Musées et patrimoine
La Région en visite sur l’île d’Ouessant

C’est autour de la thématique du patrimoine et de ses musées qu’Anne Gallo, Vice-présidente de la Région Bretagne au tourisme, patrimoine & voies navigables, a effectué un déplacement sur l’île d’Ouessant, ce 25 juillet. Elle y a rencontré Jean-Jacques Barreau, Directeur Général des Services du Parc naturel régional d'Armorique (PNRA) ainsi que Denis Palluel, Maire de Ouessant, qui lui ont présenté leurs projets, au travers des visites du phare du Stiff, de l’Écomusée et du Musée des Phares & Balises.

Le Phare du Créac'h qui abrite le Musée des Phares & Balises Guillaume Lecuillier

Visites, réunions de travail, rencontres sur le terrain, à terre ou en mer : chaque été, la Région organise son “Tro Breizh” touristique. Une mise en lumière des richesses touristiques et patrimoniales de la Bretagne mais aussi, et surtout, l’occasion pour Anne Gallo, la Vice-présidente de la Région, de rencontrer et d’échanger avec les acteurs locaux sur les attentes et besoins respectifs, les moyens à mobiliser pour mieux travailler ensemble, les perspectives…

Elle a débuté la deuxième semaine de cette tournée d’été à Ouessant autour de la valorisation du patrimoine. Essentiel pour le développement de l’île, cet héritage est valorisé par les musées auxquels la Région accorde une grande attention. Ils constituent de formidables vecteurs de valorisation et de conservation du patrimoine culturel et historique en Bretagne.

Anne Gallo a ainsi pu découvrir le Musée des Phares & Balises et échanger sur les projets à l'étude avec Jean-Jacques Barreau, Directeur du Parc. Entrée du musée par la cour d'honneur et parcours permettant une sortie côté mer, nouvelle scénographie, ouverture du phare à la visite, complémentarité avec le centre d'interprétation en projet à Brest... : autant de pistes en cours d'exploration.

 

L’écomusée du Niou-Huella

Elle a ensuite visité l’Écomusée du Niou-Huella, l’un des plus anciens écomusées de France. Fondé en 1968, il recèle des trésors, héritages de l’habitat traditionnel, de l’histoire de l’île et des modes de vie insulaires.

Alors que l’une des maisons du musée a été détruite, l’été dernier, par un incendie volontaire, ce sont des collections entières, offertes par les familles ouessantines, qui ont été perdues. L’écomusée du Niou-Huella est toutefois resté partiellement ouvert au public et le Parc naturel régional d’Armorique, gestionnaire du site, ambitionne de récréer le parcours permanent de visite. La Région le soutient via le FRAR, le Fonds Régional d'Aide à la Restauration pour les Musées, mobilisé pour financer le plan de restauration des vestiges retrouvés après le sinistre.

L'hôtel du Roc'h Ar Mor reprend vie

Pour terminer sa journée sur l'île, Anne Gallo a rencontré Franck Jaclin, qui a déjà beaucoup oeuvré pour le développement d'une nouvelle offre touristique sur la pointe nord du Finistère. Il venait de signer, le matin même, le rachat de l'hôtel-restaurant du Roc'h Ar Mor fermé depuis 2014. Franck Jaclin bouillonne d'idées pour y recréer un lieu d'accueil des touristes venus pour quelques jours à Ouessant mais aussi, tout au long de l'année, pour des groupes, des séminaires d'entreprises... La Région l'accompagne dans ce projet qui se veut parfaitement intégré à la vie et aux activités déjà proposées sur l'île afin d'apporter aux visiteurs une offre de séjour complète.

Le FRAR : l’un des soutiens aux musées  apportés par la Région

Mis en place sur l’ensemble du territoire national en 1982 à l’initiative du Ministère de la Culture, le FRAR est un dispositif d’accompagnement financier partagé et co-piloté, à parts égales, par l’État (DRAC) et les Régions. Il permet de financer les travaux de restauration réalisés par les professionnels (restaurateurs, métiers d'art) agrées par le Service des musées de la Direction des Patrimoines.

En effet, après un achat ou dans la perspective d'une exposition, la restauration d’une œuvre ou d’un objet s’avère parfois être une étape nécessaire. La bonne conservation et la capacité des œuvres à être exposées ou prêtées en dépendent.

Les études concernant l'état des collections, l'aménagement de réserves et les opérations de conservation préventive sont également soutenues grâce à ce fonds.

En Bretagne, la Région y consacre en moyenne chaque année 50 000 €. En 2017, avec une intervention régionale de 54 600 €, ce sont 17 œuvres qui ont été restaurées.

Il constitue l’un des volets d’accompagnement de la Région Bretagne aux 35 “Musées de France”, dont font partie le Musée des Phares & Balises et l’Écomusée de Ouessant. Ces musées constituent de formidables vecteurs de valorisation et de conservation du patrimoine culturel et historique en Bretagne, la Région a donc choisi de les accompagner par plusieurs biais :

  • en cas de projets structurants d’investissement relatifs à la construction, à l’extension ou à la modernisation de leurs équipements ;
  • au travers des dispositifs paritaires constitués avec l’État – le Fonds Régional pour l’Acquisition des Musées (FRAM) et le Fonds Régional d’Aide à la Restauration (FRAR) ;
  • pour les expositions temporaires, reconnues par le label « exposition d’intérêt national » ou présentant un intérêt régional du fait de leur dimension collective, de leur caractère itinérant, innovant et exemplaire.

Tags : Patrimoine

Modifié le


Partagez ce contenu