L'Europe soutient les projets bretons
Déjà plus d'un quart des fonds européens mobilisés

En ce début d'année, c'est la rentrée pour les gestionnaires des fonds européens en Bretagne, au premier rang desquels la Région. La Commission régionale de programmation européenne, dite CRPE, s'est réunie ce jour à Brest au plateau des Capucins -dont l'aménagement a été pour partie financé par l'UE-, pour attribuer les aides européennes à des projets de différente envergure, certains structurants pour tout le territoire, d'autres relevant davantage du quotidien des Bretons.

Innovation, recherche, environnement, énergie, emploi, formation, agriculture, pêche... : l'action de l'Union européenne se concrétise en Bretagne via l'attribution des aides FEDER, FEADER et FSE, de même que  pour l'instruction des premiers dossiers de subventions FEAMP (pêche).
Sur un total de près d'1 milliard d'€ alloués pour la période 2014-2020, 275,7 M€ de fonds européens structurels et d'investissement (FESI) ont d'ores et déjà été programmés pour cofinancer les projets de développement sur l'ensemble du territoire (chiffres au 31 décembre 2016).

Cet indicateur positif témoigne d'un bon rythme d'utilisation de ces fonds par les acteurs bretons, publics et privés, qu'il s'agisse de grands projets essentiels au développement de la Bretagne ou de projets de proximité qui contribuent à améliorer le quotidien des Bretons, notamment dans les territoires ruraux.
À Brest, par exemple, la construction du téléphérique et l'aménagement du plateau des Capucins ont successivement bénéficié de fonds FEDER. Le projet de quai EMR du port de commerce et le déploiement du très haut débit pour tous en seront attributaires dans les mois à venir.
« La politique de cohésion de l'UE est à la fois une politique de solidarité et une politique d'investissement qui contribue à soutenir l'emploi, la croissance économique et le développement durable », a rappelé Marie Lecuit-Proust, secrétaire générale adjointe à la Préfecture de Région.
« À quelques semaines du 60e anniversaire du Traité de Rome et dans un contexte géopolitique délicat, cette CRPE est pour nous l'occasion de réaffirmer l'attachement de la Bretagne à l'Europe », a souligné enfin Forough Salami-Dadkhah, vice-Présidente de la Région en charge de l'Europe.

Agriculture et développement rural / FEADER

Lancé en janvier 2014, le programme du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) est engagé à hauteur de 152 M€, soit un taux de programmation de plus de 41 % sur les 368 M€ prévus pour 2014-2020.
En 3 ans, près de 6 000 dossiers ont été sélectionnés. Dans le cadre du programme de développement rural breton (PDRB), les dispositifs les plus sollicités concernent le soutien aux investissements dans les exploitations agricoles, les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC), l'agriculture biologique et le soutien à l'installation des jeunes agriculteurs.

Numérique, développement économique et transition énergétique / FEDER

Depuis avril 2015, 159 dossiers ont été  sélectionnés dans le cadre du Fonds européens de développement régional (FEDER). Soit un montant total de 46,9 M€ d'aides sur les 307 M€ prévus pour 2014-2020, représentant un taux de programmation de 15 %. Les projets liés à la recherche, à l'innovation et au développement économique représentent près des 3/4 des fonds engagés.

Emploi, formation et inclusion sociale / FSE

Sur les 184 M€ de Fonds social européen (FSE) prévus pour 2014-2020, 76,8 M€ ont été programmés pour soutenir l'emploi, l'accès à la qualification pour les demandeurs d'emploi, l'insertion professionnelle et la lutte contre la précarité en Bretagne. Le taux de programmation de de ce fonds atteint 42 %.

Pêche et aquaculture / FEAMP

Adopté fin 2015 par la Commission européenne, le programme FEAMP prévoit 47 M€ au titre des mesures régionalisées, sur un total de 588 M€ au niveau national. A ce jour, 22 mesures sont ouvertes aux porteurs de projets bretons dans les domaines de la formation, l'innovation, les partenariats entre scientifiques et pêcheurs, la protection et la restauration de la biodiversité des écosystèmes marins, l'aide à la création d’entreprise pour les jeunes pêcheurs, les investissements productifs en aquaculture et efficacité énergétique, etc.

Et aussi : les programmes de coopération territoriale européenne (CTE)

Également cofinancés par le FEDER, ils représentent une enveloppe de 1,1 milliard d’€ répartis sur 4 zones en Europe : France Manche Angleterre (223 M€), Espace Atlantique, (140 M€), Europe du Nord Ouest (396 M€) et Interreg Europe (359 M€).

Ces programmes soutiennent des projets de coopération impliquant des acteurs bretons dans les domaines de l’innovation, de l’énergie, de la protection de l’inclusion sociale, l’environnement et l’attractivité des territoires. A ce jour, 15 projets de coopération impliquant 20 structures bretonnes sont approuvés pour un montant total de 6 M€ de FEDER.

 

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse complet.

Tags : Europe

Modifié le


Partagez ce contenu