À la veille de la 31e édition du SPACE (12-15 septembre)
La Région plus que jamais mobilisée pour accompagner l’agriculture et les agriculteurs

Etats généraux de l’alimentation, préparation de la future Politique Agricole Commune, SPACE 2017… : l’agriculture est au premier plan de cette rentrée. Quelques jours avant l'ouverture du salon à Rennes, le Président Loïg Chesnais-Girard et son Vice-président Olivier Allain, chargé de l'agriculture et de l’agroalimentaire, ont fait un point sur l'actualité agricole. En 2017, la Région aura consacré à ce secteur essentiel de l’économie régionale près de 33 M€. Le montant de cette enveloppe témoigne de l'investissement de la Région en faveur de cette filière et de ses très nombreux acteurs, afin de renforcer la compétitivité des producteurs via, notamment, les Mesures Agri-Environnementales et Climatiques (MAEC) et le Plan bâtiment.

Si 2016 a été une année difficile pour l’agriculture bretonne, des signes encourageants de reprise ont rythmé, jusqu’ici, l’année en cours.
À sa mesure, la Région s’emploie à réagir rapidement pour venir en aide aux filières en crise, tout en anticipant puis accompagnant dans le temps les mutations de ce secteur-clé de l’économie bretonne.

Pass MAEC : doublement des exploitations

C’est dans le cadre de son plan d’aide à la filière bovine (lait et viande) que la Région a amplifié, en 2016, la mise en œuvre des Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC) : extension à tous les territoires de Bretagne et accompagnement des exploitants, via le Pass'MAEC.
Ces mesures ont permis de doubler le nombre d’exploitations engagées en MAEC systèmes : 3 000 dossiers ont été déposés entre 2015 et 2017, contre 1 500 dans la précédente programmation, ce qui place la Bretagne largement en tête pour le nombre de souscriptions de MAEC systèmes.
La Région a ainsi engagé en 2017 une enveloppe de soutien de 200 000 € pour le dispositif d’accompagnement Pass’MAEC : 1 000 exploitations en ont d’ores et déjà bénéficié.
Avec l’aide à l’installation/conversion en agriculture biologique, les MAEC comptent parmi les instruments majeurs du second pilier de la PAC.
Depuis leur entrée en vigueur, ces dispositifs encourageant le changement des pratiques agricoles ont recueilli l’adhésion de plus de 5 500 agriculteurs bretons.
Près de 15% des surfaces agricoles en Bretagne sont couvertes par des mesures agroenvironnementales et climatiques et/ou en bio.

Et aussi, le Pass’Avenir

Toujours dans le cadre du soutien à la filière bovine, la Région a aussi mis en place le Pass’Avenir.
Élaboré avec les banques, ce dispositif de soutien repose sur la réalisation d'un diagnostic technico-économique permettant d'identifier les atouts et faiblesses des exploitations en difficulté et de mettre en place un plan d'actions afin d'améliorer la compétitivité des exploitations.
Alors que l’objectif de 400 Pass’Avenir en 2017 et de 700 en 2018 est fixé, la Région a déjà engagé 330 000€ pour leur mise en œuvre en 2017.

Plan bâtiment : la Bretagne poursuit sur sa lancée

Rénovation des bâtiments, maîtrise et économies d'énergie… : l’investissement de la Bretagne dans le Plan de compétitivité des exploitations agricoles (PCAEA), accessible aux éleveurs ainsi qu'à toute autre filière agricole ne se dément pas. La Bretagne demeure ainsi la 1re région française en terme d’engagements dans le plan bâtiment.
Depuis 2014, grâce aux efforts conjugués de l’État, de la Région, et le concours des fonds européens FEADER, plus de 103 M€ de soutiens publics ont été apportés à 4 500 bénéficiaires, représentant plus de 400 M€ d’investissements dans les exploitations agricoles bretonnes.

Revalorisation de la dotation aux jeunes agriculteurs

La Région s’attache toujours à mettre en place les conditions favorables au renouvellement des générations pour que la Bretagne continue d’être une terre où l’on s’installe.
Dans le cadre du FEADER, le programme de soutien à l’installation a été ainsi modifié en 2017 pour revaloriser la Dotation Jeune Agriculteur. Alors qu’elle s’élevait en moyenne à 17 111€ en 2016 ; cette subvention est passée à 20 900 € en 2017.

Ci-dessous en pj le communiqué complet.

 

Tags : Agriculture

Modifié le


Partagez ce contenu