Le CESER adopte un voeu en faveur d'une politique ferroviaire ambitieuse

Le CESER attire de façon urgente l’attention sur la nécessité de penser la réforme ferroviaire dans sa capacité à répondre aux besoins des populations et aux enjeux d’un aménagement et d’un développement durables de tous les territoires.

 Le CESER a toujours, dans ses différents avis et travaux, rappelé son attachement au maillage régional des infrastructures de transport ferroviaire pour un développement de tous les territoires et la réponse aux besoins de mobilité des populations.

Dans la continuité de son vœu et de son avis sur le pacte d’accessibilité pour la Bretagne, le CESER exprime ses encouragements à l’amélioration de l’accessibilité de la Bretagne, à son désenclavement comme à son rayonnement et à son ouverture vers les régions voisines.

Dans l’attente des conclusions de la mission Rol-Tanguy, le CESER rappelle son attachement au service public ferroviaire et à son approche globale en termes d’infrastructures, d’investissements, de moyens humains et financiers, d'organisation des transports, de relation au temps et à la vitesse, de services et de mobilités.

Alors que le projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire vient d’être adopté par le Sénat et dans le contexte d'un conflit social majeur à la SNCF qui s’accompagne d’un débat de société, le CESER souhaite attirer de façon urgente l’attention sur la nécessité de penser la réforme ferroviaire dans sa capacité à répondre aux besoins des populations et aux enjeux d’un aménagement et d’un développement durables de tous les territoires, et de construire sur cette approche une politique publique de transport et d’accessibilité.

Traiter les enjeux ferroviaires dans le sens de l’intérêt général est particulièrement important dans une région excentrée dont les collectivités territoriales viennent unanimement d’approuver un pacte d’accessibilité, sur lequel elles attendent « un effort historique » et des engagements de l’Etat pour la qualité de la desserte de la Bretagne, en particulier à partir de l’ouest.

Les investissements réalisés par la Région Bretagne et les collectivités territoriales pour le transport public ferroviaire, notamment le TER, démontrent l’attachement à cet outil des acteurs publics et les données de fréquentation celui des usagers. Concrétiser la transition énergétique et écologique oblige à des choix et à des réorientations pour un développement plus durable, et exige une solidarité réelle et juste.

Alors que s’élabore en Bretagne le projet Breizh Cop, qui invite à construire ensemble un nouveau chemin, le CESER de Bretagne estime que « les chemins de fer » méritent une place de choix dans les enjeux de développement durable, de cohésion sociale, et de cohésion des territoires reliés entre eux et ouverts vers les autres.