Les décisions par politiques publiques (CP du 19 février 2018)

Au terme de la première Commission permanente de l’année, le 19 février dernier, la Région consacre 482 M€ à la mise en oeuvre de ses politiques, via plus de 1 400 opérations (dépenses d’investissement et de fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Parmi les décisions votées, on peut retenir :

Aménagement du territoire

3,5 M€ pour les contrats Europe-Région-Pays
La Région accompagne la mise en œuvre de ces contrats sur 2014-2020 à travers le soutien apporté ce mois-ci à 31 opérations, parmi lesquelles la réhabilitation du musée des Jacobins (800 000 €) dans le Pays de Morlaix, la restructuration de l’espace commercial de Kercado (300 000 €) dans le Pays de Vannes, ou encore la création d’un pôle de services à la population en centre–bourg de Bréal-sous-Vitré dans le Pays de Vitré Porte de Bretagne (100 000 €).

Numérique : 1,39 M€ pour Mégalis Bretagne
Au-delà de l’animation de la plateforme d’administration électronique des collectivités bretonnes et du développement des usages, le syndicat mixte Mégalis Bretagne s’est vu confier la gouvernance du projet Bretagne Très Haut Débit (BTHD). Afin de mener à bien ces missions, le syndicat percevra en 2018 la même subvention qu’en 2017 de la part de la Région, à savoir 568 200 € au titre de l’aide au fonctionnement et 816 780 € pour la gouvernance de BTHD.

Economie

Nouvelle édition de l’appel à projets “expérimentation d’innovations numériques”
Après avoir soutenu 14 initiatives en 2017, la Région lance un nouvel appel à projets destiné à encourager les collaborations entre PME, au croisement des filières : les unes spécialisées dans le numérique, les autres à la recherche de solutions innovantes qu’elles se proposent d’expérimenter pour en faciliter l’émergence et le développement. L’appui financier se traduit par une subvention de 50 000 € maximum ou par une avance remboursable pouvant atteindre 150 000 €. Les dossiers sont à déposer avant le 14 mai. Toutes les d’infos sont ici.

1 M€ pour le soutien à l’innovation et au transfert de technologie
Dont 600 000 € viennent alimenter le Fonds régional d’innovation en Bretagne. Depuis 2013, en partenariat avec Bpifrance, ce FRIB accompagne les projets innovants, portés par de petites entreprise et start-up, dans la phase amont de leur validation technico-commerciale.

Parallèlement, ce mois-ci, ce sont également 400 000 € que la Région accorde, au titre de l’année 2018, au dispositif Emergys Bretagne, porté par la fédération “7 Technopôles Bretagne”. Cet incubateur régional vise pour sa part à favoriser l’émergence et la structuration de projets de création d’entreprises innovantes. En 2017, 57 projets en ont bénéficié.

300  000 € pour SATT Ouest Valorisation
Le soutien de la Région à l’innovation c’est aussi l’aide annuelle de 300 000 € (à laquelle s’ajoutent 300 000 € de FEDER) dédiée au programme régional de maturation de projets d’innovation porté par Ouest Valorisation. Une douzaine de projets d’une durée de 12 à 18 mois pourront être mis en œuvre.

75 000 € pour un projet de ressourcement du CEVA
En lien avec les CNRS de Grenoble et Aix-Marseille, le Centre d’étude et de valorisation des algues collabore autour d’un projet de ressourcement retenu dans le cadre d’un appel à projets de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). L’enjeu est de mieux comprendre la génomique marine et les capacités du microbiote digestif humain en vue de produire de nouveaux ingrédients pour la nutrition en santé humaine, animale, végétale ou dans la cosmétique. 

9 entreprises soutenues par les dispositifs Inno
515 000 € sont accordés sous forme de subventions ou d’avances remboursables :
* 5 entreprises dans le cadre de Inno R&D : avance remboursable de 134 000 € pour Bookbeo à Le Faou, et 237 000 € pour Artefacto à Betton ; subvention de 26 400 € pour CIDEC à St-Evarzec, 50 000 € pour Ar-Tekh à Lamballe et 35 000 € pour Hy Generation à Vannes.
* 4 entreprises dans le cadre d’Inno Conseil : (aide plafonnée à 15 000 €) : Agence Unique à Péaule (1 300 €), Frigo Magic à Rennes (12 000 €), Breizh Angel à Châtelaudren (4 000 €) et Celtibreizh à Paimpol (15 000 €).

