Schéma directeur immobilier : restructuration en vue
La Région fait du lycée Marcellin Berthelot un chantier prioritaire

Ce lycée polyvalent de 900 élèves, construit en 1965 et agrandi en 1992, nécessite aujourd’hui d’importants travaux de restructuration. La Région Bretagne, en charge de l’aménagement et de l’entretien des lycées, va y engager un plan d’actions global dans les années qui viennent. Isabelle Pellerin, Vice-Présidente en charge du dossier, est venu ce jour avec Maxime Picard, Conseiller régional siégeant au Conseil d’administration, présenter les différentes phases du projet à François Joussellin, Proviseur, et ses équipes, dont les 26 agents techniques de la Région que l’élue a aussi rencontrés.

La Vice-présidente Isabelle Pellerin à Questembert, entourée de Maxime Picard et François Joussellin DR

Alors que l’établissement propose des formations technologiques rares à recrutement national, notamment dans le domaine de la plasturgie, les locaux d’enseignement, vieillissants et hétérogènes, n’offrent plus aujourd’hui des conditions d’accueil adaptées aux besoins des élèves et de leurs enseignants.

D’où la nécessité, pour la Région, d’intervenir dans le cadre d’un plan d’actions de grande ampleur, qui s’inscrit dans le nouveau Schéma directeur immobilier des lycées, adopté par le Conseil régional en décembre 2016.

Ce document de référence liste, sur les 116 lycées publics dont la Région Bretagne a la responsabilité, les quelque 20 établissements à rénover et mettre aux normes en priorité. Questembert, avec près de 22 000 m² de planchers, plus de 5,8 ha de terrains et des effectifs en hausse, en fait partie.

La réflexion globale s’engage aujourd’hui sur le bâtiment administratif, le service de restauration, les espaces de vie réservés aux élèves et aux agents techniques. La performance énergétique de l’établissement sera également envisagée dans son ensemble, en prenant en compte les problèmes d’isolation des toitures, notamment dans l’internat.

Après une phase d’études et de programmation, les opérations pourront démarrer après 2018. Dans l’intervalle, la Région poursuit les investissements de moyen terme, permettant d’améliorer le fonctionnement quotidien du lycée.

> Extension du réseau informatique : cette opération (900 000 € TTC) débutera mi-juin. Elle vise à moderniser l'in>astructure réseau existante et à renforcer la distribution afin que chaque bâtiment dispose d’un débit « confortable ».
> Modernisation des éclairages extérieurs : les anciens luminaires ont été remplacés par des LED.
> Travaux sur la chaufferie : deux chaudières neuves ont installées près du restaurant.
> Mise en conformité des réseaux d’eaux.

Ouverture au monde, éducation au théâtre... : la visite de mardi a aussi été l’occasion d’échanger sur les projets éducatifs Karta, conduits par les élèves et leurs enseignants, avec l’appui financier de la Région.

Le Schéma directeur des lycées publics bretons
Une approche globale du patrimoine immobilier

Véritable outil de pilotage des futures actions régionales, ce schéma fixe les orientations et priorités à partir desquelles la Région anticipera et définira globalement les travaux à mener dans les lycées.
En Bretagne, les 116 lycées publics, de taille très différente (de 100 à 3 000 élèves), recouvrent au total une surface de 2 millions de m² de plancher, via 1 475 bâtiments répartis sur 105 sites, dans lesquels évoluent chaque jour près de 90 000 usagers, élèves, enseignements, personnels administratifs et techniques.
La Région Bretagne consacre cette année 100 M€ à leur adaptation, rénovation, modernisation… et 80 M€ en moyenne par an.

 

Tags : Lycée

Modifié le


Partagez ce contenu