Tro breizh maritime de Pierre Karleskind : Loctudy
Rencontre avec les mareyeurs des Brisants

Comme chaque année à cette période, Pierre Karleskind, Vice-président de la Région à la mer et aux infrastructures portuaires, entreprend un tour de Bretagne pour aller à la rencontre des acteurs de la mer. L’élu l’a lancé à Erquy, ce lundi, avant de prendre la direction de la Cornouaille dès mardi. Après le chantier Gléhen à Douarnenez et la criée du Guilvinec, c’est à Loctudy qu’il s’est rendu ce mercredi pour visiter l’atelier de mareyage des Pêcheries Les Brisants. L’occasion d’aborder notamment le sujet de la traçabilité, un enjeu majeur pour la filière des produits de la pêche.

Chaque été, la Région organise un « tro breizh » consacré à la mer et à l’ensemble de ses activités. Du 6 au 29 août, cette tournée conduira Pierre Karleskind d’Erquy à Brest, en passant par Douarnenez, Le Guilvinec, Loctudy, Lorient, l’Île aux Moines et Saint-Nolff.

Au gré de ses escales, le Vice-président de la Région rencontre des professionnels pour échanger avec eux, filière par filière, sur leurs projets et leurs préoccupations, et pour évoquer l’action de la Région Bretagne en la matière ou le FEAMP*.

Il a poursuivi son tour de Bretagne à Loctudy ce mercredi, accompagné de Karim Ghachem, Gaël Le Meur et Emmanuelle Rasseneur, Conseillers régionaux du territoire, ainsi que de Soazig Le Gall, Présidente de l’organisation de producteurs Les Pêcheurs de Bretagne, dans l’atelier de mareyage des Pêcheries Les Brisants.

Un atelier de marée alliant tradition et modernité

Au sein de l’entreprise fondée en 2002 par Gvendall et Tual Olivier, les deux frères perpétuent le savoir-faire de leur père, ancien patron pêcheur. Chaque année, Les Pêcheries Les Brisants transforment 1 500 tonnes de produits bruts et livrent 1 000 tonnes de marchandises à plus de 100 clients à travers la France et l’Europe sous la marque « Brisants Sélection », créée en 2011.

Lors de la visite de cet atelier employant jusqu’à 24 personnes, Pierre Karleskind a pu voir comment les données numériques récupérées par les mareyeurs, lors de leurs achats sous criée, sont intégrées pour programmer la production et constituer les lots proposés à leurs clients.

Présentation d’un outil de traçabilité

La traçabilité aura été au cœur des discussions alors que l’Association Bretonne des Acheteurs de Produits de la Pêche propose d’ores et déjà un outil en la matière. Il s’agit de la plateforme baptisée « TRACABAPP » qui collecte, au fil des ventes, les données d’achats des adhérents de l’ABAPP. Ces derniers sont alors en mesure d’interroger la plateforme en temps réel et ainsi de transférer les données de traçabilité à la production.

 

Tags : Pêche Mer

Modifié le


Partagez ce contenu