150 000 € pour InOut 2018
La première édition d’InOut, organisée par Rennes Métropole, aura lieu du 14 au 18 mars prochain. L’idée est d’accompagner la révolution numérique dans le domaine des mobilités autour de débats et de défis technologiques notamment. Les confrontations d’idées et les expérimentations dans les entreprises viendront prolonger l’événement. Budget total de l’opération 2 M€ financés principalement par l’État (790 000 €) et Rennes Métropole (416 000 €).  

1,2 M€ pour le “Plan industriel breton” du CETIM
Après une première subvention de 800 000 € accordée en décembre dernier, la Région complète son soutien à l’opération par une nouvelle aide de plus de 390 000 €. L’enjeu de la démarche portée par le CETIM est d’apporter aux PME industrielles bretonnes l’ensemble des solutions possibles pour accompagner leur développement et pour s’adapter aux mutations auxquelles l’industrie est confrontée. Entre autres actions, on retrouve, la 2e édition du programme Industrie du futur, des aides au conseil, l’accompagnement de grappes d’entreprises…

2 M€ dédié au Pass Commerce Artisanat 2018
Porté par les intercommunalités (EPCI) qui le souhaitent avec le soutien de la Région, le dispositif vise à accompagner le développement des TPE du commerce et de l’artisanat de proximité (-de 7 salariés en CDI) dans les communes de moins de 5 000 habitants ou en zone de revitalisation rurale (ZRR). L’enjeu est de soutenir les petites entreprises de proximité mais aussi de contribuer au dynamisme des centres-bourgs...

3,1 M€ pour Bretagne Commerce International
Contribuant à hauteur de 78% au fonctionnement de BCI, ce budget permettra à BCI de mener ses actions : sensibilisation et information des entreprises, soutien des entreprises déjà exportatrices, information et veille stratégique, prospection d’acteurs étrangers.

Agriculture

Cette première commission permanente de l’année est l’occasion de voter de nombreuses enveloppes annuelles dédiées aux programmes d’action :

5,5 M€ pour le Programme de développement rural
Au titre de l’année 2018, la Région réserve une enveloppe de 5 M€ pour le financement des appels à projets visant à soutenir, dans le cadre du PDR, les investissements d’amélioration de la performance globale et de la durabilité  des exploitations (matériels agro-environnementaux et la modernisation des exploitations).
Elle participe par ailleurs à hauteur de 500 000 € au plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles sur le volet “rénovation des bâtiments et équipements associés pour l’économie d’énergie et la limitation de gaz à effet de serre”.

150 000 € de participation à la dotation Jeune agriculteur pour l’année 2018, en complément de la participation du FEADER et de l’État. 

200 000 € pour la 4e année d’application des programmes Breizh Forêt Bois Boisement (boisement de terres non-agricoles) et Breizh Forêt Bois transformation (transformation de boisements de qualité médiocre en futaie productive).

500 000€ pour le programme Breizh Bocage (300 000 € pour les volets stratégie & animation, et

200 000 € pour accompagner la création, la restauration de linéaires et la taille de formation).

200 000 € pour l’animation du Pass’Bio
Le Pass’Bio aide les agriculteurs en activité qui envisagent une conversion de leur exploitation en agriculture biologique. L’enveloppe de 200 000 € comprend le financement de l’instruction des dossiers, confiée à Initiative Bio Bretagne, et les aides visant à soutenir les coûts de transformation.
Aussi, lors de cette commission permanente 22 Pass’Bio ont-ils été financés pour un montant total de 23 000 €.

500 000 € pour les économies d’énergie
Grâce à cette enveloppe, pourront être soutenues les acquisitions de pré-refroidisseurs de lait et de récupérateurs de chaleur sur les tanks à lait ou de pompes à chaleur à haute performance dans les exploitations laitières.
Ce mois-ci, ce sont notamment 41 exploitations qui ont été soutenues pour l’installation d’un de ces équipements pour un montant total de plus de 73 000 €.  

