Clôture des Ateliers du tourisme sur le Pont-Aven
Acteurs publics et privés mobilisés autour de la destination Bretagne

En décembre 2016 était lancé le 1er des 5 Ateliers du tourisme voulus par la Région en lien avec le Comité régional du Tourisme (CRT) et l’ensemble des professionnels concernés, publics et privés. Depuis, 3 autres rendez-vous ont été organisés jusqu’à la restitution, ce jour à Roscoff, en présence de 250 acteurs du tourisme. Un 5e atelier qui vient clore les sessions de travail qui se sont échelonnées depuis 10 mois : « l’objectif, a souligné Anne Gallo, Vice-Présidente du Conseil régional, est de bâtir un écosystème public-privé performant qui conforte la Bretagne comme destination majeure ».

DR

Transporteur, directeur d’office de tourisme, élu de station balnéaire, gestionnaire de camping ou de parc de loisirs, hôtelier ou restaurateur : tous, acteurs publics, privés et associatifs, ont intérêt à échanger sur leurs projets et à partager une vision commune et prospective du tourisme, pour faire de la Bretagne une destination d’exception,centrée sur la satisfaction de chacun de ses visiteurs (plus de 9 millions par an).

Pour ce 5e et dernier atelier, l’ambition de la Région est d’aboutir, avec les professionnels et élus présents à Roscoff, à une feuille de route commune qui favorise la performance et le développement durable du tourisme breton.
Pour ce faire, il est indispensable de donner toute leur place aux synergies et mutualisations entre acteurs. La Bretagne a déjà de nombreuses cartes en main mais elle doit aller plus loin !

Agile, réactif, concerté : le tourisme « à la bretonne »

Au fil de ces 5 rencontres, quelque 500 acteurs au total ont fait l’apprentissage du travail collectif et posé les bases d’une nouvelle dynamique régionale. « Nous n’avons pas le choix : il nous faut construire un écosystème agile, réactif et proactif anticipant les évolutions, a reconnu la Vice-présidente Anne Gallo. En 2020, le monde sera polymorphe et extrême. Il n’y aura plus d’offre touristique uniformisée. Nous devrons offrir à chaque visiteur un séjour différent, une expérience unique qui corresponde à ses envies ».

Une organisation collective à engager dès 2018

Dans le prolongement des 4 ateliers précédents et de leurs enseignements, l’élue a proposé une méthode de travail collective dès 2018, suivant quelques grands principes et objectifs :

  • Compétence touristique coordonnée et partagée entre sphères publiques et privées ;
  • Respect des fondamentaux : identité bretonne, chaîne de valeurs du tourisme, partenariat public/privé, développement durable, nouveau modèle socio-économique ;
  • Approche collective reposant sur 3 piliers : observation, développement territorial, conception de produits touristiques et promotion ;
  • Coordination de thématiques prioritaires (Destinations touristiques, sites d’exception, nautisme, itinérance, canaux, rencontres professionnelles, mobilités) et lancement de 2 à 3 projets expérimentaux/an, dont eBreizh Connexion, outil digital mutualisé pour accompagner le visiteur tout au long de son séjour, avant, pendant et après ;
  • Nouvelle rencontre annuelle au printemps 2018 pour faire le point et acter les projets expérimentaux à engager.

Le poids du tourisme en Bretagne

4e destination touristique française en termes de fréquentation
La région la mieux identifiée en termes de notoriété
1re région pour la pratique des activités nautiques
10 destinations touristiques identifiées et engagées dans des stratégies de développement touristique
Plus de 9 millions de visiteurs par an (80% de Français, 20% d’étrangers), près de 100 millions de nuitées
66 000 emplois en moyenne annuelle, près de 75 000 en saison (8% du PIB breton)
Près de 900 hôtels pour 50 600 lits, 750 campings classés correspondant à 272 000 places
6 000 restaurants traditionnels
En 2016, la Bretagne est entrée dans le Top 100 des destinations vertes du monde.

Retrouvez ci-dessous le communiqué complet.

Tags : Tourisme

Modifié le


Partagez ce contenu