Economie maritime
« Tro breizh » à la rencontre des professionnels de la mer

Du 6 au 29 août, le vice-président de la Région à la mer et aux infrastructures portuaires Pierre Karleskind, a sillonné la Bretagne maritime pour échanger avec les professionnels des filières de la mer. Ce Tro Breizh s'est terminé cette semaine par une dernière escale à la criée du port de Brest.

Etape à Saint-Nolff chez Vannes Spiruline
Etape à Saint-Nolff chez Vannes Spiruline Région Bretagne

Chaque été, la Région organise un Tro Breizh (tour de Bretagne) consacré à la mer et à l’ensemble de ses activités. C’est à Brest que Pierre Karleskind, vice-président à la mer et aux infrastructures portuaires, a terminé cette tournée en huit étapes débutée à Erquy le 6 août dernier. Au programme : visites, réunions de travail, rencontres sur le terrain… pour faire le point avec les professionnels sur leurs projets et préoccupations. Ce Tro Breizh aura conduit l’élu d’Erquy à Brest, en passant par Douarnenez, Le Guilvinec, Loctudy, Lorient, l’Île aux Moines, Vannes et Brest.

Un tour de Bretagne en 8 étapes

  • Lundi 6 août, à Erquy, à la criée : effets du Brexit et présentation du GIP Pêche de Bretagne
  • Mardi 7 août, à Douarnenez : filière construction-réparation navale au Chantier naval Gléhen  
  • Mardi 7 août, au Guilvinec, au port : tri et amélioration des conditions de travail
  • Mercredi 8 août, à Loctudy : traçabilité à l’atelier de marée des Pêcheries Les Brisants   
  • Lundi 13 août, à Lorient, au port de commerce  
  • Mercredi 22 août, sur l’Île aux Moines, au Chantier du Guip  
  • Mercredi 22 août, à Saint-Nolff, dans l’entreprise Vannes Spiruline
  • Mercredi 29 août, à Brest, à la criée 

Escale à Brest
29 août

  • Visite de la criée réaménagée en 2015. Une rencontre avec les acteurs brestois sur l’activité de la criée de Brest, en progression depuis la mise en exploitation d’une nouvelle halle à marée, qui permet aussi de stocker en grandes quantités coquillage et crustacés : un équipement, financé par l’Union européenne, la Région et le Département en 2015 (5,1 M€).
    La nouvelle criée a redressé l’activité, avec la mise sur le marché de 1 800 t de produits/an (baudroie et araignée principalement), correspondant à 7,8 M€ de transactions, dématérialisées à 90% (les ventes s’opèrant entre 130 bateaux et 80 acheteurs). Objectif :  un traitement annuel de 2 500  tonnes , d’ici 5 à 7 ans.

  • Aménagement en cours pour automatiser le tri. Le point sur l’aménagement en cours, pour automatiser davantage les opérations de tri et améliorer ainsi les conditions de travail des personnels (10 CDI + intérimaires).

  • Nouveaux Travaux pour prolonger le quai du 3e éperon. Un échange sur les nouveaux travaux envisagées pour améliorer les infrastructures du port : la Région prévoit d’investir un budget de 2,2 M€ pour prolonger le quai du 3e éperon.

Escale dans le golfe du Morbihan et ses environs
22 août

  • La culture des microalgues chez Vannes Spiruline, à Saint-Nolff
    Point sur le développement du secteur des microalgues, une filière au fort potentiel en Bretagne, et Rencontre avec Carole Le Tolguenec, productrice de spiruline dans la ferme qu’elle a créée à Saint-Nolff en 2017. Dans ses bassins sous serres, la fondatrice de Vannes Spiruline cultive cette cyanobactérie assimilée aux microalgues, désormais valorisée dans l’alimentation, les cosmétiques et la santé, l’alimentation animale et l’énergie-environnement.À l’heure actuelle, la spiruline représente 50% de la production mondiale de microalgues, et seules quatre d’entre elles sont autorisées à la consommation humaine sans transformation : la spiruline, l’odontella, la chlorelle, et la tetraselmis chui.

  • Les ateliers du chantier naval du Guip à l’Île aux Moines. Visite des installations du chantier naval du Guip sur son site historique de l’île aux Moines.

Escale à Lorient

13 août

  • Tour des installations et équipements du port de commerce de Kergroise
    Le point sur les investissements réalisés récemment dans le port de commerce, dont le trafic est en hausse (+2,82% de tonnage global manutentionné en 2017). Exploitée par la chambre de commerce et d'industrie du Morbihan, l’enceinte portuaire s’est ainsi dotée en 2017, avec la participation de la Région, d’un ensemble sauterelle-décamionneur pour l’exportation de céréales et de pontons, dans le prolongement du quai de Coromandel, pour l’amarrage des remorqueurs du port, du roulier de secours assurant la desserte de l’île de Groix et de la barge incendie.
  • Rencontre avec les transporteurs et marayeurs du port de pêche de Kéroman
    Au cours de cette escale à Lorient, Pierre Karleskind rencontrera aussi des transporteurs et des mareyeurs du port de Kéroman. Il s’entretiendra avec eux de leurs projets de recrutement, alors que la Région a mis en place, en lien avec eux, une formation d’employée de marée permettant mis à six stagiaires d’obtenir une certification au printemps.

Escale en Cornouaille : Douarnenez, Le Guilvinec et Loctudy
7 et 8 août 

  • Filière de la construction et de la réparation navale
    Rendez-sur le Chantier Gléhen à Douarnenez pour un point sur la filière de la construction et de la réparation navale avec les dirigeants et salariés de l’entreprise familiale, spécialisée dans la construction et la réparation de bateaux en acier : une entreprise au carnet de commande bien rempli.  

  • L’amélioration des conditions de travail à la Criée du Guilvinec
    Une visite pour aborder avec les opérateurs de tri l’harmonisation des pratiques dans la halle à marée et faire un point sur la démarche mise en œuvre par la Région dans cette criée-pilote pour améliorer les conditions de travail des criées.

  • Traçabilité à l’atelier de marée des Pêcheries Les Brisants à Loctudy
    Un rendez-vous avec les responsables de l’atelier de marée des Pêcheries Les Brisants et leurs équipes. Au programme : la traçabilité et le nouveau Groupement Pêche de Bretagne, un enjeu de taille pour la filière des produits de la pêche.

Première escale sur la côte Nord à Erquy
6 août 

  • Conséquences du Brexit
    A Erquy, l’élu s’entretiendra avec des professionnels de la pêche des conséquences du Brexit sur l’exploitation des entreprises de pêche situées en Bretagne.
  • Nord.Nouveau Groupement interporturaire Pêche de Bretagne
    Un temps d’éhanges sur le nouveau Groupement interporturaire Pêche de Bretagne : cette structure de coordination régionale vise à mettre en place une stratégie commune d’investissement.
  • Investissements dans les criées 
    Visite de la criée d’Erquy, la 4e de France en chiffre d’affaires : l’occasion d’évoquer les projets d'investissements des criées costarmoricaines. Celle d’Erquy emploie une trentaine de personnes, la halle à marée a été agrandie et coiffée d’une salle panoramique en 2016. Des travaux de sécurisation des flux piétonniers sont en cours, avec l’aide du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (Feamp), en partie gérée par la Région : plus de 44 M€ pour accompagner 130 M€ d'investissements des secteurs pêche et aquaculture bretons.