220 000 € pour soutenir les organisations agricoles
En ce début d’année la Région accorde une aide à 6 organisations pour qu’elles puissent mener à bien leurs actions en 2018 :
* Les Jeunes agriculteurs de Bretagne : 45 000 €,
* Terres de liens : 20 000  €,
* Bienvenue à la ferme : 40 000 €,
* CNPF services généraux : 45 000 €, qui bénéficie par ailleurs d’une aide de 14 000 € pour l’organisation d’un programme de formation des propriétaires à la gestion forestière,
* AILE : 45 000 €,
* Solidarités Paysans de Bretagne : 45 000 €.

Plus de 142 000 € pour ABIBOIS
Abibois fait partie des structures aidées dans son fonctionnement par la Région. Au titre de l’année 2018, elle perçoit 45 000 €. Par ailleurs, lors de cette commission permanente, la Région lui accorde deux autres subventions : l’une destinée à soutenir son programme de promotion du bois dans la construction et l’éco-rénovation, et la seconde pour son programme “Forêt Bois et territoires” qui vise à faire émerger une culture de la filière forêt-bois dans les collectivités territoriales.    

Près de 40 000 € pour soutenir les investissements réalisés par 3 exploitations en vue de transformer leur activité et/ou passer à la vente directe pour un montant total d’investissement de 107 000 €.

12 000 € pour l’installation de deux exploitants de plus de 40 ans.

60 000 € pour la création d’une unité de méthanisation à La Chapelle Blanche (22).

100 000 € pour le Salon de l’agriculture de Paris
Cette subvention est accordée à la Chambre régionale d’agriculture qui était chargée d’organiser la représentation bretonne au SIA avec l’espace “Terres et Mers de Bretagne”, en lien avec le Comité Régional des pêches, de Comité régional de la Conchyliculture et le Comité départemental des pêches du Morbihan.

Plus de 76 000 € pour la filière équine
Qui se traduisent, d’une part, par une subvention de plus de 25 000 € pour soutenir l’animation et la coordination de manifestations par le Comité régional d’équitation de Bretagne, d’autre part, par un soutien au fonctionnement du Conseil des équidés de Bretagne, tous les deux basés à Lorient. C’est aussi l’organisation du Congrès national des chevaux territoriaux qu’épaule la Région avec une aide de 14 000  € accordée à l’association Faire à Cheval de Hennebont.

Mer

1 M€ c’est la contribution annuelle de la Région au Syndicat Mixte des ports de pêche-plaisance de Cornouaille : 350 000 € en section fonctionnement et 650 000 € pour les investissements.

200 000 € pour la constitution des réserves foncières
La pression foncière sur le littoral peut être un frein à la transmission et l’installation d’entreprises conchylicoles. C’est pourquoi la Région soutient l’action de la SAFER et lui réserve, pour ce volet, une enveloppe de 200 000 € pour l’année 2018.

2,8 M€ dégagés pour la pêche et l’aquaculture
Cette 1re commission permanente de l’année est l’occasion de définir les enveloppes annuelles régionales destinées à cofinancer les différentes mesures du FEAMP, parmi lesquelles :

Efficacité énergétique et atténuation du changement climatique : 312 000 € pour les investissements à bord en vue (hors moteur) et 52 000 € pour les moteurs. Ce mois-ci, ce sont par exemple 3 remotorisations qui sont financées : à hauteur de 13 700 € par des crédits Région et 27 400 € par des crédits FEAMP.
* 642 000 € pour les investissements productifs en aquaculture. Ce mois-ci, 5 projets sont accompagnés pour un montant d’aides régionales de 56 600 €.
* 262 500 € pour l’augmentation du potentiel des sites aquacoles,
* 313 000 € pour les investissements en vue d’une activité de transformation des produits de la pêche et de l’aquaculture,
* 545 000 € pour les investissements dans les ports de pêche, sites de débarquement et halles de criées,
* 259 000 € pour l’aide à la création d’entreprises par les jeunes pêcheurs...   

