Donnez votre avis sur la poltique agricole commune
Quelle PAC après 2020 ?

A l'heure de la préparation des politiques européennes et programmes post-2020, le Conseil régional lance une consultation pour recueillir l'avis des professionnels et du grand public sur l'avenir de la politique agricole commune (PAC).

Contribution aux futures politiques européennes

Cette démarche fait écho à la consultation publique sur la modernisation et la simplification de la PAC lancée par la Commission européenne entre février et mai 2017. La Région Bretagne y avait contribué en présentant les grandes lignes de sa réflexion et en faisant valoir que la PAC ne permet plus, dans sa forme actuelle, d'atteindre deux de ses objectifs inscrits au Traité de Rome de 1957. Dès lors, comment assurer la stabilité des marchés et garantir un revenu équitable aux agriculteurs ?

Recueil de l'avis des Breton.nes sur la PAC

Pour étayer ses propositions sur la future PAC, la Région souhaite recueillir l'avis des professionnels et du grand public sur l'avenir de l'activité agricole et de ses modes de production. La consultation publique en Bretagne se déroulera en septembre-octobre, sous la forme :

  • d'une consultation en ligne du 18 septembre au 15 octobre 2017 ;
  • de 4 réunions publiques (une par département) à Pleyben (29), Quintin (22), Baud (56) et L'Hermitage (35) du 25 au 28 septembre ;
  • d'auditions d'organisations agricoles et environnementales bretonnes par la commission Économie, agriculture & mer, Europe du conseil régional ;
  • d'une réunion de restitution à Pontivy courant octobre ;
  • d'un vote en session plénière du Conseil régional en décembre 2017.

Participer à la consultation en ligne

 

Le FEADER, un des piliers de la PAC
Dans le cadre de la PAC et de son volet consacré à la politique de développement rural, l'Union européenne soutient le développement des territoires à travers le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER). En Bretagne, celui-ci représente une enveloppe de 368 M€ pour la période 2014-2020. Il permet de cofinancer notamment des projets d'installation des jeunes agriculteurs, de modernisation des exploitations agricoles, de conversion à l'agriculture biologique, de protection de la biodiversité, de renaissance du bocage, de gestion durable des forêts ou de développement local.

En savoir + sur le FEADER en Bretagne  


Publié le


Partagez ce contenu