Un projet soutenu par le FEDER
La LGV pour une Bretagne à grande vitesse

Jamais la Bretagne n’aura été aussi proche de Paris et du reste de l’Europe. Depuis la mise en service de la LGV le 2 juillet 2017, Rennes n'est plus qu'à 1h25 et Brest à 3h25 de Paris. Avec Bretagne à grande vitesse (BGV), qui complète l'offre TGV-TER sur tout le territoire, ce projet d'envergure, cofinancé par les collectivités, l'Etat et l'Union européenne, améliore l'accessibilité et la mobilité en Bretagne.


L'oeil de Paco

Un gain de temps de 40 minutes en moyenne

"Bretagne à grande vitesse" est un grand projet de transport public qui vise à faire bénéficier toute la Bretagne du gain de temps de la LGV, grâce à l’aménagement des infrastructures (voies et gare) et à la création d’une nouvelle offre TGV-TER. Le projet BGV a reçu une aide européenne de 85,5 k€, soit 40% de la part éligible au Fonds européen de développement régional (FEDER).
L'objectif est de proposer une vraie complémentarité entre les lignes nationales et régionales en améliorant les correspondances, et d'augmenter le nombre global de dessertes de 20%.Un plus grand nombre de TGV circulera pour maintenir l’offre de desserte dans toutes les gares bretonnes et proposer des TVG plus rapides.

6808carto-BGV-Livret

Les trajets depuis Paris vers les villes bretonnes ont été réduits de 40 minutes en moyenne :

  • Rennes > 1h25
  • Brest > 3h25 (3h13 sur 1 trajet TGV le vendredi)
  • Quimper > 3h31 (3h16 sur 1 trajet TGV le vendredi)
  • Redon > 2h06
  • Vannes > 2h29
  • Guingamp > 2h34
  • Dinan > 2h43
  • Lorient > 2h56
  • Morlaix > 3h03
  • Loudéac > 3h05
  • Lannion > 3h13

11 pôles d’échanges multimodaux

La diffusion de la grande vitesse est rendue possible par la modernisation des lignes ferroviaires Rennes-Brest et Rennes-Quimper et par l’aménagement de 11 pôles d’échanges multimodaux (PEM) qui jouent un rôle d'interface entre la ville et son réseau de transport (TER, car, bus, métro, vélo, parcours piéton…). L'objectif est de diffuser la grande vitesse dans tous les territoires, y compris dans les villes moyennes. Au total, 11 gares seront transformées en PEM : Rennes, Brest, Quimper, Saint-Brieuc, Lorient, Vannes, Auray, Morlaix, Vitré,  Redon, Guingamp.


Publié le


Partagez ce contenu