Nouvelle étape de la Breizh COP
Installation d’un comité scientifique et nouvelle phase de concertation avec les parties prenantes

Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, a installé, le 11 janvier à Rennes, un comité de coordination et un comité scientifique pluridisciplinaire, instances de pilotage et de suivi qui contribueront à bâtir collectivement la Breizh COP. Lancé en mars dernier à Saint-Malo, cet ambitieux projet de transition du territoire breton se fonde sur les principes des Conférences des parties (COP) conduites par l’ONU.

L’enjeu de la Breizh COP est de rassembler tous les acteurs bretons publics, privés et associatifs impliqués dans les transitions (écologique, énergétique, numérique…) pour bâtir un projet global et fédérateur* qui aboutisse, comme à la fin d’une COP, à des engagements concrets et partagés. L’année 2018 permettra de définir des objectifs, simples et rassembleurs, et d’identifier les moyens de les atteindre, pour accélérer ce mouvement de transition dans lequel la Bretagne est déjà résolument engagée.

Pour ce faire, la Région s’appuiera sur un comité de coordination réunissant des acteurs institutionnels (État, collectivités, associations, acteurs économiques, CESER...) qui prendra en compte les apports de connaissances et l’expertise du comité scientifique.

D’ici avril 2018, un document d’étape posera les grands questionnements, défis à relever et valeurs partagées pour transformer durablement la Bretagne. Soucieuse de dépasser les traditionnelles oppositions entre « développement » et « protection », cette première synthèse sera soumise pour avis aux élus locaux et acteurs socio-économiques, tandis qu’une consultation sur internet sera lancée d’ici un mois auprès des citoyens.

Le 19 avril, une session spéciale du Conseil régional sera organisée sur la Breizh COP afin d’intégrer les résultats de cette large concertation.

Composition du comité scientifique (cf. liste en pj ci-dessous)

Face aux défis sociaux, économiques et environnementaux que soulève la Breizh COP, la mobilisation des acteurs scientifiques était indispensable. Le comité est composé de 23 personnalités, issues principalement du monde académique, bretons et non bretons, reconnus pour leur expertise sur les nombreux champs couverts par la Breizh COP.

La volonté de la Région était de ne pas cantonner cette instance nouvelle aux seules questions énergétiques, climatiques et écologiques mais de l’élargir à des spécialistes de l’aménagement du territoire et de l’espace rural, de l’urbanisme, de l’économie, de la géographie, des sciences du vivant...

L’instance se réunira environ trois fois par an. En fonction des questions posées, les membres du comité pourront travailler en sous-groupe ciblé, pour un appui scientifique à « géométrie variable ». Leurs connaissances et expertises permettront d’éclairer les réflexions, discussions et actions politiques collectives envisagées.

* Breizh COP s’inscrit dans le SRADDET, document à caractère réglementaire fixé par la loi, que les 13 Régions françaises doivent élaborer d’ici fin 2019 pour définir leur projet de territoire à horizon 2040. Le périmètre de la Breizh COP, initiative politique, est encore plus large et basé sur la concertation et la co-construction.

Retrouvez ci-dessous la liste détaillée des 23 membres du comité scientifique.

Tags : Numérique

Modifié le


Partagez ce contenu