Falaises, berges et chemin de halage restaurés
Entre Léhon et Dinan, la Région inaugure le chemin de halage rénové

Ce 18 mars, c’est en présence du Maire de Lanvallay, Bruno Ricard, et d’élus locaux, qu’Anne Gallo, Vice-présidente de la Région au tourisme, au patrimoine & aux voies navigables, et Dominique Ramard, Conseiller régional, ont inauguré la portion de chemin de halage, restaurée par la Région, entre Léhon et le Port de Dinan. Une vaste opération (1,2 M€) de sécurisation de la falaise et de restauration des berges puis du chemin de halage, menée par la Région dans un souci de respect de l’environnement.

La Région n'était pas encore propriétaire des voies navigables quand, en 2003 puis 2007, des chutes de blocs de pierre provenant de la falaise avaient conduit à la fermeture du chemin de halage entre l’écluse de Léhon et le vieux port de Dinan. Elle a cependant décidé de prendre les travaux et études à sa charge.

Sécurisation de la falaise : travail de haute voltige

Après avoir fait réaliser des études géotechniques approfondies par Géolithe (Pacé-35), elle a engagé des travaux de confor-tement et de sécurisation de la falaise. Cette opération a été menée dans des conditions d’accès très difficiles par la société Ouest Acro (53) : débroussaillage, purge des zones sensibles avec 110 m3 de blocs rocheux instables décrochés, sécurisation de la falaise par la pose de 3 650 m² de grillage -fixé par des pieux ancrés jusqu’à 6 mètres de profondeur- permettant de prévenir tout risque de nouvelles chutes de pierres. Le chantier, réalisé entre octobre 2015 et mars 2016, a coûté 500 000 €.

Le génie écologique pour restaurer les berges

À l’issue de cette phase de travaux, la Région a entrepris de rénover 1 150 mètres de berges, dégradées par les phénomènes d’érosion, les crues et les rongeurs aquatiques. Dans un souci d'efficacité et de respect de l'environnement, la technique employée est celle du génie écologique qui utilise les modèles naturels de la rivière pour stabiliser et sécuriser les rives.

Ainsi, le pied de berge a été renforcé par de gros blocs de pierres (près de 12 000 tonnes), recouvert de terre végétale (4 500 m3), donnant à la berge une pente naturelle et pérenne, qui a ensuite été végétalisée par 5 800 plantes hélophytes, telles que des iris, joncs et roseaux et 5 500 m² d’herbe.

Pour finir, le chemin de halage a été reconstitué sur une largeur d’environ 2,50 m et recouvert d’un sablé.

Cette 2e phase du chantier, réalisée entre mars et octobre 2016, a coûté 750 000 €.

L’opération globale (falaise, berges et chemin de halage), qui s’élève à 1,2 M€, a été financée à  hauteur de 90 % (1,10 M€) par la Région Bretagne avec la participation de Dinan Communauté (4%), de la Commune de Lanvallay (4%) et du Conseil départemental 22 (3,2%).

Le chemin de halage accessible aux promeneurs

Le chemin de halage a ainsi été réouvert au public, à l’automne 2016, pour le plus grand plaisir des promeneurs, joggers et autres cyclistes. Il est toutefois demandé aux visiteurs de bien respecter les consignes de sécurité et de ne pas aller au-delà des limites autorisées. La falaise, qui offre un cadre particulièrement agréable à la balade, reste imprévisible en particulier sur les portions non restaurées…

Tags : Environnement

Modifié le


Partagez ce contenu