112 000 € pour la SNSM
Dans le cadre de la convention triennale qui la lie à la SNSM, la Région participe financièrement à l’acquisition et à la modernisation des embarcations. Ainsi, 83 750 € sont accordés à la station de Camaret pour la modernisation du carénage d’un canot tout temps et l’acquisition d’un semi-rigide, 16 250 € pour la station de Plouguerneau qui rénove le carénage d’une vedette et enfin, 12 000 € à celle de Trébeurden-l’Île Grande pour l’acquisition d’un semi-rigide.

25 000 € pour le Réseau Respect Océan
Porté par l’association RSE & Développement et initié par Raphaëlla Le Gouvello, le Réseau Respect Océan consiste à créer un groupe des entreprises bretonnes « championnes » de l’économie bleue et à valoriser leurs actions pour un développement durable du domaine maritime. L’aide régionale vise à soutenir le programme d’actions 2018.

55 000 € de cotisation annuelle à l’AGLIA, l’Association de Grand Littoral Atlantique.

760 000 € pour le fonctionnement des ports bretons
En tant que propriétaire des infrastructures portuaires, la Région prend en charge des dépenses de fonctionnement liées à l’entretien et à l’exploitation de ses 22 ports (eau, électricité, prestations de relevée bathymétriques, d’entretiens de cales…).
Ainsi 120 000 € sont réservés aux ports Finistériens, 300 000 € aux ports morbihannais, et 340 000 € aux ports costarmoricains et brétilliens.

Transports

102, 5 M€ pour les transports urbains, scolaires et maritimes
Conformément au budget voté en février, la Région affecte 102,5 M€ aux transports urbains, scolaires et maritimes suivis, au quotidien, par ses quatre antennes départementales basées à Saint-Brieuc, Quimper, Rennes et Vannes. 

5,4 M€ pour la modernisation du réseau ferroviaire
À travers 4 opérations : la mise en place d’une maintenance renforcée sur la ligne Dinan-Lamballe jusqu’en 2020 ( 1 M€), la création d’un passage souterrain en gare de Guichen/Bourg-de-Comtes (4 M€), la création d’un pôle gare scolaire autour du futur lycée de Liffré (280 000 €) et le financement de travaux connexes à la création du viaduc de Saint-Médard-sur-Ille (déviation de caténaires - 57 500 €).

Environnement & transition énergétique

140 000 € pour le plan régional des déchets
C’est à la Région qu’il revient désormais d’élaborer un plan régional de gestion et de prévention des déchets, toutes catégories confondues. L’enjeu est de réduire leur quantité, de leur donner une 2e vie et de les transformer en ressources.

70 000€ pour le programme Envir’A des artisans
Ce programme, porté par la Chambre régionale des métiers et de l’artisanat, vise à bien gérer les déchets produits par les 55 000 artisans bretons, et notamment ceux du BTP. La Région participe à son financement depuis sa création, en 2001. L’objectif, aujourd’hui est d’aider les entreprises à aller vers l’économie circulaire et la performance environnementale.

Jeunes, lycéens et apprentis

39,8 M€ de travaux dans les lycées publics
Après avoir dédié 100 M€ à la modernisation du bâti des lycées publics en 2017, la Région y consacre près de 40 M€ lors de cette commission permanente : 12,2 M€ à la restructuration d’un bâtiment au lycée Henri-Avril de Lamballe, 1,8 M€ pour des travaux de sécurité électrique et incendie au lycée Bréquigny à Rennes, ou encore 630 000 € pour les études préalables au réaménagement des espaces sportifs du lycée Paul-Sérusier à Carhaix.

6,9 M € pour les aménagements des lycées privés
Parallèlement, la Région participe aux travaux réalisés dans les établissements privés. Ainsi le lycée Saint-Joseph Saint-Marc à Concarneau se voit allouerune subvention de 1 M€ pour la réalisation d’un internat. Le lycée Saint-Joseph à Vannes bénéficie d’1 M€ de crédits régionaux pour la construction d’un bâtiment destiné aux formations supérieures.

