Les décisions de la session des 12 et 13 octobre 2017

Apprentissage, formations sanitaires et sociales, parc naturel régional Vallée de la Rance-Côte d'Emeraude... Retrouvez l'essentiel des débats et décisions de la session des 12 et 13 octobre 2017.

Elus dans l'hémicycle régional

Emmanuel Pain

La Région actionnaire

Région Bretagne

Depuis la loi NOTre, la Région peut désormais prendre part au capital de sociétés commerciales. Il s'agit d'une nouvelle opportunité pour développer la glaz économie. Cet outil permettra d’agir directement au niveau des fonds propres des entreprises avec des moyens significatifs, entrainant ainsi un effet de levier immédiat pour les entreprises concernées. Cette prise de participation financière vient conforter le rôle de la Région et ses capacités d’action. Cette nouvelle possibilité marque une étape de plus dans la reconnaissance de la régionalisation.
Lire la délibération

Parc naturel régional Vallée de la Rance - Côte d'Emeraude : la démarche de création se poursuit

CRTB

La Bretagne compte deux parcs naturels régionaux, le parc d’Armorique et le parc du Golfe du Morbihan, ainsi qu’un projet de troisième parc en Rance-Côte d’Emeraude. Lors de cette session, les élus ont approuvé le changement du nom du projet qui devient « Vallée de la RanceCôte d’Emeraude ». Le périmètre d’étude initial du projet de PNR Vallée de la RanceCôte d’Emeraude a également été étendu à 12 communes supplémentaires soit un nouveau périmètre d’étude de 76 communes. La Région poursuit donc et soutient la démarche d'élaboration du projet PNR « Vallée de la Rance -Côte d'Emeraude »
Lire la délibération

Une stratégie en faveur des jeunes sortis de formation initiale sans diplôme

Région Bretagne

Depuis 2014, la Région est en charge, en lien avec les autorités académiques, de la coordination des actions de prise en charge des jeunes en situation de décrochage scolaire. Avec son Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l’Orientation Professionnelles (CPRDFOP) 2017-2022, elle conforte cette responsablité en donnant la priorité au droit à l’orientation et à l’accompagnement personnalisé tout au long de la vie. Elle souhaite ainsi développer une stratégie concertée en faveur des jeunes sortis de formation initiale sans diplôme, en favorisant une mise en réseau de qualité de l’ensemble des acteurs mobilisés sur ces questions.
Lire la délibération

Un plan breton de développement de l'apprentissage

Mathieu Grandel

L’apprentissage est une priorité régionale. La région comptabilisait 17 250 apprenti.e.s en 2015-2016. L'objectif est aujourd'hui d'atteindre 20 000 apprenti.e.s en 2020. Dans ce cadre, la Région a adopté un plan décliné en quatre axes :
- appareil de formation breton (définition de l’offre de formation, financement et modernisation des CFA)
- convaincre les jeunes des avantages de l’apprentissage tout en leur fournissant un accompagnement renforcé durant leur formation
- convaincre les employeurs de recourir davantage à l’apprentissage et de les fidéliser en les professionnalisant sur ce volet formation
- schéma de gouvernance à mettre en place à l’échelle du territoire breton, entre tous les acteurs concernés.
Lire la délibération

Le schéma des formations sanitaires et sociales adopté

Maud Delavault

Avec 216 000 salariés, soit 17% des actifs bretons, le secteur sanitaire, social et médico-social est une des premières filières d’emplois en Bretagne. La démographie bretonne est à la fois dynamique et marquée par un vieillissement accru. Ce constat implique une exigence forte en termes de réponse aux besoins de la population, par un accompagnement renforcé et des emplois de qualité. C’est à ce titre que le schéma des formations sanitaires et sociales ambitionne de calibrer au mieux l’offre de formation sur ces métiers, tout en favorisant une synergie entre les acteurs concernés : institutions, employeurs, organismes de formation.
Lire la délibération

Les vœux


Modifié le


Partagez ce contenu