Qualité de l’eau
Le Léguer décroche le premier label «rivière sauvage» de Bretagne

Le Léguer et son affluent le Guic seront le premier « site rivière sauvage » de Bretagne à obtenir ce label national ! Une reconnaissance du travail collectif mené pour reconquérir la qualité de l’eau dans le bassin versant de la Vallée du Léguer. Cette démarche va se poursuivre à travers un nouveau projet de « territoire pour l'eau » signé cette semaine avec la Région.


Fabrice Le Borgne

Le Léguer est-il la plus belle rivière de Bretagne comme le disent certains ? Il est en tout cas l’une des plus propres : Le Léguer amont et son principal affluent, le Guic, font désormais partie des rares rivières en France (12 rivières et moins de 1%) considérées comme ayant un fonctionnement proche de l’état naturel. Le label national « site rivières sauvages »  leur sera officiellement décerné le 20 octobre prochain : c'est l’aboutissement de plus de vingt ans d’efforts pour reconquérir la qualité de ses eaux dans cette portion du Léguer et du Guic. Une preuve que l’action engagée en Bretagne depuis plusieurs années pour lutter contre la pollution des eaux, menée aujourd'hui dans le cadre du plan breton pour l'eau, peut porter ses fruits. Cette dynamique et l’engagement des acteurs impliqués dans l'opération (les collectivités de la vallée du Léguer acccompagnées par l'Agence de l'eau, la Région, le Département des Côtes d'Armor et l'Europe) vont continuer à travers un nouveau Projet de «territoire pour l'eau» sur 2016-2021.

52,9 km de cours d'eau 

Avec 52,9 km sur 76,6 km de cours d'eau, la partie labellisée «site rivière sauvage » du Léguer et de son afflluent le Guic constitue l'un des plus grand linéaire de rivière du label. Pour la partie Léguer, le tronçon labellisé va de la source à la limite aval de la plage de Tregom et pour la partie Guic, le tronçon labellisé s'étend d'un point proche de la source du Guic jusqu’à sa confluence avec le Léguer à Belle-Isle-en-Terre.

Un projet financée par la Région Bretagne et les fonds européens Feader et Feder

Projet de «territoire pour l'eau» en Vallée du Léguer

Le nouveau projet de « territoire pour l'eau » du «bassin versant de la Vallée du Léguer» est signé cette semaine entre la Région et Lannion-Tregor communauté * dans le cadre de la politique régionale pour l'eau. Celle-ci repose, en particulier, sur des actions pour restaurer la qualité des eaux à l'échelle de « territoires pour l'eau ». Un programme d'actions précises pour préserver et mettre en valeur des milieux aquatiques sera donc mis en oeuvre en vallée du Léguer, sur la période 2016-2021 : suivi de la qualité de l'eau, actions agricoles et non agricoles, gestion du bocage, protection des zones humides, restauration de la continuité écologique des cours d'eau... Il s'appuie sur le bilan-évaluation du précédent contrat de bassin versant : une démarche qui fédère tous les acteurs impliqués autour d’un objectif commun de gestion intégrée de l’eau et des milieux aquatiques.

* Lannion-Tregor communauté est maître d'ouvrage du projet pour ce bassin versant, qui réunit les 3 communautés d'agglomération Lannion-Trégor Communauté, Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération, Morlaix Communauté et l’ensemble des producteurs d’eau potable du bassin.

Tags : Eau Environnement

Publié le


Partagez ce contenu