Retour sur le CIMER à Brest et les assises de la Mer
Loïg Chesnais-Girard réagit aux annonces du Premier Ministre

Après avoir été invité, vendredi dernier, à ouvrir le CIMER à Brest, le Président du Conseil régional, Loïg Chesnais-Girard, accompagné de Pierre Karleskind, Vice-président à la mer et aux infrastructures maritimes, était ce matin au Havre pour les assises de l’économie de la Mer où il a de nouveau pu échanger avec le Premier Ministre.

> Sur les Régions, premiers partenaires de l’Etat : c’est une reconnaissance de nos compétences et de notre détermination en matière maritime. Les Régions sont aujourd’hui des acteurs majeurs dans le domaine portuaire, économique, de la pêche, de l’innovation maritime, des EMR.

> Sur les EMR : l’annonce du lancement, en 2018, des études préalables pour un parc d’éoliennes flottantes en Bretagne, conforte la stratégie des acteurs régionaux. La Bretagne est prête à transformer l’essai mais n’oublie pas l’importance stratégique de la filière hydrolienne. Le Président Chesnais-Girard appelle à ne pas baisser la garde sur les EMR.

> Sur les ports : le Premier ministre reconnaît le rôle central des ports dans la compétitivité de l'économie française. Et nos ports régionaux, Brest, Lorient, Saint-Malo, sont des acteurs de premier rang dans cette dynamique.

> Sur l’ENSM Saint-Malo : la place de l’ENSM en Bretagne sera confortée et c’est une bonne nouvelle pour notre économie maritime. Présentée au Premier ministre, la coopération de l’ENSM avec le lycée maritime Florence-Arthaud renforcera nos capacités de formation. Nous sommes prêts à la mettre en œuvre avec le maire de Saint-Malo.

> Sur le Campus naval : le Premier ministre a apporté son soutien à l’initiative portée par la Région Bretagne, en lien avec les industriels de la filière navale et les autres régions de l’Ouest, pour doter l’industrie navale d’un outil de formation à la hauteur de son potentiel économique. Cet appui se traduira concrètement en Bretagne par un renforcement de l’offre de formation de BAC-3 à BAC+5, une promotion des métiers, un rapprochement accru entre l’offre de formation et les besoins des industriels. Le Campus naval sera un outil majeur de la compétitivité de la filière et de l’ancrage dans nos territoires des entreprises. Le niveau de formation ne doit plus être un frein au développement de l’emploi.

Une déclaration d'Intention des territoires Précurseurs pour la formation dans l'industrie navale a été signée ce jour au Havre en ce sens.