Activités culturelles et patrimoniales en Bretagne
Une étude inédite du Conseil culturel présentée au Président de Région

Le Président Loïg Chesnais-Girard, accompagné de Jean-Michel Le Boulanger, 1er Vice-Président de la Région à la culture et la démocratie locale, a rencontré ce jeudi, à Rennes, Bernez Rouz, Président du Conseil culturel de Bretagne. Au cœur de ce temps d’échange, les conclusions d’une enquête unique et originale sur les aspects économiques des activités culturelles et patrimoniales en Bretagne. L’occasion de mesurer une nouvelle fois toute la vitalité et la diversité de la vie culturelle en Bretagne.

RB

Un « Panorama économique des activités culturelles et patrimoniales en Bretagne »

Créé en 2009 par le Conseil régional, le Conseil culturel de Bretagne est une assemblée consultative de 70 représentants de la vie culturelle, artistique, patrimoniale et linguistique du territoire. Sollicité par le Conseil régional pour toute question liée à l’identité culturelle de la Bretagne et à son rayonnement, le CCB rend des avis, remet des contributions et réalise des études.

Dans la lignée de son enquête sur le devenir des outils de la Charte culturelle de Bretagne (2010) et d’un rapport sur la langue et culture gallèses (2015), le Conseil culturel publie une nouvelle étude : « Panorama des activités culturelles et patrimoniales de Bretagne ». Initié par Jean-Bernard Vighetti, Président du CCB de 2013 à 2016, et coordonné par Paul Robert-Kerouedan, ce travail de deux ans a été mené dans le cadre d’une réflexion sur l’économie du temps libéré.

Pour une meilleure compréhension de 9 filières

Proposant une analyse économique globale des secteurs culturels et patrimoniaux à travers une approche plus qualitative que quantitative, cette enquête constitue moins une étude d’impact qu’un regard transversal sur ce vaste écosystème. Cet état des lieux a pour ambition une meilleure compréhension du fonctionnement de chacune des 9 filières étudiées : cinéma-audiovisuel & radio ; musique enregistrée ; livre ; métiers d’art ; patrimoines ; arts plastiques ; culture scientifique et technique ; spectacle vivant ; archéologie.

Au terme d’une analyse de 800 documents, complétée par l’audition de 65 personnes, cette étude permet de présenter les modèles de fonctionnement et de dégager les tendances à l’œuvre

Ce jeudi, Loïg Chesnais-Girard a eu la primeur des enseignements de cette étude, notamment des atouts à valoriser en Bretagne : une réelle capacité à travailler ensemble à l’image de la structuration de la filière audiovisuelle en Bretagne autour de l’association Films en Bretagne, une force d’innovation et d’adaptation indéniable, une variété et une densité d’offres en matière de festivals musicaux, l’attachement à leur territoire et l’insatiable appétit de culture des Bretonnes et des Bretons!

« Cette étude exceptionnelle va alimenter nos réflexions et démontre bien l’importance des acteurs culturels en Bretagne au moment où les dispositifs d’emplois aidés sont compromis, déclare le Président de Région. Je relaie l’enquête des acteurs culturels à ce sujet et demande un moratoire sur ces décisions. »

6 réunions publiques de restitution en septembre

Afin de partager les fruits de ce travail inédit, le CCB organise les 12, 13 et 15 septembre à Redon, Saint-Brieuc et Quimper des journées de restitution (horaires et adresses à retrouver sur bretagne.bzh) de ce regard panoramique adapté aux réalités bretonnes.