1,8 M € pour l’équipement des lycées publics & privés
- acquisition d’équipements pédagogiques : par exemple, pour les formations de la filière agroalimentaire/alimentation/cuisine, un surgélateur pour le lycée Louis-Guilloux à Rennes (38 000 €), une cellule de congélation pour le lycée La Closerie à Saint-Quay-Portrieux (3 000 €) ;
- achat d’équipements permettant aux établissements de fonctionner et d’accueillir de nouvelles formations : mobiliers, matériels d'entretien et de maintenance ou encore pour les services lingerie et restauration…

40 M€ pour le fonctionnement des lycées publics et privés
D’ici au 30 mars, la Région attribue un premier acompte de la dotation de fonctionnement 2018 à 120 lycées et EREA publics (28 M€) ainsi qu’à 71 lycées privées (12 M€). Le versement du solde 2018 interviendra en juin.

6 M€ pour l’équipement informatique des lycées
Dans le cadre de sa politique de développement du numérique éducatif, la Région finance la mise à disposition d'équipements (ordinateurs, logiciels ou périphériques) dans l'ensemble des lycées publics et l’accès à un débit internet confortable de 30 Mo/s.

1 M€ pour la mobilité des lycéens, apprentis et étudiants
Le dispositif régional de bourses de mobilité individuelle « Jeunes à l'international », destiné aux lycéens en Bac pro et aux étudiants en BTS et IUT, se voit doté d'1 M€ pour le second semestre 2017-2018, correspondant à 1 500 aides.
Parallèlement, la Région accorde 61 300 € pour des voyages d’études réalisés en Espagne, aux Pays-Bas, au Portugal et au Royaume-Uni par 172 apprentis de la CMA du Finistère (Quimper) et des Côtes d’Armor (Ploufragan), de la CCI d’Ille-et-Vilaine (Rennes) et de l’ASPECT (Rennes).
La collectivité participe aussi aux déplacements de  160 étudiants de formations sanitaires et sociales en Belgique, République Tchèque et au Canada pour y découvrir d'autres systèmes de soins.

407 000 € pour 75 projets éducatifs Karta
À travers son dispositif Karta, la Région soutient les projets éducatifs menés par et pour les lycéens autour de 5 thèmes : santé, développement durable, ouverture au monde, éducation à l'art, lutte contre les discriminations. 75 initiatives, déposées dans le cadre du 3e appel à projets 2017-2018, ont fait l'objet d'une subvention de la Région en février.

38,8 M€ pour le fonctionnement pédagogique des Centres de formation d'apprentis
Afin d'assurer le fonctionnement pédagogique de 29 centres de formation des apprentis (CFA), la Région affecte une première enveloppe de 38,8 M€. 

16 M€ pour les aides aux employeurs d'apprentis
Afin de promouvoir l'apprentissage, la Région apporte son soutien aux entreprises, associations et structures publiques qui emploient des apprentis à travers différentes aides individuelles cumulables, complétant les aides accordées par l’État.

Évolutions de la carte des formations professionnelles initiales : 39 ouvertures de section
Conformément aux orientations stratégiques arrêtées lors de la session de décembre 2017, la Région fait évoluer la carte scolaire des formations professionnelles initiales, sous statut scolaire et en apprentissage. Parmi les 57 ouvertures, fermetures, augmentation de capacités ou encore expérimentations effectives à la rentrée 2018, on peut noter 39 ouvertures de formation, du CAP au Master, et 5 pérennisations après expérimentation.

Recherche, enseignement supérieur

951 600 € pour Biogenouest
Ce dispositif permet de financer à la fois des équipements scientifiques et des postes d’ingénieurs et techniciens dédiés au bon fonctionnement des plate-f0rmes technologiques. Sont parties prenantes l’Université de Rennes 1, l’INRA, l’INSERM et le CRNS.

786 300 € pour le c@mpus numérique
Le c@mpus numérique, financé à parité par la Région et l’État, permet aux 4 universités bretonnes d’être connectées en permanence. Son déploiement se poursuit tant sur le plan des équipements que des services.

158 500 € pour le Cancéropôle Grand Ouest
Associant les 3 Régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire, le CGO poursuit son action en faveur de la recherche contre le cancer en soutenant les équipes (en Bretagne, Université Rennes 1, INSERM, CHU de Rennes) via un appel à projets annuel.

