Lycée de Liffré
Une plaque en l’honneur de Simone Veil pour première pierre

En conclusion de cette semaine de rentrée, Loïg Chesnais-Girard, Président de Région, Armande Le Pellec Muller, Recteur de la Région académique Bretagne, et Guillaume Bégué, Maire de Liffré, se sont retrouvés ce vendredi, sur le site du futur lycée de la commune. Ensemble, ils ont dévoilé une plaque retraçant la vie de Simone Veil. L’établissement, qui ouvrira ses portes à la rentrée 2020, portera son nom.

Dévoilement de la plaque rendant hommage à Simone Veil, qui donne son nom au futur lycée Thomas Crabot - CRB

Une première pierre pour un baptême. Alors que les travaux de terrassement battent leur plein, le futur lycée de Liffré a été officiellement baptisé, ce vendredi. Comme l’avait proposé Loïg Chesnais-Girard lors de la session du Conseil régional d’octobre 2017, le futur établissement portera bien le nom de Simone Veil.

Ce geste inaugural s’est traduit par le dévoilement d’une plaque rendant hommage à l’illustre femme politique et de lettres, ancienne Ministre de la Santé et première Présidente du Parlement européen, réalisée par le Collectif Merci Simone, en français, en breton et en gallo. Se déroulant en présence d’élèves de 4e du collège Martin Luther King de Liffré, cette cérémonie aura été marquée par la lecture d’un texte écrit par les fils de Simone Veil et prononcé par Pierrick Massiot, ancien Président de Région ayant décidé de cette construction.

Ce temps fort a été l’occasion pour le Président Chesnais-Girard et Isabelle Pellerin, Vice-présidente en charge des lycées, de faire le point sur l’avancée de ce chantier dont la Région Bretagne est maître d’ouvrage.

Le bioclimatisme pour précepte de construction

Conçu par le cabinet d’architecture Chomette-Lupi et Associés-Architectes, associé à l’Atelier Loyer Architectes de Rennes, ce projet se veut exemplaire en matière d’écoconstruction.
Implanté sur une parcelle de 46 000 m², il privilégie les dispositions constructives passives pour garantir un usage à moindre frais énergétique aussi bien pour son chauffage, son éclairage que son aération.

Deux ans de travaux

Etalée sur les deux prochaines années, la réalisation du futur lycée, dont le coût est estimé à 46,8 M€, se déroulera en plusieurs phases. Entamé depuis le mois de juillet, le terrassement s’achèvera en fin d’année. Suivra le chantier du clos couvert, à partir de janvier 2019. Les 7 bâtiments du futur lycée seront érigés au cours de l’année 2019, avant que les travaux de second œuvre ne viennent finaliser cette construction lors du 1er semestre 2020.

1 200 élèves attendus à partir de la rentrée 2020

D’une capacité de 1 200 élèves, extensible à 1 500 élèves, le lycée Simone-Veil fait partie des 3 lycées dont la Région a planifié la construction au cours de la prochaine décennie, avec le lycée de Ploërmel et celui situé au sud-est de Rennes, à Châteaugiron.

Chargée de construire, rénover et équiper les lycées de son territoire, avec l’ambition d’offrir à chacun les meilleures conditions d’études, la Région anticipe ainsi la hausse des effectifs attendue dans les prochaines années en Bretagne, en particulier en Ille-et-Vilaine.

Ci-dessous une photo de l'événement, le mot des enfants de Simone Veil écrit pour l'occasion, un visuel de la plaque dévoilée, ainsi qu'un point sur l'avancement du chantier de construction du lycée.

Tags : lycées

Modifié le


Partagez ce contenu