Rénovation du lycée Bréquigny
La Région confie ce vaste chantier au groupement Legendre

Avec 3 150 élèves, le lycée Bréquigny, situé au sud de Rennes, est le plus important de Bretagne en termes d’effectifs. La Région, propriétaire des lieux, va y engager, à partir de septembre 2018, un vaste programme de travaux (24 M€) destiné à améliorer les conditions d’accueil et de confort de ses usagers. L’opération, sur 2 ans, sera menée sur plusieurs bâtiments, via une procédure de marché adoptée pour la première fois par la collectivité, maître d’ouvrage : un marché global de performance alliant conception, réalisation, exploitation et maintenance du bâti. Il a été attribué au groupement d’entreprises conduit par le constructeur Legendre. L’objectif est de gagner en temps et en efficacité sur un site occupé par les élèves pendant toute la durée des travaux.

@Anthracite Architecture 2.0

Ce projet illustre la volonté de la Région d’intervenir sur son patrimoine immobilier avec plus de cohérence, suivant  les priorités que nous nous sommes fixées dans les lycées : sécurité, confort et performance énergétique », souligne Isabelle Pellerin, Vice-présidente du Conseil régional chargée des lycées.

Bréquigny est le premier des 116 lycées publics bretons à bénéficier d’une opération globale de rénovation gérée par un seul et même groupement d’entreprises pour :
> la conception des ouvrages,
> la réalisation et la conduite des travaux,
> l’exploitation et la maintenance des bâtiments*.

Le projet retenu est celui du groupement constitué par :
> le constructeur Legendre,
> le bureau d’études techniques Egis Bâtiment,
> le cabinet Anthracite Architecture 2.0.

Gain de temps et performance énergétique

Si ce marché unique engage davantage la responsabilité du mandataire vis-à-vis du maître d’ouvrage, il permet, aussi et surtout, un gain de temps dans la réalisation du projet (moins de deux ans, dans le cas présent) et une efficacité accrue en termes de performance énergétique.

Cette restructuration concerne plusieurs bâtiments sur près de 20 000 m² de planchers, dans la partie ouest de l’établissement.

* L’entretien quotidien du site est assuré par 66 agents techniques de la Région. Un effectif qui inclut les personnels de cuisine.

L’opération sera scindée en trois phases :
Phase 1a : construction d’un nouveau bâtiment de restauration R’.
> Septembre 2018 à octobre 2019

Phase 1b : rénovation énergétique et mise en conformité incendie et accessibilité des bâtiments A, B et C
> Septembre 2018 à Noël 2019
Phase 2 : rénovation du bâtiment R, actuellement occupé par le service de restauration, et création d’une salle polyvalente.
> Novembre 2019 à juin 2020

Construit en 1958 par l’architecte Louis Arretche, le lycée a connu au fil des ans différentes évolutions qui ont toujours respecté l’unité de ses bâtiments. Le projet d’Anthracite Architecture 2.0, privilégiant le zinc, l’aluminium et l’acier en façades, maintiendra cette continuité tout en valorisant l’image de l’établissement, au sein de son quartier.

La gageure : gérer des travaux dans un site occupé

Pour les entreprises, l’un des enjeux majeurs de ce chantier est de gérer au mieux les interventions en site occupé.
En effet, tout le défi est d’opérer dans les meilleurs délais et d’éviter l’installation de locaux provisoires coûteux.
Pour y parvenir, le groupement retenu a choisi de mettre en œuvre un système de modules préfabriqués et de produits finis industrialisés.

Ainsi, les modules qui composent les façades seront partiellement bardés, isolés, vitrés et assemblés en amont pour venir ensuite se fixer sur la façade existante. Ce n’est qu’après que les anciens vitrages et menuiseries seront déposés et évacués.
S’agissant des finitions intérieures, des cadres d’habillage industrialisés incluant des stores, seront posés en fin d’opération, salle par salle.

Insertion sociale

A noter que ce marché public inclut une clause obligatoire d’insertion portant sur 10 000 heures de travail en phase de réalisation et de 560 heures en phase d’exploitation-maintenance, en lien avec la Maison de l’emploi, de l’insertion et de la formation professionnelle du bassin d’emploi de Rennes.

Une attention particulière portée au végétal

Le lycée, implanté dans une zone urbaine dense, a la chance de bénéficier d’un environnement très arboré. Adaptées au climat breton, toutes les plantations nouvelles envisagées dans le cadre du projet nécessiteront peu d’entretien. Chênes pédonculés, charmes et frênes viendront ainsi compléter la trame boisée existante.

 

Chiffres-clés du projet

Coût de l’opération : 24 M€ HT sur 19 580 m²
Durée des travaux : 22 mois, de septembre 2018 à juin 2020
Le futur restaurant scolaire :
- Capacité d’accueil de 2 300 élèves et 200 adultes
- 3 150 repas/jour dont 450 dîners et petits-déjeuners pour l’internat
Les intervenants
Maîtrise d’ouvrage : Conseil régional de Bretagne
Maîtrise d’ouvrage déléguée : Sembreizh
Architecte : Anthracite Architecture 2.0
Bureau d’études technique : Egis Bâtiment
Entreprise mandataire du groupement : Legendre

Tags : Lycée

Modifié le


Partagez ce contenu