Tro breizh maritime de Pierre Karleskind
Visite de la criée d’Audierne-Plouhinec

De Sarzeau à Locquémeau, en passant par Lorient et Audierne, Pierre Karleskind, Vice-président du Conseil régional à la mer et aux infrastructures portuaires, a entrepris un tour de Bretagne en 5 étapes, des ports, navires et sites conchylicoles. Comme il en a pris l’habitude chaque été, l’élu rencontre des professionnels pour faire le point sur leurs projets et préoccupations, alors que le fonds européen FEAMP*, en partie géré par la Région, est désormais opérationnel. Nouvelle escale, ce jeudi, à Audierne où il a visité la criée du port de pêche, à l’heure de la vente.

Nicolas Job - Région Bretagne

16h, ce jeudi, coup d’envoi de la vente à la criée dans le port d’Audierne-Plouhinec. Pierre Karleskind était aux premières loges pour assister aux transactions des poissons issus de la pêche côtière des 30 ligneurs capistes et 15 fileyeurs du cru : lieu jaune, bar, baudroie et autres raies.

François Priol, responsable de la criée, et Philippe Le Carre, Directeur de la CCI de Quimper, était aux côtés de l'élu pour cette visite. C’est pour Pierre Karleskind une nouvelle étape dans son tour de Bretagne de 5 jours, après avoir déjà embarqué à bord d’un fileyeur de Lorient, rencontré des conchyliculteurs en baie de Morlaix et à Sarzeau, ou rencontré des sauveteurs du CROSS d’Étel.

À l’embouchure de la rivière Goyen, la plus petite halle à marée du Finistère avec ses 1 051 tonnes de produits vendus en 2016 (+13%) peut toutefois se prévaloir d’un chiffre d’affaires de 6,5 M€ en 2016. Et la tendance est à la hausse à la fin du premier semestre 2017 ! Ces bons résultats s’expliquent par le prix de vente des poissons nobles du Cap Sizun dont la qualité est reconnue à travers la France.

Employant 6 personnes à temps complet, la criée d’Audierne-Plouhinec est par ailleurs le premier lieu de vente de lieu jaune en France.

Plusieurs aménagements à venir

Ce jeudi, les projets d’aménagement de la zone portuaire en cours, en particulier dans l’espace de travail dédié aux pêcheurs, auront été au cœur des échanges. Les projets ne manquent pas dans l’offre présentée par la CCI pour la délégation de service public (DSP) des ports de Cornouaille : climatisation de la criée, installation d’un nouveau silo à glace ainsi que d’un système de gestion des bacs, mise à jour de l’informatique de vente, implantation de matériel de manutention et pesée… autant d’investissements auxquels la Région pourra apporter sa contribution.

Cette visite de Pierre Karleskind s'inscrit dans un contexte nouveau pour la pêche bretonne et ses ports. L'ouverture des mesures régionales du FEAMP permet en effet d’accompagner la filière : les crédits européens peuvent dès à présent venir en soutien aux investissements favorisant la performance énergétique de la flottille, la gestion sélective des ressources ou l’installation de jeunes pêcheurs. Ce fonds peut aussi appuyer les projets dans les ports visant à améliorer les conditions de débarquement des produits de la pêche et à optimiser leur valorisation lors de leur commercialisation.

 

* Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, dont une partie est désormais gérée directement par la Région : plus de 44 M€ (dont 14 M€ pour la flottille de pêche et 8,5 M€ pour les ports) qui permettront d'accompagner 130 M€ d'investissements des secteurs pêche et aquaculture bretons.