Tro breizh maritime de Pierre Karleskind
Retour de pêche dans la zone de la future ferme éolienne

De Lorient à Locquémeau, en passant par la Baie de Morlaix, Sarzeau et Audierne, Pierre Karleskind, Vice-président du Conseil régional à la mer et aux infrastructures portuaires, a entrepris un tour de Bretagne en 5 étapes des ports, de leurs navires et des sites conchylicoles. Comme il en a désormais pris l’habitude chaque été, l’élu régional va à la rencontre des professionnels, pour faire le point sur leurs projets et préoccupations, alors que le fonds européen FEAMP*, en partie géré par la Région, est désormais opérationnel. Il a lancé ce tro breizh ce jour en embarquant à bord du fileyeur lorientais Les Océanes.

Région Bretagne

Après avoir quitté le port aux alentours de 3h du matin, Pierre Karleskind a participé, au large de Lorient, à la pêche de l’équipage du fileyeur de Ludovic Bertin (12,49m, 3 matelots), spécialisé dans la pêche à la sole, plutôt bonne cette année.

Les fileyeurs lorientais

Une quinzaine de fileyeurs débarquent chaque jour à la criée de Lorient après des pêches aux filets de 12 à 24 h, jusqu’à 15 milles (25 km) des côtes, des Glénans à la baie de Quiberon. Les principales espèces de poissons et crustacés pêchées : la lotte, la raie (toute l’année), le rouget (l’été), le lieu, le bar (l’hiver), la sole et l’araignée (au printemps).

Cet embarquement s'inscrit dans un contexte nouveau pour la pêche bretonne. L'ouverture des mesures régionales du FEAMP doit en effet permettre d’accompagner la filière : les crédits européens peuvent dès à présent venir en soutien d'investissements favorisant la performance énergétique de la flottille, la gestion sélective des ressources et la valorisation des produits.

Au-delà de la qualité des produits et du renouvellement des navires, le fonds peut aussi accompagner les projets visant à améliorer la sécurité et les conditions de travail des équipages, de même que l'installation de jeunes pêcheurs, une cinquantaine d'ici à 2020.

Cette journée en mer a aussi été l’occasion pour l’élu régional d’échanger avec les professionnels de la pêche sur le projet de parc éolien flottant Eolfi, qui sera implanté entre Groix et Belle-Île. La pêche des fileyeurs lorientais s’effectue en effet pour partie sur la zone de la future ferme éolienne qui s’étendra sur 15 km². Composée de 4 éoliennes d’une puissance totale de 24 mégawatts, elle entrera en service en 2020.

 

* Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, dont une partie est désormais gérée directement par la Région : plus de 44 M€ (dont 14 M€ pour la flottille de pêche) qui permettront d'accompagner 130 M€ d'investissements des secteurs pêche et aquaculture bretons.