Valorisation touristique et responsable du patrimoine
En immersion à l’écomusée des Monts d’Arrée

Comme elle en a pris l’habitude, Anne Gallo, Vice-présidente de la Région au tourisme et au patrimoine, s’est lancée cet été dans un “Tro Breizh” de deux semaines. Ce tour de Bretagne a conduit l’élue à l’écomusée des Monts d’Arrée, ce jeudi 26 juillet. Guidée par Catherine Sparta, sa Directrice, et Philippe Ifri, Directeur du GIP Musées de territoires finistériens, elle a visité les Moulins de Kerouat et la Maison Cornec, invitant à remonter jusqu’aux 17e et 18e siècles et à se plonger de la vie paysanne bretonne d’autrefois.

Anne Gallo visite le hameau des Moulins de Kerouat avec la Directrice de l'écomusée des Monts d'Arrée et le Directeur des Musées de territoires finistériens CRB

Visites, réunions de travail, rencontres sur le terrain, à terre ou en mer : chaque été, la Région organise une tournée placée sous le signe du tourisme et du patrimoine. Au cœur de la haute saison, ce rendez-vous désormais bien ancré est l’occasion de mettre en lumière quelques-unes des innombrables richesses présentes en Bretagne et de rencontrer les acteurs locaux qui participent activement, avec le Conseil régional, à la valorisation du patrimoine breton.

L’écomusée des Monts d’Arrée

Initialement associatif, l’écomusée des Monts d’Arrée a intégré depuis 2017 le Groupement d’Intérêt Public Musées de territoires finistériens, porté par le Conseil Départemental du Finistère.

Au cœur du Parc Naturel Régional d’Armorique, il propose un voyage dans le temps et le patrimoine rural du Centre Bretagne en 2 lieux distants dune dizaine de kms, ouverts tous les jours de 11h à 19h.

À Commana, sur un site paysager de 14 ha, l’authentique hameau des Moulins de Kerouat, constitué autour d’un moulin à eau construit en 1610, témoigne de l’activité de la famille Fagot, meuniers de père en fils du 17e au 20e siècle. Tout au long de l’année, des artisans professionnels y font découvrir au public diverses techniques traditionnelles : meunerie, boulangerie, travail de l’ardoise...

À Saint-Rivoal, la Maison Cornec, construction de deux étages datant de 1702, donne, elle, un bel aperçu de la vie à la campagne, à une époque où même les paysans aisés cohabitaient avec leurs animaux.

Deux expositions dédiées aux landes de Bretagne

L’écomusée a bénéficié d’une aide régionale de 6 200 € pour la mise en place, cet été, de 2 expositions temporaires.

Visible à Kerouat jusqu’au 2 novembre, « Sauvages ? Les landes des Monts d’Arrée » présente les usages agricoles de la lande dans le territoire du sud-Léon, chez de riches propriétaires.

Jusqu’au 2 septembre, la Maison Cornec accueille elle « Les enfants dans la lande des Monts d’Arrée », consacrée aux pratiques de l’écobuage et du pâturage, avec un zoom sur les paotr-saout, les petits gardiens de troupeaux.

Un nouvel espace à l’entrée de Kerouat en 2020

À Kerouat, l’écomusée va s’agrandir dans les deux ans à venir, en se dotant d’un tout nouveau bâtiment à l’entrée du site. Cet espace de 300 m² permettra d’accueillir expositions temporaires et permanentes dans des conditions optimales. Les travaux de construction débuteront en 2019. L’ouverture au public est programmée en 2020.

Ce projet d’aménagement devrait faire l’objet d’un accompagnement de la Région.


Les Parcs Naturels Régionaux en Bretagne

La Région Bretagne accompagne le Parc d’Armorique et le Parc du Golfe du Morbihan. Elle soutient aussi le projet du Parc en Rance - Côte d’Émeraude, menant ainsi une politique active pour préserver la faune et la flore bretonnes dans des espaces à la fois protégés et accessibles au public.

Un Parc Naturel Régional (PNR) poursuit 5 missions :

  • protéger les paysages et les patrimoines naturels et culturels,
  • contribuer au développement économique, social et culturel et à la qualité de vie,
  • aménager le territoire,
  • accueillir, informer et sensibiliser habitants et visiteurs,
  • conduire des actions expérimentales, innovantes ou exemplaires.