Améliorer l’accueil et l’hébergement des lycéens
L’internat du lycée de Brocéliande a été inauguré

À la rentrée prochaine, les lycéens internes de la cité scolaire Brocéliande, à Guer, investiront un équipement flambant neuf. Exemplaire en matière d’éco-construction, ce tout nouvel internat a été inauguré jeudi par Isabelle Pellerin, Vice-présidente de la Région Bretagne en charge des lycées, et Marie-Hélène Herry, représentante du Département du Morbihan.

Esquisse de l'Internat du lycée polyvalent de la cité scolaire Brocéliande Cabinet CRAS - Rennes

Faisant de l’amélioration du bâti une de ses priorités, la Région engage d'importants investissements dans les 116 lycées publics dont elle a la charge afin d’offrir les meilleures chances de réussite à tous les jeunes Bretons.

Un internat de 162 lits éco-exemplaire

En lisière de la forêt de Paimpont, le lycée polyvalent de la cité scolaire Brocéliande, dirigé par Hervé Agnoletti, en constitue un bel exemple.

Le Conseil régional vient d’y mener un vaste chantier de modernisation : la réalisation d’un nouvel internat pour satisfaire la demande d’hébergement des lycéens (près de 140 internes cette année sur 805 élèves).

Vingt mois après la pose de sa première pierre, l’équipement de 162 lits est désormais prêt à accueillir les jeunes en plein cœur de la cité scolaire et à prendre ainsi le relais des internats garçons et filles, situés dans les bâtiments C et D, d’une capacité actuellement insuffisante.

Conçu par le cabinet d’architecture Cras (Rennes), le lieu d’hébergement (3 500 m² sur 5 niveaux) regroupe aussi, en rez-de-chaussée, un foyer, 2 salles d'activités, un atrium, un bureau pour le CPE ainsi que le pôle de prévention santé (infirmerie) de l’ensemble de la cité scolaire.

Chaque étage propose plusieurs dizaines de chambres de 4, des salles d’études et des salles informatiques.

Afin de répondre à l’objectif de réduction des consommations énergétiques fixé par la Région, le bâtiment a été construit dans une structure béton/bois, avec un bardage en châtaignier pour les façades extérieures, une isolation renforcée (laine de verre et laine de bois) et une toiture végétalisée. Il est aussi doté d’un système de ventilation double-flux avec récupération d’énergie sur l’air extrait.

Les cheminements extérieurs de la cité scolaire ont par ailleurs été mis en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Une chaufferie bois à l’œuvre depuis un an

Parallèlement, une chaufferie bois d'une puissance de 850 kW a été installée sur la cité scolaire et le réseau de chaleur alimentant l’ensemble des
bâtiments a été entièrement refait et étendu.

Parfaitement intégrée dans l’environnement boisé du site, cette chaufferie, fonctionnant avec deux chaudières, est entrée en service au mois de mars 2017.

Un investissement de 11,75 M€ au total

Le coût de l’ensemble de ces réalisations s’élève à 11,75 M€, dont plus de 10 M€ pris en charge par la Région Bretagne.

Le Département du Morbihan y a contribué à hauteur de 1,2 M € (760 000 € pour la réalisation de la chaufferie et 453 000 € pour la création du pôle prévention santé). L’ADEME a, de son côté, participé au financement de la chaufferie (413 000 €) au titre de son Fonds chaleur.

La restructuration de la cité scolaire se poursuit

La livraison du nouvel internat et la mise en service de la chaufferie bois s’inscrivent dans le vaste projet de restructuration engagé dans la cité scolaire, en vue d’améliorer le confort de ses usagers, élèves et enseignants, en augmentant les performances énergétiques de ses bâtiments.

Avant ces toutes récentes opérations, la Région avait déjà mené différents chantiers, tels que la rénovation des toitures et installations techniques des ateliers pédagogiques poids lourds (2,12 M€).

Une nouvelle piste d’entraînement pour les formations en conduite de poids-lourds a ensuite été livrée au printemps 2017 (coût 60 000 €).

Dans le cadre de son Schéma Directeur Immobilier, la Région va poursuivre la restructuration de la cité scolaire. Plusieurs scenarii sont en cours d’études. Ils portent notamment sur le devenir des bâtiments C, D et E, abritant jusqu’ici notamment les internats garçons et filles, ainsi que sur l’amélioration de la performance énergétique du bâti.

La Région mobilisée pour satisfaire les demandes d’hébergement en internat

La construction du nouvel internat du lycée de la cité scolaire Brocéliande obéit à la volonté de la Région d’améliorer les conditions d’hébergement des élèves internes bretons.

Ces dernières années, la livraison des internats du lycée maritime Florence-Arthaud à Saint-Malo, du lycée professionnel Louis-Guilloux à Rennes et le réaménagement de celui du lycée Fulgence-Bienvenüe à Loudéac, ont déjà permis d’accroître les capacités d’accueil de 300 places en Bretagne.
En 2016, le nombre d’internes était en légère augmentation dans les 116 lycées du réseau public breton avec 12 745 internes (15,7% des 81 128 élèves), soit 121 de plus qu’en 2010.

En 2016 toujours, 24 065 des 146 085 élèves recensés dans les 248 lycées publics et privés étaient internes (16,5%), une proportion relativement stable par rapport à 2010 (-0,4%).

Retrouvez ci-dessous le communiqué complet, ainsi que des illustrations.

Tags : lycées

Modifié le


Partagez ce contenu