Cette mesure nationale vise à encourager des actions de promotion dans les secteurs de la pêche et de l'aquaculture.

Objectifs :

  • Dans le secteur de la pêche : appuyer la filière par des campagnes de promotion d’envergure nationale ou transnationale, communiquant sur un produit générique issu de la pêche et/ou de l’aquaculture durable, un processus de certification.
  • Dans le secteur de l’aquaculture : convaincre, expliquer et valoriser ses produits pour lutter contre les a priori vis-à-vis d’un métier méconnu du consommateur, lever les freins issus d’amalgame avec certains poissons d’élevage issus de filières étrangères au niveau d’exigence qualitative bien moindre.
  • Dans le secteur conchylicole : mobiliser les organisations professionnelles conchylicoles et la filière pour définir et engager des campagnes de communication et de promotion d’envergure régionale, nationale et transnationale.

Exemples d'actions soutenues :

  • Financement de campagnes de promotion d’envergure nationale ou transnationale, communiquant sur un produit générique issu de la pêche et/ou de l’aquaculture durable ou sur un processus de certification
  • Campagnes de communication et de promotion d’envergure régionale, nationale et transnationale pour la filière conchylicole

Bénéficiaires :


  • Organisations de producteurs (OP), associations d’OP, interprofession reconnue par l’organisation commune de marché (OCM)
  • Concédants, gestionnaires de halles à marée
  • Organismes professionnels ou groupements représentant les secteurs de la transformation ou de la commercialisation ainsi que, s’agissant de l’aquaculture et de la pêche professionnelle en eau douce, de la production
  • FranceAgriMer, dans le cadre d’une réflexion interprofessionnelle ou, s’agissant de l’aquaculture, à la demande d’une structure professionnelle représentant plusieurs maillonsles régions, à la demande d’au moins deux maillons de la filière ou, s’agissant de l’aquaculture, d’une structure professionnelle représentant plusieurs maillons
  • Comité national ou les comités régionaux des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM)
  • Structures interprofessionnelles dont les statuts garantissent la participation à la gouvernance des différents maillons de la filière

Critères :


Les opérations doivent respecter au moins l’un de ces critères :

  • intéresser plusieurs maillons de la filière et couvrir au moins deux régions
  • être menées par une structure de niveau national ou suprarégional représentant plusieurs de ces maillons
  • dans le cas du secteur de la pêche professionnelle en eau douce, être menées par l’organisation représentative.

Modalités financières :


  • Soutien financier : de 50% à 80% du total des dépenses éligibles de l’opération (selon la nature de l’opération et du bénéficiaire)
  • Taux de contribution du FEAMP : 75%.

Modalités de candidature :


Les modalités de candidature sont précisées sur le site national :
Europe en France

Contacts :


Direction Interrégionale de la Mer Nord Atlantique Manche Ouest
Division pêche et aquaculture
3 avenue de la préfecture
35026 RENNES CEDEX 9

Modifié le / Ref : 68


Partagez ce contenu