la création et la diffusion de courts-métrages : partenaire de ce festival de référence, la Bretagne est même l'une des Régions de France qui accorde le plus d'aides au film court.
Elle soutient aussi, via son aide aux festivals, les actions de diffusion selon plusieurs critères : qualité de programmation autour d'un projet singulier (ici le court-métrage européen) ; mise en réseau des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel breton (à travers rencontres...); rayonnement de la Bretagne au niveau national voire international... Ils doivent favoriser la rencontre entre les œuvres, les artistes, professionnels et les habitants. En 2018, le festival du court de Brest bénéficie d'une aide régionale de 84 000 € sur un budget total de 630 000 €.

Création accompagnée : 7e édition du concours Estran

Soutenu par la Région Bretagne et piloté par Films en Bretagne, le dispositif Estran propose à quatre jeunes auteurs-réalisateurs et autant de producteurs émergents de bénéficier d’un parcours de formation de 18 mois. La nouvelle promotion sera officiellement dévoilée lors du Festival européen du film court de Brest.

 

Publié le


Partagez ce contenu