Formation/Insertion - Plan d’Investissements Compétences
La Haut Commissaire à la transformation des compétences accueillie par la Région au centre de formation Prisme

Le Président de Région Loïg Chesnais-Girard a accueilli, ce jour, Estelle Sauvat, Haut Commissaire à la Transformation des Compétences, chargée de mettre en œuvre le futur Plan d'Investissement Compétences (PIC) du Gouvernement sur 2019-2022. Aux côtés de Georgette Bréard, Vice-présidente à la formation, ils ont rencontré des jeunes non qualifiés et sans emploi effectuant une Prestation préparatoire à l'insertion (PPI) financée par la Région au sein du centre de formation Prisme.

Estelle Sauvat, Loïg Chesnais-Girard et Georgette Bréard Région Bretagne

Estelle Sauvat a souhaité se rendre compte sur le terrain d’actions mises en œuvre par la Région, compétente en la matière, pour remettre à niveau des jeunes en grande fragilité, leur redonner confiance et les conduire vers une formation qualifiante et un métier.

Voulu par le Gouvernement, le PIC (15 Mds d’€ sur 5 ans), aura pour objet d'améliorer la qualification de 1 million de jeunes et de 1 million demandeurs d'emploi non qualifiés (niveau inférieur au CAP-BEP).

Dans la méthode, la volonté est de transformer en profondeur le système de formation professionnelle, par l'expérimentation et le déploiement d'outils innovants, en particulier numériques, pour aller vers des parcours plus efficients. Ce projet s’est précisé suite aux recommandations du rapport PISANI remis au Premier Ministre en septembre 2017.

Bretagne, une des premières Régions à dire oui au PIC

En Bretagne, environ 18 700 demandeurs d’emploi disposent d’un niveau de formation inférieur au CAP-BEP (soit près de 13% des chômeurs), auxquels s’ajoutent 2 660 jeunes de moins de 26 ans non qualifiés également demandeurs d’emploi. Parallèlement, les Missions locales du territoire accompagnent près de 50 000 jeunes par an, dont 20 % n’ont pas de qualification.

L’Etat prévoit un déploiement pluriannuel (2019/2022) du PIC en y associant les Régions à travers des Pactes régionaux d’investissement dans les compétences (8 Mds d’€). La Bretagne est une des premières Régions à s’être déclarée favorable au PIC.

Dès 2018, une phase d’amorçage sera engagée en direction des publics les moins qualifiés. En Bretagne, elle concernera 4 900 formations supplémentaires (22 M€) qui viendront compléter les efforts déjà entrepris par la Région.

La seconde phase, pluriannuelle, fera l’objet, au 1er trimestre 2018, d’un appel à manifestations auprès des Régions pour une enveloppe globale de 247 M€ en Bretagne.

PPI adaptée aux demandeurs d’emploi vulnérables

Le public visé par la PPI, prestation préparatoire à l’insertion –ici, des jeunes entre 16 et 18 ans suivis par la Mission locale de Rennes-, correspond à la cible prioritaire du futur PIC.

La PPI est l’une des 4 offres existant en Bretagne dans le cadre du DRIP, dispositif régional pour l’insertion professionnelle (7 000 places de formation/an en Bretagne). Elle s’adresse, dans 35 lieux du territoire, à une population jeune, sans emploi et qualification, vulnérables et peu autonomes en termes d’insertion socio-professionnelle.

Ils ont besoin avant tout de reprendre confiance, de maîtriser de nouveau les savoirs de base (maths et français) et de faire le point sur leur possibilités et leurs envies. Au bout de 6 mois, une fois validé leur projet professionnel, les stagiaires peuvent être de nouveau accompagnés vers une formation qualifiante.

L’originalité de la PPI (1 300 parcours/an) est de proposer des mises en situations professionnelles «alternatives» (chantier école, plateaux techniques…) et collectives.

Le centre de formation PRISME

Créé il y a 16 ans, l’organisme de formation a toujours eu vocation à répondre aux besoins des publics les plus éloignés de l’emploi et présentant, pour beaucoup, un cumul de difficultés sociales.

Co-dirigée par Chantal Friquet et Robin Desse, l’association est organisée en 2 pôles : un pôle Formation avec la PPI mais aussi d’autres prestations pré-qualifiantes et d’accompagnement vers l’emploi, et un pôle auto-école adapté aux personnes en difficulté.

La PPI organisée par PRISME

PRISME propose environ 150 PPI par an, encadrées par une équipe de 8 formateurs.
Les parcours prévoient des Mises en Situations Professionnelles Accompagnées (MSPA) se déroulant sur Rennes et au-delà, afin d’apprendre aussi la mobilité.
À côté de ces MSPA, d’autres activités collectives sont proposées pour se resociabiliser :  culture avec participation à un festival, espaces verts, maraîchage bio, environnement, peinture, manutention, vente, restauration…
Ces expériences permettent une première approche du monde du travail et un (ré)apprentissage des codes sociaux pour se préparer à réaliser, ensuite, un stage en entreprise plus classique et se remobiliser dans un parcours personnel et citoyen.

Chiffres-clés du PIC

Le PIC : 15 Mds d’€ de l’État d’ici à 2019 dont 8 Mds d’€ fléchés vers les Régions (269 M€ sur la Bretagne)

En Bretagne
> Déjà 7 000 places de formation financées par la Région auprès des public non qualifiés (les 4 offres du DRIP)
> Dès 2018, 22 M€ de l’État pour 4 900 places de formation supplémentaires destinées aux publics non qualifiés
> Entre 2019 et 2022, 247 M€ de l’Etat.

Tags : Formation

Modifié le


Partagez ce contenu