45 200 € pour le dispositif Boost’Europe
Ce dispositif, lancé il y a un an avec le soutien de la Région, vise à encourager les équipes bretonnes à s’impliquer dans des projets européens de recherche. L’Université de Rennes 1, l’INRA, l’INRIA et le CHU de Brest ont ainsi pu candidater à différents appels à projets.

45,6 M€ pour les écoles sanitaires et sociales
Une trentaine d’instituts (IFSI, Askoria, IFTEK...) formant aux carrières sanitaires et sociales bénéficient, en ce début d’année, d’une dotation de fonctionnement de la part de la Région, responsable de ces formations supérieures.

500 000 € pour les bourses sanitaires et sociales
C’est aussi la Région qui attribue des bourses aux élèves, issus de milieux modestes, qui suivent ces formations.

Formation tout au long de la vie

6,3 M€ pour les Chèques formation, validation, reconversion
Dispositif phare de la Région, le Chèque formation (5,6 M€) permet aux demandeurs d’emploi de reprendre une formation diplômante afin de faciliter le retour vers l’emploi. Les deux autres aides individuelles permettent, l’une, d’être accompagné dans un projet de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), et l’autre, de s’engager dans un nouveau parcours de formation suite à un licenciement.

414 800 € pour des Actions Territoriales Expérimentales
La Région a la possibilité d'activer son dispositif « Action territoriale expérimentale » (ATE) pour répondre à un besoin précis, repéré localement, d'une ou plusieurs entreprises proposant des emplois durables. Neuf actions sont accompagnées en ce début d’année notamment pour former des demandeurs d’emploi ou jeunes décrocheurs aux métiers de l’écoconstruction, de l’isolation thermique par l’extérieur ou encore de maçon gros œuvre.

32,1 M€ pour le programme Bretagne Formation
Ce programme recense la grande majorité des actions de formation professionnelle agréées et financées par la Région pour les demandeurs d’emploi.

38,3 M€ pour la rémunération des stagiaires
Tout stagiaire suivant une formation professionnelle agréée par la Région peut prétendre à une rémunération assortie d’une aide au transport et à l’hébergement-restauration (programme Bretagne formation).
La collectivité alloue également des bourses POP (préparation orientation professionnelle) et CAQ (contrat d’accès à la qualification).

Tourisme - patrimoine - voies navigables

40 000 € de primes Skoaz ouzh skoaz (SOS)
Ce sont 4 communes, Glomel et Saint-Connec dans les Côtes d’Armor, Ploudiry et Pluguffan, dans le    Finistère, qui bénéficient chacune d’une prime SOS  de 10 000 € pour avoir réussi à mobiliser la population et à récolter des dons pour aider à la restauration de leurs édifices religieux, églises ou chapelles.

 

Culture

1,65 M€ pour l’Orchestre symphonique de Bretagne
Basé à Rennes mais rayonnant sur toute la Bretagne, l’OSB s’est installé début 2018 dans le tout nouveau Couvent des Jacobins. En 2018, il développera notamment un partenariat avec le Pays de Galles. L’orchestre est soutenu dans ses projets dans le cadre d’une convention d’objectifs sur 2016-2019.

825 000 € pour les musiques et danses bretonnes

Les trois confédérations œuvrant sur le territoire en faveur des bagadoù et des cercles celtiques se répartissent d’importantes aides régionales pour leurs projets 2018 : Bodadeg ar Sonerion (415 000 €), Kendalc’h (220 000 €) et War’l Leur (210 000 €).

300 000 € pour l’école européenne d’art de Bretagne
Avec près de 900 étudiants, elle est devenue la plus grande école d’art française regroupant les sites des Beaux-Arts de Rennes, Quimper, Brest et Lorient. La Région l’accompagne dans son fonctionnement au côté des 4 villes, de l’État et de l’Europe.

300 000 € pour le Pont supérieur (spectacle vivant)
�À cheval sur Rennes et Nantes et financé par les deux Régions, cet établissement d’enseignement supérieur forme musiciens, danseurs et comédiens aux métiers d’interprètes et de pédagogues.

