L’École de sages-femmes de Brest
La santé environnementale au cœur des échanges

Anne Troalen, conseillère régionale déléguée, va à la rencontre des étudiants des formations sanitaires et sociales et de leurs encadrants. Elle a rencontré deux promotions d’élèves et formateurs de l’École de sages-femmes de Brest, le 6 octobre, au côté du Professeur Christian Berthou, Doyen de la faculté de médecine, et de Anne Moal-Patault, Directrice de l’École de sages-femmes. Il a notamment été question de santé environnementale, un sujet auquel la Région et l’École portent un grand intérêt.

Fin septembre, Anne Troalen a entamé un tour de Bretagne pour rencontrer des étudiants des formations sanitaires et sociales et encadrants de plusieurs établissements. L’occasion de rappeler l’importance de la formation dans le secteur des soins à la personne, compte tenu, notamment, des besoins grandissants en termes d’emplois qualifiés.

Depuis 13 ans, la Région est en charge de ces formations et leur consacre chaque année un budget de l’ordre de 50 M€ (53,6 M€ en 2017). Elle organise l’offre de formation sur le territoire, finance le fonctionnement des instituts, leurs équipements et accompagne les élèves, en particulier via les bourses d’études.

Elle s’assure qu’ils bénéficient de bonnes conditions d’apprentissage. À titre d’exemple, elle pilote, actuellement, la construction des nouveaux locaux des IFSI de Fougères et de Saint-Brieuc.

L’école de sages-femmes de Brest 

Créée en 2003, l’École forme chaque année 92 étudiants  sages-femmes -23 par promotion– durant les 4 années de le cursus. Située dans les locaux de la faculté de médecine de Brest, elle bénéficie d’un partenariat fort avec l’UBO, tant sur le plan des ressources pédagogiques que des services pour les étudiants.

La Région a accordé une dotation de fonctionnement de près de 3 547 000 € aux écoles du CHU de Brest, au titre de l’année 2017, dont 710 000 € pour l’École des sages femmes.

Échanges autour de la santé environnementale

Alors qu’elle a signé en juillet dernier, le 3e Plan Régional Santé environnement (PRSE 3), au côté de l’État et de l’ARS, la Région salue le travail mené par l’École de sages-femmes de Brest qui s’est particulièrement intéressée au sujet. Elle inclut cette thématique dans ses cursus, tant en formation initiale -étudiants sages-femmes de 4e année- qu’en formation continue -sages-femmes, médecins, infirmières puéricultrices, infirmières, auxiliaires de puériculture-.

Elle veut faire de ses étudiants, professionnels en devenir -ou déjà en activité-, en contact avec les futurs parents et les nourrissons, un maillon essentiel de la promotion des bonnes pratiques en matière de santé environnementale. Les enjeux sont notamment de favoriser la connaissance sur les différents polluants (dont les perturbateurs endocriniens), d’intégrer la santé environnementale et la promotion de la santé dans la pratique professionnelle.

Grâce à l’intervention de professionnels, les étudiants travaillent en particulier sur le repérage des polluants dans l’environnement et les produits du quotidien, ainsi que sur la connaissance d’alternatives plus saines dont ils doivent se faire les relais auprès des parents. 

Anne Troalen a pu échanger à ce sujet avec deux promotions d’étudiants, dont une ayant bénéficié de ces modules de formation l’an dernier.

Le schéma des formations sanitaires et sociales 2017-2020

La Région a décidé, dans le cadre du contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientations professionnelles, de dédier un schéma spécifique aux formations sanitaires et sociales. S’appuyant sur des données démographiques issues du diagnostic général emploi-formation du secteur, le schéma définit le cadre d’actions de la Région dans le champ –large- des services à la personne. Il se compose de 2 parties :

* des orientations stratégiques : répondre aux besoins de la population bretonne par un accompagnement adapté au plus proche de son domicile et avec des emplois de qualité / soutenir le développement économique et l’attractivité des territoires

* Un outil de programmation et répartition de l’offre de formation

Ce schéma est soumis au vote de l’assemblée régionale lors de la session des 12 et 13 octobre 2017.

 

Modifié le


Partagez ce contenu