Rapport du CESER de Bretagne - (2017) - Rapporteurs : Patrick HERPIN et Thierry MERRET - Les logiques de périphérisation et l'évolution couplée des modes de production, de consommation et de vie, ont progressivement asséché les centres, entraînant par là même une dilution de la centralité traditionnelle. Conscient de la responsabilité collective qu'implique cette situation, le CESER a donc choisi d'inscrire la problématique des centralités comme fil directeur de ses réflexions. Leur capacité à générer du lien social, à répondre aux besoins de la population et à favoriser un aménagement durable du territoire fait des centralités un levier de développement et d’attractivité des territoires. Si les centralités d’aujourd’hui ne sont plus celles d’hier et sans doute pas encore celles de demain, c’est bien à l’ensemble des acteurs du territoire de les réinventer et d’imaginer leur mise en réseau au service du bien vivre ensemble.


Partagez ce contenu