212 000€ pour Accueil des tournages en Bretagne
Depuis Rennes, ce bureau d’accueil propose aux producteurs et réalisateurs différents services visant à faciliter la mise en œuvre de leurs projets : décors intérieurs et extérieurs, techniciens et comédiens…

138 000 € pour Cinéphare et mission Zoom Bretagne
Basée au Relecq-Kerhuon, cette association s’appuie sur un réseau d’une cinquantaine de salles de cinéma situées en zone rurale ou périurbaine dont la vocation est d’offrir aux cinéphiles une programmation variée et de qualité. Cinéphare s’est aussi vue confier par la Région la mission de diffuser des œuvres tournées ou liées au territoire (Zoom Bretagne).

Sport

426 000 € pour le Campus Sport Bretagne
Basé à Dinard et Rennes, le Campus d’excellence, géré par un GIP, est soutenu dans ses missions d’accueil des sportifs de haut niveau, de formation aux métiers du sport, de recherche et développement dans ce
domaine.

Langues de Bretagne

1,1 M€ pour l’association Diwan
La Région accompagne Diwan dans ses actions de promotion de la langue bretonne, notamment celles menées pour animer et utiliser le breton dans les internats bilingues.

255 300 € pour l’enseignement du breton aux adultes
Trois associations, Skol an Emsav, à Rennes, Mervent, à Plonéour–Lanvern et Stumdi, à Landerneau, se répartissent cette aide globale pour former les adultes à la langue bretonne, sous la forme de cours du soirs et de stages.

91 600 € pour Dihun Breizh et Div Yezh Breizh
Les deux associations de parents d'élèves, Dihun Breizh (Pontivy) dans les écoles catholiques et Div Yezh (Rostrenen) dans les écoles publiques, militent pour l'enseignement du breton auprès des jeunes enfants.

Plus de 300 000 € pour les Ententes de pays
Ces Ti ar Vro regroupent, sur un territoire, les associations ou fédérations œuvrant au développement de la culture et des langues de Bretagne. Elles interviennent en matière d’enseignement et de formation pour adultes, de création culturelle, de loisirs ou de sports. Sont aidés en février Sked (Brest), Ti ar Vro Quimper, Ti ar vro Leon (Lesneven) , Ti ar vro Trefer-Guelou (Cavan), Ti ar Vro Bro Kemperle (Riec-sur-Belon) et Skeudenn Bro Roazhon (Rennes).

100 000 € pour la fédération des radios en breton
L’association Brudan Ha Skignan fédère les radios locales associatives qui produisent et diffusent des programmes en langue bretonne afin, notamment, d'échanger et de coproduire des programmes.

133 000 € pour la langue gallèse
Différentes structures œuvrant pour la pratique du gallo sont aidées par la Région dans leur fonctionnement : l’Institut de la langue gallèse et Chubri à Rennes, Cllassiers à Fleurigné et la Granjagoul à Parcé.

Économie sociale et solidaire

78 000 € pour l’Union régionale des SCOP
Au titre de l’année 2018 et dans le cadre d’une convention triennale 2016-2018, la Région affecte ces crédits à l’URSCOP afin qu’elle soutienne les créations, reprises-transmissions et transformations d’associations en SCOP ou SCIC. En 2016, 12 structures ont été créées correspondant à 64 emplois.

355 000 € pour la CRESS
C’est également dans le cadre d’une convention triennale et pour soutenir son programme d’actions 2018 que la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire perçoit cette aide. Sont notamment prévus : des actions pour la reconnaissance de l’ESS, des soutiens aux organisations et entreprises de l’ESS, des actions de communication et d’animation de l’éco-système...

100 000 € pour le Mouvement Associatif de Bretagne
Pour la période 2017-2019, la Région a établi une convention avec le MAB (ex CPCA), qui fédère et anime le réseau associatif, autour de 2 axes : affirmer et faire connaître le fait associatif ; soutenir et renforcer la vie associative.

755 000 € pour les 19 Pôles ESS
Bretagne Active, ADESS, Ecosolidaires, Essp’rance, Horizons Solidaires…. C’est avec cette même volonté de développer et structurer l’ESS que la Région a encouragé la création de Pôles ESS. Il en existe aujourd’hui 19 auxquels elle accorde au total, 755 000 €, pour leur permettre d’exercer leur activité 2018.


Modifié le


Partagez ce contenu